Skip to content

Psaume 35

🙏 PSAUME 35 🙏 – 🙏 PUISSANTE PRIÈRE contre ses ennemis 🙏

Psaume 35

Version de Carolina Costa d’après les versions de Stan Rougier et Christian Vez (voir plus bas). 

De David.
Seigneur, dénonce le complot tramé contre moi.
Aide-moi à résister.
Lève-toi viens à mon secours.
Rends-moi forte, fort devant les assauts du malin
Dis-moi je suis ton salut !
Honte Seigneur sur celles et ceux qui me menacent.
C’est à ma vie qu’ils en veulent.
Mais cette haine n’est que balle dans le vent.
Envoie ton Souffle et que cette paille s’éparpille Seigneur.

La route obscure conduit à la mort.
On a tendu contre moi des filets.
On m’en veut pour un rien.
Mais c’est lui l’adversaire qui tombera dans ses propres pièges.

Dieu toi tu seras ma joie.
Ton salut sera ma joie.
Toutes les fibres de mon être crient :
Seigneur mais qui est semblable à toi !
Tu es incroyable !
Tu es aussi prompt à libérer l’humilié des griffes des humains,
À arracher le ou la pauvre des pattes des puissantes et puissants.

De faux témoins se dressent Seigneur,
Ils me harcèlent de questions dont je n’ai pas la réponse.
Ils me rendent le mal pour le bien.
Ils me rendent coupable d’exister.

Pourtant lorsqu’ils étaient dans la peine,
J’accomplissais des privations en leur faveur.
Je priais sans cesse pour eux.
Ma prière, comme pour un ami ou une amie,
Comme pour un frère ou une sœur,
Ne me quittaient pas.
J’avais mal pour ces personnes.
Je faisais preuve d’un maximum d’empathie.

Et aujourd’hui, ils trouvent amusant ce qui m’arrive.
Ils propagent des rumeurs par des gens que je ne connais même pas.
Ils testent ma résistance à grand renfort d’ironie.
Plus je vais mal, plus leurs rires s’épaississent
et se transforment en ricanement.

Seigneur supporteras-tu longtemps de voir ces choses ?
Écarte ma vie de cette folie.
Arrache mon âme des griffes de ces fauves.
Je rendrai grâce publiquement.
Au milieu de ton peuple, je te louerai.

Seigneur que je ne sois plus la risée de celles et ceux qui m’en veulent.
Qu’on en finisse avec ce complot gratuit contre moi.
Ces personnes n’aiment pas la paix.
Contre les pacifiques de la terre,
elles ruminent des accusations, des calomnies.
Ces personnes ouvrent leur bouche moqueuse :
Avec des injures mêlées de rire « On t’a vu ! »
Mais c’est toi Seigneur qui a vu.

Alors intervient s’il te plaît, ne reste pas trop loin.
Éveille-toi Seigneur, lève-toi pour faire valoir mon droit.
Mon Dieu réveille -toi pour faire valoir ma cause.
Juge-moi, discerne-moi selon Ta vérité Seigneur mon Dieu.

Mais qu’ils ne rient pas à mes dépens.
Et qu’ils ne triomphent pas,
Qu’ils ne croient pas en avoir fini avec moi.
Qu’ils ne se félicitent pas trop vite de m’avoir écrasé.e.
Car la honte et la confusion retombent sur celles et ceux qui ricanent du malheur des autres.

Les rires et les cris de joie sont pour mes vrais amixs.  
Eux qui aiment à répéter « Dieu est grand
Dieu veut le bonheur au cœur de l’humain. »

Alors oui, je ne cesserai plus de dire et de chanter
Au long des jours, Ta justice et Ta louange.
Amen

Psaume 35 Louis Segond

1 De David.
SEIGNEUR, attaque ceux qui m’attaquent, 
combats ceux qui me combattent !

2 Saisis le petit bouclier et le grand bouclier, 
et lève-toi pour me secourir !

3 Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs ! 
Dis-moi : Ton salut, c’est moi !

4 Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie ! 
Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui préparent mon malheur !

5 Qu’ils soient comme la paille emportée par le vent, 
que le messager du SEIGNEUR les chasse !

6 Que leur route soit ténébreuse et glissante, 
que le messager du SEIGNEUR les poursuive !

7 Car, sans raison, ils ont caché pour moi une fosse avec leurs filets, 
sans raison ils l’ont creusée pour m’ôter la vie.

8 Que la tourmente vienne sur eux sans qu’ils le sachent, 
qu’ils soient pris au filet qu’ils ont caché, 
qu’ils y tombent et soient dans la tourmente !

9 Moi, j’aurai de l’allégresse dans le SEIGNEUR, 
je trouverai la gaieté en son salut.

10 Tous mes os diront :
SEIGNEUR, qui peut, comme toi, 
délivrer le pauvre d’un plus fort que lui, 
le pauvre et le déshérité de celui qui les dépouille ?

11 Des témoins malveillants se lèvent : 
ils m’interrogent sur ce que je ne connais pas.

12 Ils me rendent le mal pour le bien : 
je suis resté seul.

13 Et moi, quand ils étaient malades,
je me revêtais d’un sac, 
je me privais, je jeûnais, 
ma prière revenait sans cesse.

14 Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais ; 
comme pour le deuil d’une mère, je me courbais, l’air sombre.

15 Puis, quand je chancelle, ils se réjouissent et se rassemblent, 
ils se rassemblent contre moi sans que je le sache,
ceux qui me frappent, ils me déchirent sans relâche ;

16 avec les impies, les moqueurs de l’endroit, 
ils grincent des dents contre moi.

17 Seigneur, comment peux-tu voir cela ? 
Protège-moi de leurs sévices, protège ma vie des jeunes lions !

18 Je te célébrerai dans l’assemblée nombreuse, 
je te louerai au milieu d’un peuple fort.

19 Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet, 
que ceux qui me détestent sans raison ne m’insultent pas du regard !

20 Car ils ne parlent pas pour la paix, 
ils préparent des tromperies contre les gens tranquilles du pays.

21 Contre moi ils ouvrent leur bouche toute grande, 
ils disent : « Ah ! ah ! nous l’avons vu de nos yeux ! »

22 SEIGNEUR, tu l’as vu, ne garde pas le silence ! 
Ne t’éloigne pas de moi, Seigneur !

23 Eveille-toi, réveille-toi pour établir mon droit ! 
Mon Dieu et Seigneur, pour défendre ma cause !

24 Juge-moi selon ta justice, SEIGNEUR, mon Dieu ! 
Qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet !

25 Qu’ils ne se disent pas :
« Ah ! ah ! voilà ce que nous voulions ! » 
Qu’ils ne disent pas : « Nous l’avons englouti ! »

26 Que tous ensemble ils aient honte et rougissent, 
ceux qui se réjouissent de mon malheur ! 
Qu’ils se revêtent de honte et de confusion, 
ceux qui s’élèvent contre moi !

27 Qu’ils poussent des cris de joie,
qu’ils se réjouissent, ceux qui prennent plaisir à ma justice, 
et qu’ils disent constamment :
Le SEIGNEUR est grand, lui qui prend plaisir à la paix de son serviteur !

28 Ma langue redira ta justice, sans cesse elle fera ta louange.

La nouvelle Bible Segond nous offre cette traduction proche de l’original dans un langage qui touche les cœurs d’aujourd’hui. Prier et méditer les psaumes, c’est actualiser le pouvoir de la Parole de Dieu dans ta vie. Cette expérience passe par la richesse des traductions possible à partir de l’original, par exemple celles de Stan Rougier “Entre larmes et gratitude. Les psaumes revisités » et de Christian Vez « Les psaumes tels que je les prie ». (voir plus haut)

  • La Bible, Broché – Grands caractères, 31 août 2011
La Bible
  • Segond 21 (Author)
psaume 35

Psaume 35 sainte bible

Prendre le temps de prier et méditer les psaumes, c’est prendre un temps à part, un temps saint ou sacré. Les textes de la Bible, et tout particulièrement les Psaumes, nous invitent à cultiver une relation vivante avec Dieu. La Bible est sainte ou sacrée parce qu’en nous, des mots millénaires prennent vie et aménagent en nous un espace où accueillir ce Dieu qui nous aime et nous protège.

Psaume 35 signification

Face à l’adversité, face à la calomnie, face à la méchanceté, face à la moquerie, il est parfois difficile de résister. Vivre dans la foi qui suscite l’amour, le respect et l’empathie, c’est souvent se retrouver démuni-e face aux traitements injustes, dévastateurs. C’est alors qu’il est bon de pouvoir prier le psaume 35 et de placer sa confiance en Dieu.

De lui viennent l’aide, la protection, la force et la justice. S’ancrer en Dieu, s’en remettre à Sa puissance pour que les attaques dont on est victime perdent tout pouvoir sur nous : elles deviennent de la paille emportée par le vent. Alors pourront renaître en nous la joie et la louange de se savoir sous la protection bienveillante de Dieu.

Psaume 35 de la bible en créole

1  Se yon sòm David.
Seyè, atake moun ki pa vle wè m’ yo, goumen ak moun k’ap fè m’ lagè yo.

2  Pran zam ou sèvi pou pare kou a, leve non, vin pote m’ sekou.

3  Pran fwenn ou, pran rach ou.
Atake moun k’ap pousib mwen yo. Fè m’ konnen se ou menm k’ap delivre m’.

4  Se pou moun k’ap chache touye m’ yo sezi, se pou yo wont.
Se pou moun k’ap fè konplo sou mwen yo rale kò yo dèyè.
Se pou yo pa ka leve tèt yo.

5  Se pou yo tankou pay van ap pote ale, lè zanj Bondye a ap kouri dèyè yo.

6  Se pou fènwa bare wout yo, pou chemen an glise anba pye yo, l
è zanj Bondye a ap talonnen yo.

7  San m’ pa fè yo anyen, y’ap tann pèlen pou mwen.
San m’ pa fè yo anyen, y’ap fouye yon twou byen fon pou m’ ka tonbe ladan l’.

8  Men, y’ap rete konsa, malè ap tonbe sou yo,
y’ap pran nan pèlen yo te tann lan, y’ap tonbe nan twou yo te fouye a.

9  Se konsa Seyè a pral fè kè m’ kontan, m’ap kontan anpil, paske li delivre mwen.

10  M’a di ak tout kè mwen: -Seyè, pa gen tankou ou!
Ou delivre fèb yo anba moun ki gen fòs pase yo.
Ou delivre pòv yo ak malere yo anba moun k’ap piye yo.

11  Gen moun k’ap kanpe bay manti sou mwen.
Yo di mwen fè yon pakèt bagay mwen pa janm konnen mwen fè.

12  Moun mwen fè byen se yo k’ap fè m’ mal.
Mwen fin dekouraje.

13  Lè yo te malad, mwen te pran gwo lapenn pou yo, mwen rete san manje.
Mwen bese tèt mwen pou mwen lapriyè pou yo,

14  menm jan mwen ta lapriyè pou yon zanmi osinon pou yon frè.
M’ap mache do ba ak gwo lapenn nan kè m’, tankou yon moun ki pèdi manman l’.

15 Men, lè mwen menm mwen nan tray, yo tout yo kontan, yo mete tèt yo ansanm.
Y’ap fè pil dèyè do m’ pou bay manti sou mwen.
Y’ap kale do m’ san pran souf.

16 Yo atake m’, yo pase m’ nan betiz.
Y’ap gade m’, y’ap griyen dan sou mwen.

17 Seyè, pou konbe tan ankò w’a penmèt sa?
Pwoteje m’ non anba bèt sovaj sa yo.
Sove m’ anba lyon sa yo.

18 M’a di ou mèsi nan mitan tout moun lè yo reyini,
m’a fè lwanj ou devan yon gwo foul moun.

19 Pa kite lènmi m’ yo, bann mantò sa yo, fè fèt sou tèt mwen.
Pa kite moun sa yo ki rayi m’ san m’ pa fè yo anyen an fè siy sou mwen.

20 Yo pale tankou moun k’ap chache kont.
Y’ap kalkile tout kalite manti pou yo fè sou moun ki pa nan kont ak pesonn nan peyi a.

21 Yo louvri bouch yo byen laj pou bay manti sou mwen.
Y’ap di: -Wi! Nou te wè ou!

22 Men ou menm, Seyè, ou wè tout bagay.
Pa rete san ou pa di anyen nan sa, Seyè!
Pa rete lwen m’ konsa.

23 Leve non, Seyè, vin pran defans mwen!
Leve non, Bondye mwen, vin plede kòz mwen!

24 Ou pa nan patipri, Seyè. Fè m’ jistis.
Pa kite lènmi m’ yo fè fèt sou tèt mwen.

25 Pa kite yo di nan kè yo:
-Wi! se sa menm nou te vle rive li!
Pa kite yo di:
-Nou fini avè l’!

26 Tout moun ki kontan wè jan m’ap soufri a,
se pou yo wont jouk yo pa konn sa pou yo fè.
Se pou moun k’ap gonfle lestonmak yo sou mwen pèdi fil,
se pou yo kouri al kache!

27 Se pou moun ki kontan wè jan m’ inonsan an pran rele byen fò san rete.
Se pou yo di: -Seyè a gen gwo pouvwa!
Li vle pou sèvitè li viv ak kè poze.

28 Lè sa a, m’a fè konnen jistis ou, m’a fè lwanj ou tout lajounen.

Voici le psaume 35 dans une traduction en créole haïtien disponible sur le web : http://www.fouyebible.com/bibla/7pr/kreyol/35 . Tu pourras y retrouver l’ensemble des textes de la Bible. Il existe aussi plusieurs applications qui te permettront de transporter partout cette version avec toi : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.bolivido.bibkreyol&hl=fr&gl=US

Texte de Cécile Guinand d’après la vidéo de Carolina Costa

Si l’article t’as plu, tu es libre de le partager 😉

Accessible pour une durée limitée:

Emangile 3.0
Emangile 3.0
Carolina Costa

Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste ?

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste?

Salut, je m’appelle Carolina Costa. Je suis pasteure et théologienne. Je suis décidée à te faire découvrir l’Amour inconditionnel transmis par Jésus-Christ.