C'est quoi la foi ?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de LA FOI. Qu’est-ce que la foi? Peut-on la perdre et la retrouver? Que signifie ce mot? Faut-il adhérer à des dogmes? A Jésus? Que faut-il croire? Faut-il croire? Le salut? Quelle place pour le doute? Tou.te.s agnostiques? Qu’est-ce que la conversion? Science et foi?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

Qu’est-ce que la foi en Dieu ?

Le débat sur la foi en Dieu peut se révéler souvent très clivant. En effet, à première vue on a d’un côté celles.ceux qui croient en Dieu et de l’autre celles.ceux qui ne croient pas en Dieu. Cette manière d’aborder la question de la foi est à mon sens simpliste.

Il convient plutôt de s’interroger sur ce que signifie la foi en Dieu pour un individu lambda au lieu de vouloir savoir s’il a la foi ou non. A ce propos, cela me rappelle la citation du pasteur français Wilfred Monod:

«Quand les gens me disent qu’ils ont perdu la foi je me demande, mais qu’est-ce que tu as fait pour la retrouver?»

Dans la même lancée, lorsqu’un.e interlocuteur.trice lui affirme:

 «Moi, je ne crois pas en Dieu.»

Il répond:

«Parle-moi un peu de ce Dieu auquel tu ne crois pas, car il se pourrait que moi aussi, je ne crois pas du tout en ce Dieu là.».

Ainsi le pasteur Monod peut se faire une idée plus précise sur la signification que son.a interlocuteur.trice se fait de la foi en Dieu et ouvrir une discussion.

Car en réalité, chacun.e met un mot ou un contenu derrière le mot Foi. Or ce mot Foi, qu’est-ce qu’il regroupe finalement? Chaque croyant.e ou non croyant.e va dire en ses propres termes ce qu’est la foi en Dieu pour lui.elle. Les débats autour de la foi devraient donc être moins clivant et fermé, mais laisser place à la libération de la parole et à une écoute plus attentive des différents points de vue sur le sujet.

C’est quelque chose de passionnant et là, on peut commencer à discuter. On va bien vite se rendre compte que plusieurs personnes vont avoir différents avis et expériences et puis il faudra encore aller plus loin dans les définitions des un.e.s et des autres: qu’est-ce que je mets derrière le mot Dieu? Qu’est-ce que je mets derrière le mot Jésus? Qui est-il?

 

La foi et confiance en Dieu

La question de la foi est donc plutôt une invitation à échanger autour d’une conversation amicale et riche pour devenir une occasion d’élargir nos horizons et de découvrir l’infinie grandeur de Dieu.

Il y a une autre facette de la foi qui m’intéresse particulièrement selon la Bible qui renvoie à la notion de confiance en Dieu. En effet, le mot Foi peut aussi être traduit par le mot confiance que ce soit en grec ou en latin dans le texte original.

Aussi on se rend compte lorsqu’on parcourt les Evangiles, que souvent lorsque Jésus rencontre les personnes et qu’elles lui demandent de faire quelque chose pour elles, en retour il leur demande: Est-ce que tu as la foi? selon les traductions habituelles.

Or, si nous choisissons la traduction par le mot confiance nous pourrions alors entendre: Est-ce que tu as confiance? ou Est-ce que tu me fais confiance?; Autrement dit encore, as-tu suffisamment de confiance en toi, en moi, en la vie, en Dieu pour recevoir ce que tu demandes? Une parole que je vais te dire. Un geste d’Amour, de guérison, de paix ou de réconciliation que je suis prêt à t’offrir?

La foi est dans ce sens pour moi une forme de lâcher prise et d’ouverture du cœur pour recevoir les bénédictions de Dieu.

 

La foi en Dieu dans les épreuves

C’est donc aussi une posture intérieure de vie. Par exemple: comment est-ce que je me situe face à la vie, à ce qui arrive? Est-ce que je suis habité.e par la confiance ou par la peur? L’inquiétude? Le stress?

Notre histoire de vie va en effet conditionner cette posture selon ce que j’ai vécu. Car toute vie humaine est faite d’obstacles, de difficultés d’épreuves. Concernant les personnes qui disent avoir perdu la foi, souvent si on creuse un peu, on découvre très souvent des histoires dramatiques, comme si soudain la confiance s’était rompue. Un décès, une maladie, un accident…

Et pourtant, quelque chose en nous demande, appelle à faire confiance à plus grand que soi. Aussi, lorsqu’une personne parle avec nostalgie de cette foi perdue, c’est bien qu’elle est toujours là présente en demande de retour. Car une vie vécue dans la confiance est une vie vécue pleinement dans toutes ses dimensions.

Oui je suis d’accord de tout prendre, de tout vivre car je sais que malgré tout Dieu m’accompagne, m’aime et m’entoure de Sa tendresse et de Sa bénédiction.

Alors voilà, si tu t’interroges sur ta foi, j’aimerai vraiment t’inviter à explorer cette question. Et peut-être de découvrir cette présence que j’appelle Dieu, cette Présence d’Amour qui nous entoure, nous traverse, nourrit notre cœur et qui contient tout. C’est en ce Dieu de tout Amour dans lequel, moi en tout cas, je me confie à la suite du Christ qui me montre la voie.

Es-tu prêt.e à échanger avec moi sur ta foi? Je me demande quelle est ton expérience? Qu’est-ce que toi, tu mets derrière ce mot? On en discute ci-dessous?

Dans la bénédiction du Dieu de tout Amour

 

Carolina Costa

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.