Skip to content

COMMENT ENTENDRE DIEU ? Allo – Tu es là ?

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE ENTENDRE DIEU DANS CETTE PÉRIODE DE L’AVENT

Comment entendre Dieu ?

Dieu nous parle. Il est présent dans nos vies à chaque instant et nous parle. C’est pour ça que les humains prient Dieu, parce qu’ils pensent que Dieu écoute et répond.

Cet appel de l’humain vers Dieu, on le trouve notamment dans le livre des Psaumes, par exemple au Psaume 17:

Justice, Seigneur!
Écoute, sois attentif à ma plainte;
prête l’oreille à ma prière qui ne vient pas de lèvres trompeuses.

Livre des psaumes

Mais souvent, nous avons l’impression que Dieu ne nous entend pas, parce que nous ne recevons pas de réponse à nos prières. Nous avons le sentiment que Dieu se tait et ne nous parle pas, ou plus. Mais peut-être que ce n’est pas Dieu qui se tait? Peut-être que c’est nous qui ne l’entendons pas?

Il arrive parfois que nous soyons fatigué.e.s, accaparé.e.s par nos pensées ou que notre attention soit focalisée sur autre chose. Alors on peut imaginer qu’en fait c’est notre capacité d’écoute qui est en «mode pause» et non que Dieu ne nous parle plus.

Dieu me parle

Mais attention, il ne s’agit jamais de culpabiliser pour tous ces moments où nous ne sommes plus à l’écoute de ce que Dieu a à nous dire. Ces moments où on passe en « mode pause » sont humains, nous ne sommes pas parfaits.

Tu as l’impression de ne plus entendre Dieu? Rassure-toi, on a toutes et tous vécu ça.  Ça ne fait pas de toi un·e mauvais·e croyant·e! Ça ne veut pas dire que tu pries mal, ou pas assez, ou pas comme il faut! Ces moments sont normaux, ils arrivent dans la vie de chacune et chacun, et ils ne sont pas le signe d’un défaut de foi.

Comment entendre la voix de dieu ? 

Pour entendre, c’est vrai que la meilleure solution c’est d’écouter. Mais quand on a dit ça, on n’a rien dit! Ou plutôt on en a trop dit, parce que dire «Si tu veux entendre Dieu, écoute» sans rien ajouter, ça semble un peu culpabilisant.

Ça peut laisser croire que si on n’entend pas Dieu, c’est qu’on écoute mal. Et pire, que si nos prières ne sont pas exaucées, qu’on n’entend pas la réponse de Dieu, c’est qu’on prie mal…Et ça, c’est vraiment culpabilisant et surtout je crois que c’est faux!

Faux parce que Dieu n’est pas un Dieu qui répondrait à nos prières sous prétexte qu’elles seraient bien formulées, qu’on prierait ou croirait comme il faut. C’est faux pour moi parce que je ne crois pas que Dieu ne parlerait pas à certaines personnes pour en laisser d’autres de côté, sous prétexte qu’elles écouteraient mal.

Je crois que Dieu parle à chacune et chacun d’entre nous, et que Dieu répond à toutes et tous. Mais Il ne parle pas forcément de la manière dont on s’y attend, et c’est pour ça que parfois, on a l’impression de ne pas L’entendre et qu’on peut finir par penser qu’Il se tait.

Alors quelles sont les manières d’entretenir son lien avec Dieu et d’entendre sa voix?

Quatre clés pour entendre la voix de Dieu

Dieu parle dans le silence.

Parfois, le simple fait de se taire et de taire au maximum les bruits autour de soi suffit. Éteindre son téléphone, couper les notifications des réseaux sociaux et se poser, tranquille au calme. Peut-être que dans ces moments, on peut entendre Dieu, qui parle dans ce calme, dans le simple bruissement des feuilles agitées par le vent, dans le souffle de notre respiration.

 

La méditation, la prière méditative ou contemplative.

C’est un autre moyen de se mettre à l’écoute, parce que Dieu parle aussi à l’intérieur de chacune et chacun de nous, dans notre cœur. Il cherche parfois à nous dire des choses à travers ce que nous ressentons, à travers nos émotions: la joie d’un moment partagé avec des gens qu’on aime ou à l’annonce d’une bonne nouvelle pour un·e ami·e par exemple.

 

Le culte, la messe, la célébration.

Ce sont aussi des lieux propices à l’écoute de Dieu : on y lit la Bible, on prie et on écoute une parole dans la prédication. C’est aussi un moment de communion avec nos frères et nos sœurs, au travers duquel on peut entendre Dieu.

 

Dieu parle également à travers les autres.

C’est souvent à travers les rencontres, les paroles ou les gestes des gens autour de nous que Dieu nous parle. Les réponses qu’on attend de lui nous parviennent parfois par la bouche d’un parent, d’un·e ami·e, d’un·e collègue, etc. Par exemple, on peut parfois entendre Dieu à travers les conseils que nos proches peuvent nous donner, tant que ces conseils nous laissent libres et ne cherchent pas à nous imposer un point de vue qui n’est pas le nôtre.

En fait, tout ça, c’est simplement parce que c’est l’amour de Dieu qui s’exprime dans l’amour qu’on se porte les un·e·s aux autres. C’est pour ça que toutes nos interactions peuvent être des lieux où entendre Dieu, dès que ces interactions sont bienveillantes et remplies d’amour.

Alors ok, Dieu ne nous parle pas par sms, WhatsApp, il ne communique pas avec nous par des reels ou des vidéos tiktok etc. Mais au fond, quand on ne l’entend plus, c’est quand même un peu un problème de réseau et de connexion non?

Dieu écoute

Attente de dieu

Comme Carolina l’explique dans sa vidéo, on attend souvent de Dieu qu’il soit fort, tout-puissant et qu’il puisse tout exaucer. Mais Dieu n’est pas un magicien!

Au fond, la foi c’est peut-être justement d’accepter que Dieu a répondu aux humains en allant à l’opposé de leurs attentes.

Les humains voulaient un Dieu fort, puissant, comme les dieux des autres peuples au temps d’Israël. Et Dieu lui comment a-t-il répondu à cette demande? Il s’est incarné en Jésus: un bébé sans défense puis un homme crucifié, humilié, abandonné par celles et ceux qui l’aiment. Finalement c’est assumer et vivre pleinement le paradoxe ultime de la foi chrétienne: ce qui nous fait appeler Bonne Nouvelle un messie mort sur la croix, tel un criminel; ce qui nous fait affirmer que Dieu se révèle à nous, non dans la gloire de sa majesté, mais dans l’ignominie de la croix, la faiblesse d’un homme condamné, rejeté et abandonné de tous. Par Jésus, Dieu vient à notre rencontre, il s’abaisse vers notre fragile humanité pour nouer une relation avec chacune et chacun de nous.

Quel sens ça peut avoir? Et bien peut-être que Dieu comprend ce que nous vivons, en tant qu’humain et qu’Il comprend ainsi nos demandes, nos appels, parfois nos cris de désespoir ou de colère. Et que, s’Il ne répond pas par un coup de baguette magique à toutes nos prières, Il est tout de même là, Il nous écoute et nous parle, toujours, inlassablement.

Comment écouter la parole de dieu ?

La parole de Dieu peut s’écouter de diverses manières.
Comme dit plus haut, on peut entendre sa parole dans le silence de notre cœur, comme dans nos échanges avec les autres.

On peut l’entendre dans la nature, dans le rire de quelqu’un·e, peut-être même dans le ballet incessant des voitures dans ces grandes villes qui ne dorment jamais.

Mais on peut aussi entendre la parole de Dieu dans la Bible, en la lisant ou en l’écoutant par mp3, comme on peut l’entendre dans les cantiques qu’on chante au culte ou à la messe le dimanche, et dans la prédication faite par le ou la pasteur·e, les diacres, les prédicateurs,trices ou les prêtres.

La prière, la méditation, le silence, le partage, tout ça permet d’entendre Dieu et surtout de vivre de son amour. Car au fond écouter la parole de Dieu, c’est à la fois l’entendre et la vivre au quotidien.

Arbre en coeur

Karine Michel, d’après la vidéo de Carolina Costa

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Accessible pour une durée limitée:

Emangile 3.0
Emangile 3.0
Carolina Costa

Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste?

Salut, je m’appelle Carolina Costa. Je suis pasteure et théologienne. Je suis décidée à te faire découvrir l’Amour inconditionnel transmis par Jésus-Christ.