Skip to content

Psaume 22

Psaume 22

Pourquoi ? Dieu Pourquoi?
Dieu mon Dieu. Pourquoi?
Mon Dieu mais mon Dieu mais pourquoi m’as-Tu abandonné?

Pourquoi Te tiens-Tu à distance sans rien faire?
Sans même entendre mon cri?

A longueur de journée, je T’appelle à l’aide sans succès.
Les nuits aussi sans parvenir à fermer l’oeil.

Pourtant Tu es puissant.
On ne cesse de Te tresser des couronnes,
de dire combien on peut compter sur Toi.

Nos ancêtres te faisaient confiance. Tu les as tiré d’affaire.
Quand ils t’appelaient à l’aide il se passait quelque chose.
Tu intervenais pour eux. Jamais tu ne les as laissé tombé.

Et moi regarde comment om me traite
Je suis un ver qu’on écrase sans aucune considération humaine.
On m’insulte, on me crache au visage.
On se moque de moi, on me dédaigne, et en plus on me regarde de haut en me disant :
« Bah, remets-toi à Dieu !
Si vraiment il t’aime, il finira bien par se manifester et te tirer d’affaire ».

Comment pourrais-je oublier que c’est Toi qui m’as mis au monde, mon Dieu ?
Toi qui m’as posé tout délicatement sur le sein de ma mère au jour de ma naissance,
et dès lors nous ne nous sommes plus quittés.
Je t’ai été confié, Tu as été mon Dieu.

Alors je t’en supplie, maintenant que je suis seul face au danger qui grandit,
ne reste pas à l’écart.

Autour de moi, j’entends les cris et les martèlements
de celles et ceux qui s’apprêtent à me piétiner, une véritable horde inhumaine.
Ils sont comme des fauves prêts à se jeter sur moi pour me dévorer.

Je suis à bout de force, je titube, je me liquéfie en une vaste flaque,
j’ai la gorge sèche, la langue collée au palais, je suis acculé au bord du gouffre,
je suis encerclé par des gens sans foi ni loi.

Ils sont comme une meute de chiens enragés.
Pieds et poings liés, je n’ai plus aucune issue.
Je n’ai plus que la peau sur les os, je suis nu,
livré à leurs regards qui m’observent fixement.

Ils se sont réparti mes habits en les tirant au sort.
Je n’ai plus rien, je ne suis plus rien.
Mais toi mon Dieu, ne t’éloigne pas davantage,
je n’ai pas d’autres forces que Toi.

Alors, à l’aide ! Vite ! Au secours !
Ne me laisse pas mourir comme une bête livrée en pâture aux charognards.
Sauve-moi de la gueule du loup, sauve-moi vite !

(Pause silence)

Tu m’as répondu !
Je veux raconter ce que tu as fait, à celles et ceux qui m’entourent,
à tous ces gens rassemblés.

Vous qui respectez le Seigneur, chantez pour Lui !
Donnez-Lui la place qui Lui revient,
vous dont les ancêtres comptaient déjà sur Lui.
Car Il n’a pas dédaigné celui et celle qui était au fond du trou.
Bien au contraire, Il l’a secouru.

C’est à cause de ce que Tu as fait pour moi,
que je peux faire publiquement Ton éloge.

Je tiens les promesses que j’avais faites en présence de celles et ceux qui Te font confiance. Oui, que les pauvres mangent à leur faim.

Que celles et ceux qui cherchent Dieu se réjouissent de ce qu’Il a déjà fait.

Belle et longue vie à toutes et tous !
Que tous les peuples de la terre se souviennent de Dieu,
et reviennent vers Lui.

Que les familles du monde entier se tiennent humblement face à Lui.
Car Dieu règne sur la terre entière et sur toutes les nations par Son Amour.

Même les plus riches et les plus puissants leur tirent leur chapeau.
Les mourants quittent la scène des vivants en s’inclinant devant Lui.
Des enfants Le serviront, car on leur racontera ce qu’Il a fait,
et une nouvelle génération entendra ce que Dieu a fait, et comment Il m’a rendu justice. »

Version lue et méditée dans la vidéo par Carolina Costa tirée et adaptée du livre de Christian Vez « Les Psaumes tels que je les prie »

 

🙏 PSAUME 22 🙏 – 🙏 PUISSANTE PRIÈRE – Mon Dieu Pourquoi m’as-tu abandonné 🙏

Commentaire Psaume 22

Même si les Psaumes découlent de la tradition juive, il est très intéressant et nourrissant pour le christianisme de s’y attarder et de les lire attentivement. En effet, rappelons-nous que Jésus était juif, baigné dans cette culture, et que lui-même priait donc les psaumes.

Si l’on se rappelle un peu de l’histoire de Jésus jusque sur la croix, on se souviendra peut-être qu’il utilise les mêmes mots que le Psalmiste : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Ce passage se retrouve dans les Evangiles, chez Matthieu 27, 46 et chez Marc 15, 34.

Dans ce psaume 22, un tournant s’opère au verset 22, avec l’exclamation « Tu m’as répondu ! ». On passe ainsi de la plainte et de la supplication (« sauve-moi ! ») à la louange et à la gratitude. Sans transition, on affirme de manière certaine que Dieu répond, sans donner de contexte ni de contenu de la réponse. C’est la gratuité du don de Dieu que le texte souligne ici.

Texte de Julia Durgnat d’après la vidéo de Carolina Costa

Commentaire Psaume 22

Psaume 22 Le seigneur est mon berger

Dans la traduction que nous venons de voir, on peut remarquer que ce psaume 22, « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » n’est pas le même que celui qui commence par « Le Seigneur est mon berger, je ne manquerai de rien », pourtant aussi numéroté 22 dans certaines traductions … Quelle est donc la bonne numérotation ?

En réalité, il existe deux numérotations privilégiées par l’une ou l’autre des traductions de la Bible. La première est la numérotation faite à partir du texte massorétique, c’est-à-dire du texte hébreu. Les bibles protestantes se basent sur cette numérotation-là. « Le Seigneur est mon berger » sera donc le Psaume 23.

L’autre numérotation est celle faite à partir des textes de la Septante (LXX) et de la Vulgate, c’est-à-dire les traductions grecque et latine de l’hébreu. Les bibles orthodoxes se basent sur cette numérotation. Quant aux bibles catholiques, elles suivent plutôt de tradition la numérotation de la Vulgate, bien que, pour les bibles plus récentes, elles se soient alignées sur le texte hébreu, avec souvent entre parenthèses la correspondance dans la Vulgate.

Vous trouvez ci-dessous un tableau synoptique qui résume les différentes numérotations massorétique (M) et de la Septante (S).
(Source : https://www.scholasaintmaur.net/limbriglio-de-la-numerotation-des-psaumes/)

tableau synoptique

Psaume 22 chanté

Maintenant que nous avons vu la différence de numérotation (ci-dessus), vous verrez qu’en recherchant le Psaume 22 chanté, vous trouverez en réalité le Psaume 23 pour les protestants, « Le Seigneur est mon berger ».

En voici quelques interprétations :

Par le groupe de louange Glorious :

Par les Petits Chanteurs de Provence :

Par un groupe catholique français :

Méditation du Psaume 22

Approfondir la Bible par la méditation de la Parole de Dieu avec le Psaume 22 permet de cultiver sa foi et sa confiance dans l’Eternel Dieu. Comme l’enseigne le Christ, nous pouvons prendre refuge dans une pièce secrète, et dans le silence de notre cœur, écouter le Seigneur qui est là et qui nous appelle pour notre réconfort, notre encouragement, notre relèvement, notre consolation et nous donner Sa paix.

Carolina Costa propose une méditation très profonde du Psaume 22 ci-dessous :

Psaume 22 dans la Bible Nouvelle Français Courant

  1. Du répertoire du chef de chorale.
    À chanter sur l’air de « Biche de l’aurore ».
    Psaume de David.
  2. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ?
    Pourquoi restes-Tu si loin, sans me secourir, sans écouter ma plainte ?
  3. Mon Dieu, le jour je T’appelle au secours, mais Tu ne réponds pas ;
    et la nuit encore, je suis sans repos.
  4. Pourtant Tu sièges sur Ton trône,
    Toi, le Dieu saint, qu’Israël ne cesse de louer.
  5. Nos ancêtres T’ont fait confiance,
    ils comptaient sur Toi et Tu les as mis à l’abri ;
  6. Ils T’ont appelé au secours, et Tu les as délivrés ;
    ils T’ont fait confiance, et Tu ne les as pas déçus.
  7. Moi, on me traite comme une vermine ;
    je ne suis plus un homme.
    Les gens m’insultent, tout le monde me méprise.
  8. Tous ceux et celles qui me voient se moquent de moi,
    ils font la moue, ils secouent la tête.
  9. Ils disent de moi :
    « Il a remis son sort au Seigneur, eh bien, que le Seigneur le tire d’affaire !
    Le Seigneur l’aime, eh bien, qu’il le sauve ! »
  10. Seigneur, c’est Toi qui m’as tiré du ventre de ma mère,
    qui m’as mis en sûreté contre sa poitrine.
  11. Dès ma naissance, j’ai été confié à Toi,
    dès le ventre de ma mère, Tu as été mon Dieu.
  12. Ne reste pas loin de moi :
    le danger est proche et personne ne vient à mon secours !
  13. Mes adversaires sont autour de moi comme de nombreux taureaux ;
    ils m’encerclent comme de puissantes bêtes du Bachan.
  14. On dirait des lions féroces qui rugissent,
    qui ouvrent la gueule contre moi.
  15. Ma force s’en va comme l’eau qui s’écoule,
    je ne tiens plus debout.
    Mon courage fond en moi comme la cire.
  16. J’ai la gorge complètement sèche,
    ma langue se colle à mon palais.
    Tu m’as placé au bord de la tombe.
  17. Une bande de malfaiteurs m’encercle,
    ces chiens ne me laissent aucune issue ;
    ils m’ont lié les pieds et les mains.
  18. Je suis tellement amaigri,
    je peux compter tous mes os.
    Mes adversaires me regardent fixement,
  19. ils se partagent mes habits,
    ils tirent au sort mes vêtements.
  20. Mais toi, Seigneur, ne reste pas si loin !
    Tu es ma force, viens vite à mon secours !
  21. Sauve-moi d’une mort violente,
    protège ma vie contre la dent de ces chiens.
  22. Délivre-moi de leur gueule de lion et de leur corne de buffle !
    Oui, Tu m’as répondu !
  23. Je veux parler de tTi à mes frères et à mes sœurs,
    je veux T’acclamer parmi les fidèles assemblés :
  24. « Acclamez le Seigneur, vous qui reconnaissez son autorité.
    Honorez-Le, vous tous (et toutes) descendants de Jacob.
    Tremblez devant Lui, vous tous (et toutes) descendants d’Israël !
  25. Car le malheureux (ou la malheureuse) qui est accablé,
    Il ne l’a pas méprisé,
    Il ne l’a pas rejeté ;
    Il ne s’est pas détourné de lui,
    Il a entendu son appel. »
  26. Seigneur, c’est grâce à Toi que je Te louerai dans la grande assemblée.
    Devant ceux (et celles) qui reconnaissent Ton autorité,
    je tiendrai les promesses que je T’ai faites.
  27. J’invite les personnes qui sont humbles :
    qu’elles mangent à leur faim !
    Que ceux (et celles) qui cherchent le Seigneur l’acclament,
    qu’ils aient une longue vie !
  28. Que les populations les plus lointaines se souviennent du Seigneur et reviennent à Lui ! Que les familles de toute la terre se prosternent devant lui !
  29. Car le Seigneur est roi, Il règne sur les peuples.
  30. Ceux (et celles) qui sont pleins de vie mangent et se prosternent devant Lui.
    Et devant Lui aussi s’agenouillent tous ceux (et celles) qui descendent dans la poussière,
    ceux (et celles) qui ne peuvent se maintenir en vie.
  31. Leurs descendants (et descendantes) Le serviront ;
    on parlera du Seigneur à la nouvelle génération.
  32. On racontera à ceux (et celles) qui vont naître
    ce que Dieu a fait dans sa justice.

Psaume 22 dans la Bible parole de Vie (français fondamental)

Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?

  1. Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale.
    À chanter sur l’air de « La biche au lever du jour ».
  2. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
    Je crie, mais ton secours ne vient pas.
  3. Mon Dieu, pendant le jour, je fais appel à toi, mais tu ne réponds pas.
    Pendant la nuit, je t’appelle encore et je ne trouve pas le repos.
  4. Pourtant, toi, le Dieu saint, tu es assis sur ton siège royal,
    et tu reçois sans cesse les louanges d’Israël !
  5. Nos ancêtres ont mis leur confiance en toi,
    en toi, ils ont mis leur confiance, et tu les as délivrés.
  6. Vers toi, ils ont crié, et tu les as libérés.
    En toi, ils ont mis leur confiance, et ils ne l’ont pas regretté.
  7. Mais moi, je suis comme un ver de terre, je ne suis plus un homme.
    Les gens m’insultent et me méprisent.
  8. Tous ceux (et celles) qui me voient se moquent de moi.
    Ils font des grimaces, ils secouent la tête en disant :
  9. « Il a fait confiance au SEIGNEUR.
    Eh bien, si le SEIGNEUR l’aime, il n’a qu’à le délivrer et le sauver ! »
  10. Oui, tu m’as fait sortir du ventre de ma mère,
    tu m’as mis en sécurité sur sa poitrine.
  11. On m’a confié à toi dès ma naissance,
    depuis le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.
  12. Ne reste pas loin de moi,
    le malheur est proche, je n’ai personne pour m’aider.
  13. Beaucoup d’ennemis m’entourent,
    ils sont autour de moi comme des taureaux,
    comme les puissants taureaux du Bachan.
  14. Ils sont comme des lions,
    ils ouvrent leur gueule contre moi pour rugir et déchirer.
  15. Ma force s’en va comme l’eau qui coule,
    tous mes os se détachent.
    Mon cœur est comme la cire, il fond dans ma poitrine.
  16. Ma gorge est sèche comme un morceau de terre cuite,
    et ma langue reste collée dans ma bouche.
    Tu me mets déjà au bord de la tombe.
  17. Un groupe de bandits m’entourent,
    ils sont autour de moi comme des chiens.
    Ils m’ont percé les mains et les pieds.
  18. Je suis très maigre : on peut compter tous mes os.
    Mes ennemis me fixent attentivement.
  19. Entre eux, ils partagent mes habits.
    Ils tirent au sort pour savoir qui aura mes vêtements.
  20. Mais toi, SEIGNEUR, ne reste pas loin de moi !
    Toi qui es ma force, vite, au secours !
  21. Protège-moi d’une mort violente,
    arrache-moi aux griffes des chiens !
  22. Sauve-moi de la gueule des lions et de la corne des buffles !
    Tu m’as répondu !
  23. J’annoncerai ton nom à mes frères et à mes sœurs.
    Au milieu de l’assemblée, je chanterai ta louange.
  24. Vous qui respectez le SEIGNEUR, chantez sa louange !
    Tous les fils (et filles) de Jacob, rendez-lui gloire,
    tous les fils (et filles) d’Israël, tremblez devant lui !
  25. Le SEIGNEUR n’a pas méprisé le malheureux (la malheureuse) dans son malheur,
    il ne l’a pas rejeté, il n’a pas détourné son visage de lui.
    Le malheureux a crié vers le SEIGNEUR, et le SEIGNEUR l’a écouté.
  26. Grâce à toi, SEIGNEUR,
    je peux chanter ta louange dans la grande assemblée.
    Devant ceux qui te respectent, je ferai ce que j’ai promis.
  27. Les pauvres mangeront, ils n’auront plus faim.
    Ceux (celles) qui cherchent le SEIGNEUR chanteront sa louange.
    Qu’ils vivent pour toujours !
  28. Toute la terre se souviendra du SEIGNEUR et reviendra vers lui,
    toutes les familles des peuples l’adoreront.
  29. Oui, le SEIGNEUR est roi, il gouverne les peuples.
  30. Ceux qui sont pleins de vie mangent et l’adorent.
    Tous ceux qui vont mourir, ceux qui ne peuvent rester en vie,
    se mettront à genoux devant lui.
  31. Leurs enfants le serviront.
    On parlera du Seigneur à la génération d’aujourd’hui.
  32. À ceux (et celles) qui vont naître,
    on racontera ce qu’il a fait pour sauver son peuple.

Psaume 22 dans la TOB (Traduction œcuménique de la Bible)

  1. Du chef de chœur, sur « Biche de l’aurore ». Psaume de David.
  2. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
    J’ai beau rugir, mon salut reste loin.
  3. Le jour, j’appelle, et tu ne réponds pas, mon Dieu ;
    la nuit, et je ne trouve pas le repos.
  4. Pourtant tu es le Saint :
    tu trônes, toi la louange d’Israël !
  5. Nos pères comptaient sur toi ;
    ils comptaient sur toi, et tu les libérais.
  6. Ils criaient vers toi, et ils étaient délivrés ;
    ils comptaient sur toi, et ils n’étaient pas déçus.
  7. Mais moi, je suis un ver et non plus un homme,
    injurié par les gens, rejeté par le peuple.
  8. Tous ceux qui me voient me raillent ;
    ils ricanent et hochent la tête :
  9. « Tourne-toi vers le SEIGNEUR !
    Qu’il le libère, qu’il le délivre,
    puisqu’il l’aime ! »
  10. Toi, tu m’as fait surgir du ventre de ma mère
    et tu m’as mis en sécurité sur sa poitrine.
  11. Dès la sortie du sein, je fus remis à toi ;
    dès le ventre de ma mère, mon Dieu, c’est toi !
  12. Ne reste pas si loin,
    car le danger est proche
    et il n’y a pas d’aide.
  13. De nombreux taureaux me cernent,
    des bêtes du Bashân m’encerclent.
  14. Ils ouvrent la gueule contre moi,
    ces lions déchirant et rugissant.
  15. Comme l’eau je m’écoule ;
    tous mes membres se disloquent.
    Mon cœur est pareil à la cire,
    il fond dans mes entrailles.
  16. Ma vigueur est devenue sèche comme un tesson,
    la langue me colle aux mâchoires.
    Tu me déposes dans la poussière de la mort.
  17. Des chiens me cernent ;
    une bande de malfaiteurs m’entoure :
    ils m’ont percé les mains et les pieds.
  18. Je peux compter tous mes os ;
    des gens me voient, ils me regardent.
  19. Ils se partagent mes vêtements
    et tirent au sort mes habits.
  20. Mais toi, SEIGNEUR, ne reste pas si loin !
    O ma force, à l’aide ! Fais vite !
  21. Sauve ma vie de l’épée
    et ma personne des pattes du chien ;
  22. Arrache-moi à la gueule du lion,
    et aux cornes des buffles…

Tu m’as répondu !

  1. Je vais redire ton nom à mes frères (et sœurs)
    et te louer en pleine assemblée :
  2. Vous qui craignez le SEIGNEUR, louez-le !
    Vous tous, race de Jacob, glorifiez-le !
    Vous tous, race d’Israël, redoutez-le !
  3. Il n’a pas rejeté ni réprouvé un malheureux dans la misère ;
    il ne lui a pas caché sa face ;
    il a écouté quand il criait vers lui.
  4. De toi vient ma louange ! Dans la grande assemblée,
    j’accomplis mes vœux devant ceux qui le craignent :
  5. Les humbles mangent à satiété ;
    ils louent le SEIGNEUR, ceux qui cherchent le SEIGNEUR :
    « A vous, longue et heureuse vie ! »
  6. La terre tout entière se souviendra et reviendra vers le SEIGNEUR ;
    toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face :
  7. Au SEIGNEUR, la royauté ! Il domine les nations.
  8. Tous les heureux (et heureuses) de la terre ont mangé : les voici prosternés !
    Devant sa face, se courbent tous les moribonds :
    il ne les a pas laissé vivre.
  9. Une descendance servira le SEIGNEUR ;
    on parlera de lui à cette génération ;
  10. elle viendra proclamer sa justice,
    et dire au peuple qui va naître ce que Dieu a fait.

Psaume 22 Louis Segond

  1. Du chef de chœur. Sur « Biche de l’aurore ». Psaume. De David.
  2. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ?
    Pourquoi Te tiens-Tu si loin ? Pourquoi ne me sauves-Tu pas ?
    Pourquoi n’entends-Tu pas mes cris ?
  3. Mon Dieu, je crie le jour, et Tu ne réponds pas ;
    je crie la nuit, je ne garde pas le silence.
  4. Pourtant Tu es le Saint, Tu habites les louanges d’Israël.
  5. En Toi nos pères (et nos mères) avaient mis leur confiance ;
    ils avaient confiance, et Tu leur donnais d’échapper.
  6. Ils criaient vers Toi et ils échappaient ;
    ils mettaient leur confiance en Toi et ils n’avaient pas honte.
  7. Quant à moi, je ne suis pas un homme,
    mais un ver, outragé par les humains et méprisé par le peuple.
  8. Tous ceux (et celles) qui me voient se moquent de moi,
    ils ouvrent les lèvres, hochent la tête :
  9. Remets ton sort au SEIGNEUR !
    Il lui donnera d’échapper, Il le délivrera, puisqu’Il a pris plaisir en lui !
  10. Oui, Tu m’as tiré du ventre maternel,
    Tu m’as confié aux seins de ma mère ;
  11. Sur Toi, j’ai été jeté depuis le sein maternel,
    depuis le ventre de ma mère Tu as été mon Dieu.
  12. Ne T’éloigne pas de moi quand la détresse est proche,
    quand personne ne vient à mon secours !
  13. Une multitude de taureaux m’entoure, des bêtes du Bashân me cernent.
  14. Ils ouvrent contre moi leur bouche, comme un lion qui déchiquette et rugit.
  15. Je me répands comme de l’eau, et tous mes os se disloquent ;
    mon cœur est comme de la cire, il fond au milieu de mes entrailles.
  16. Ma force se dessèche comme l’argile, et ma langue s’attache à mon palais ;
    Tu me réduis à la poussière de la mort.
  17. Car des chiens m’entourent, une troupe mauvaise m’encercle,
    ils me lacèrent les bras et les jambes.
  18. Je peux compter tous mes os.
    Eux, ils observent, je leur suis offert en spectacle ;
  19. Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique.
  20. Toi, SEIGNEUR, ne T’éloigne pas !
    Toi qui es ma force, viens vite à mon secours !
  21. Délivre-moi de l’épée, délivre ma vie de la griffe des chiens !
  22. Sauve-moi de la gueule du lion, et des cornes de l’aurochs !
    Tu m’as répondu !
  23. Je parlerai de Ton nom à mes frères (et sœurs), au milieu de l’assemblée, je Te louerai.
  24. Vous qui craignez le SEIGNEUR, louez-Le !
    Vous tous (et toutes), descendants de Jacob, glorifiez-Le !
    Tremblez devant Lui, vous tous (et toutes), descendants d’Israël !
  25. Car Il n’a ni mépris ni dédain pour les peines du pauvre,
    Il ne se détourne pas de lui (d’elle) ; quand celui-ci l’appelle au secours, Il l’entend.
  26. C’est de Toi que viennent mes louanges dans l’assemblée nombreuse ;
    je m’acquitterai de mes vœux devant ceux (et celles) qui te craignent.
  27. Les pauvres mangeront, ils seront rassasiés ;
    ils loueront le SEIGNEUR, ceux (et celles), qui Le cherchent.
    Que votre cœur vive à jamais !
  28. Toutes les extrémités de la terre se souviendront du SEIGNEUR
    et se tourneront vers Lui ; tous les clans des nations se prosterneront devant Lui.
  29. Car le règne appartient au SEIGNEUR, Il domine sur les nations.
  30. Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi ;
    devant Lui plieront tous ceux (et celles), qui descendent dans la poussière,
    ceux (et celles), qui ne peuvent conserver leur vie.
  31. La postérité Le servira ; on parlera du Seigneur à la génération future.
  32. On viendra dire Sa justice au peuple qui naîtra, car Il a agi.

Psaume 22 en hébreu

א  לַמְנַצֵּחַ, עַל-אַיֶּלֶת הַשַּׁחַר;    מִזְמוֹר לְדָוִד.

ב  אֵלִי אֵלִי, לָמָה עֲזַבְתָּנִי;    רָחוֹק מִישׁוּעָתִי, דִּבְרֵי שַׁאֲגָתִי.

ג  אֱלֹהַי–אֶקְרָא יוֹמָם, וְלֹא תַעֲנֶה;    וְלַיְלָה, וְלֹא-דֻמִיָּה לִי.

ד  וְאַתָּה קָדוֹשׁ–    יוֹשֵׁב, תְּהִלּוֹת יִשְׂרָאֵל.

ה  בְּךָ, בָּטְחוּ אֲבֹתֵינוּ;    בָּטְחוּ, וַתְּפַלְּטֵמוֹ.

ו  אֵלֶיךָ זָעֲקוּ וְנִמְלָטוּ;    בְּךָ בָטְחוּ וְלֹא-בוֹשׁוּ.

ז  וְאָנֹכִי תוֹלַעַת וְלֹא-אִישׁ;    חֶרְפַּת אָדָם, וּבְזוּי עָם.

ח  כָּל-רֹאַי, יַלְעִגוּ לִי;    יַפְטִירוּ בְשָׂפָה, יָנִיעוּ רֹאשׁ.

ט  גֹּל אֶל-יְהוָה יְפַלְּטֵהוּ;    יַצִּילֵהוּ, כִּי חָפֵץ בּוֹ.

י  כִּי-אַתָּה גֹחִי מִבָּטֶן;    מַבְטִיחִי, עַל-שְׁדֵי אִמִּי.

יא  עָלֶיךָ, הָשְׁלַכְתִּי מֵרָחֶם;    מִבֶּטֶן אִמִּי, אֵלִי אָתָּה.

יב  אַל-תִּרְחַק מִמֶּנִּי, כִּי-צָרָה קְרוֹבָה:    כִּי-אֵין עוֹזֵר.

יג  סְבָבוּנִי, פָּרִים רַבִּים;    אַבִּירֵי בָשָׁן כִּתְּרוּנִי.

יד  פָּצוּ עָלַי פִּיהֶם;    אַרְיֵה, טֹרֵף וְשֹׁאֵג.

טו  כַּמַּיִם נִשְׁפַּכְתִּי–    וְהִתְפָּרְדוּ, כָּל-עַצְמוֹתָי:
הָיָה לִבִּי, כַּדּוֹנָג;    נָמֵס, בְּתוֹךְ מֵעָי.

טז  יָבֵשׁ כַּחֶרֶשׂ, כֹּחִי, וּלְשׁוֹנִי, מֻדְבָּק מַלְקוֹחָי;    וְלַעֲפַר-מָוֶת תִּשְׁפְּתֵנִי.

יז  כִּי סְבָבוּנִי, כְּלָבִים:    עֲדַת מְרֵעִים, הִקִּיפוּנִי; כָּאֲרִי, יָדַי וְרַגְלָי.

יח  אֲסַפֵּר כָּל-עַצְמוֹתָי;    הֵמָּה יַבִּיטוּ, יִרְאוּ-בִי.

יט  יְחַלְּקוּ בְגָדַי לָהֶם;    וְעַל-לְבוּשִׁי, יַפִּילוּ גוֹרָל.

כ  וְאַתָּה יְהוָה, אַל-תִּרְחָק;    אֱיָלוּתִי, לְעֶזְרָתִי חוּשָׁה.

כא  הַצִּילָה מֵחֶרֶב נַפְשִׁי;    מִיַּד-כֶּלֶב, יְחִידָתִי.

כב  הוֹשִׁיעֵנִי, מִפִּי אַרְיֵה;    וּמִקַּרְנֵי רֵמִים עֲנִיתָנִי.

כג  אֲסַפְּרָה שִׁמְךָ לְאֶחָי;    בְּתוֹךְ קָהָל אֲהַלְלֶךָּ.

כד  יִרְאֵי יְהוָה, הַלְלוּהוּ–    כָּל-זֶרַע יַעֲקֹב כַּבְּדוּהוּ;
וְגוּרוּ מִמֶּנּוּ,    כָּל-זֶרַע יִשְׂרָאֵל.

כה  כִּי לֹא-בָזָה וְלֹא שִׁקַּץ, עֱנוּת עָנִי–    וְלֹא-הִסְתִּיר פָּנָיו מִמֶּנּוּ;
וּבְשַׁוְּעוֹ אֵלָיו    שָׁמֵעַ.

כו  מֵאִתְּךָ, תְּהִלָּתִי:    בְּקָהָל רָב–נְדָרַי אֲשַׁלֵּם, נֶגֶד יְרֵאָיו.

כז  יֹאכְלוּ עֲנָוִים, וְיִשְׂבָּעוּ–    יְהַלְלוּ יְהוָה, דֹּרְשָׁיו;
יְחִי לְבַבְכֶם    לָעַד.

כח  יִזְכְּרוּ, וְיָשֻׁבוּ אֶל-יְהוָה–    כָּל-אַפְסֵי-אָרֶץ;
וְיִשְׁתַּחֲווּ לְפָנֶיךָ,    כָּל-מִשְׁפְּחוֹת גּוֹיִם.

כט  כִּי לַיהוָה, הַמְּלוּכָה;    וּמֹשֵׁל, בַּגּוֹיִם.

ל  אָכְלוּ וַיִּשְׁתַּחֲווּ, כָּל-דִּשְׁנֵי-אֶרֶץ–    לְפָנָיו יִכְרְעוּ, כָּל-יוֹרְדֵי עָפָר;
וְנַפְשׁוֹ,    לֹא חִיָּה.

לא  זֶרַע יַעַבְדֶנּוּ;    יְסֻפַּר לַאדֹנָי לַדּוֹר.

לב  יָבֹאוּ, וְיַגִּידוּ צִדְקָתוֹ:    לְעַם נוֹלָד, כִּי עָשָׂה.

Psaume 22 en anglais

Voici la version de la Bible King James.

  1. My God, my God, why hast thou forsaken me? why art thou so far from helping me, and from the words of my roaring?
  2. O my God, I cry in the daytime, but thou hearest not; and in the night season, and am not silent.
  3. But thou art holy, O thou that inhabitest the praises of Israel.
  4. Our fathers trusted in thee: they trusted, and thou didst deliver them.
  5. They cried unto thee, and were delivered: they trusted in thee, and were not confounded.
  6. But I am a worm, and no man; a reproach of men, and despised of the people.
  7. All they that see me laugh me to scorn: they shoot out the lip, they shake the head, saying,
  8. He trusted on the LORD that he would deliver him: let him deliver him, seeing he delighted in him.
  9. But thou art he that took me out of the womb: thou didst make me hope when I was upon my mother’s breasts.
  10. I was cast upon thee from the womb: thou art my God from my mother’s belly.
  11. Be not far from me; for trouble is near; for there is none to help.
  12. Many bulls have compassed me: strong bulls of Bashan have beset me round.
  13. They gaped upon me with their mouths, as a ravening and a roaring lion.
  14. I am poured out like water, and all my bones are out of joint: my heart is like wax; it is melted in the midst of my bowels.
  15. My strength is dried up like a potsherd; and my tongue cleaveth to my jaws; and thou hast brought me into the dust of death.
  16. For dogs have compassed me: the assembly of the wicked have inclosed me: they pierced my hands and my feet.
  17. I may tell all my bones: they look and stare upon me.
  18. They part my garments among them, and cast lots upon my vesture.
  19. But be not thou far from me, O LORD: O my strength, haste thee to help me.
  20. Deliver my soul from the sword; my darling from the power of the dog.
  21. Save me from the lion’s mouth: for thou hast heard me from the horns of the unicorns.
  22. I will declare thy name unto my brethren: in the midst of the congregation will I praise thee.
  23. Ye that fear the LORD, praise him; all ye the seed of Jacob, glorify him; and fear him, all ye the seed of Israel.
  24. For he hath not despised nor abhorred the affliction of the afflicted; neither hath he hid his face from him; but when he cried unto him, he heard.
  25. My praise shall be of thee in the great congregation: I will pay my vows before them that fear him.
  26. The meek shall eat and be satisfied: they shall praise the LORD that seek him: your heart shall live for ever.
  27. All the ends of the world shall remember and turn unto the LORD: and all the kindreds of the nations shall worship before thee.
  28. For the kingdom is the LORD’S: and he is the governor among the nations.
  29. All they that be fat upon earth shall eat and worship: all they that go down to the dust shall bow before him: and none can keep alive his own soul.
  30. A seed shall serve him; it shall be accounted to the Lord for a generation.
  31. They shall come, and shall declare his righteousness unto a people that shall be born, that he hath done this.

Psaume 22 en créole

Som 22

  1. Pou chèf sanba yo.
    Se pou yo chante l’ sou lè chante ki di:
    Nan granmaten yon fenmèl kabrit. Se yon sòm David.

  2. Bondye, Bondye m’, poukisa ou lage m’ konsa?
    Poukisa ou rete lwen konsa, san pote m’ sekou, san koute jan m’ap plenn lan?

  3. Tout lajounen m’ap rele ou, Bondye mwen, ou pa reponn.
    Tout lannwit m’ap rele, mwen pa ka dòmi.

  4. Men, se ou menm ki Bondye, ou chita sou fotèy ki apa pou ou a.
    Pèp Izrayèl la ap fè lwanj ou.

  5. Zansèt nou yo te mete konfyans yo nan ou.
    Yo te fè ou konfyans, ou te sove yo.

  6. Lè yo te kriye nan pye ou, ou te wete yo nan move pa.
    Wi, yo te mete konfyans yo nan ou, yo pa t’ janm regrèt yo te fè sa.

  7. Men, se pa moun mwen ye ankò, se yon vètè mwen tounen.
    Tout moun ap meprize m’, tout moun ap pase m’ nan betiz.

  8. Tout moun ki wè m’ pase m’ nan rizib.
    Y’ap lonje dwèt sou mwen, y’ap fè siy sou mwen.

  9. Y’ap di m’ konsa: -Jan ou te konte sou Seyè a, poukisa li pa delivre ou?
    Si Seyè a renmen ou, poukisa li pa ede ou?

  10. Se ou menm ki te fè m’ soti san danje nan vant manman m’.
    Se ou menm ankò ki te pwoteje m’ lè m’ te nan tete.

  11. Depi nan vant manman m’, se ou menm k’ap pwoteje m’.
    Depi anvan mwen te fèt, se ou menm ki Bondye mwen.

  12. Pa rete lwen m’ konsa.
    Malè prèt pou tonbe sou mwen, mwen pa gen pesonn pou ede m’.

  13. Lènmi m’ yo anpil, yo sènen m’ toupatou.
    Yo tankou gwo towo bèf peyi Bazan. Kote m’ vire yo la.

  14. Yo louvri bouch yo, ou ta di se lyon k’ap gwonde, ki prèt pou dechire mwen.

  15. Mwen pèdi tout fòs mwen, tankou dlo ki tonbe atè.
    Tout zo nan kò m’ dejwente.
    Mwen santi kè m’ ap kase, tout zantray mwen ap bouyi.

  16. Fòs mwen ap cheche, tankou labou nan solèy.
    Lang mwen kole nan fon bouch mwen.
    Mwen santi m’ prèt pou mouri.

  17. Tankou yon bann chen, mechan yo sènen m’.
    Bann mechan yo fèmen m’ toupatou.
    Yo kraze de men m’ ak de pye m’ yo.

  18. Tout zo nan kò m’ parèt.
    Y’ap gade m’, y’ap veye m’.

  19. Y’ap separe rad mwen ant yo menm, y’ap tire osò pou rad mwen an.

  20. Pa rete lwen m’ konsa, Seyè.
    Ou menm ki tout fòs mwen, prese vin pote m’ sekou.

  21. Pa kite yo touye m’ ak kout nepe.
    Pa kite chen yo devore m’.

  22. Wete m’ nan bouch lyon yo.
    Delivre m’ anba towo savann sa yo.
    Ou reponn mwen, Seyè!

  23. M’a di frè m’ yo tout sa ou te fè pou mwen.
    M’a fè lwanj ou lè yo tout reyini ansanm.

  24. Nou tout ki gen krentif pou Seyè a, fè lwanj li.
    Nou tout pitit pitit Jakòb yo, chante pou li.
    Nou tout pèp Izrayèl la, adore li.

  25. Li pa meprize pòv yo, li pa fèmen je l’ sou soufrans yo.
    Li pa rete lwen yo. Lè yo rele l’, li reponn.

  26. M’a fè lwanj ou pou sa ou fè, nan mitan tout moun yo lè yo reyini.
    M’a fè sa mwen te pwomèt ou yo, devan tout moun ki gen krentif pou ou yo.

  27. Pòv yo va manje mezi yo kapab.
    Moun k’ap chache Seyè a va fè lwanj li.
    Y’a viv ak kè poze pou tout tan.

  28. Tout nasyon va chonje sa Seyè a te fè.
    Toupatou sou latè yo pral tounen vin jwenn li.
    Moun tout peyi va adore li.

  29. Se Seyè a ki wa.
    Se li ki donminen sou tout nasyon.

  30. Tout grannèg sou latè va bese tèt devan li.
    Yo tout ki la pou mouri, yo tout ki la pou al anba tè, yo pral adore li.

  31. Jenerasyon k’ap vini yo va sèvi li.
    Moun va rakonte istwa Seyè a bay pitit yo.

  32. Pitit yo menm, lè y’a fè pitit,
    y’a fè konnen jan Seyè a te delivre yo ansanm ak tou sa li te fè pou yo.
  • La Bible, Broché – Grands caractères, 31 août 2011
La Bible
  • Segond 21 (Author)

Si l’article t’as plu, tu es libre de le partager 😉

Accessible pour une durée limitée:

Emangile 3.0
Emangile 3.0
Carolina Costa

Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste ?

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste?

Salut, je m’appelle Carolina Costa. Je suis pasteure et théologienne. Je suis décidée à te faire découvrir l’Amour inconditionnel transmis par Jésus-Christ.