Skip to content

Couple Mixte – puis-je me marier avec un non chrétien?

Couple Mixte, puis-je me marier avec un non chrétien?

Golden wall background
Golden wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DES MARIAGES MIXTES

TRANSCRIPTION

Hello, c’est Carolina. Je suis auteure, théologienne, pasteure de l’église réformée. Et aujourd’hui, je m’interroge: Est-ce que quand on est chrétien ou chrétienne, on peut se marier avec un non croyant ou une personne qui n’est pas chrétienne? On voit cela juste après le générique. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Avant de commencer, te rappeler la petite cloche pour recevoir les prochaines notifications des prochaines vidéos. La lettre privée sur laquelle tu peux t’inscrire juste en dessous que tu reçois chaque semaine, où je partage, eh bien un peu cette expérience de chemin de foi dans cette manière nouvelle, progressiste, moderne, de la foi chrétienne. Et puis bien sûr, le groupe Telegram, dans lequel je publie à peu près tous les jours pour t’encourager aussi dans ton chemin de foi.

Alors aujourd’hui, cette question dont je sais que beaucoup d’entre vous se la pose: Est-ce que, si je suis engagé·e dans un chemin de foi chrétien, je peux être en couple avec une personne qui serait agnostique, athée ou d’une autre religion? C’est une question importante, puisque, évidemment, la vie de couple prend beaucoup de place dans notre vie. C’est une question, à vrai dire, qu’on s’est posé aussi au début du Christianisme. Alors, quand je dis au début du Christianisme, pense bien que je pense à tout ce qui a suivi après la mort de Jésus. Parce que Jésus lui même n’a jamais rien dit sur ce sujet de spécifique, en tout cas, on n’en a pas de trace. Ce qu’on a comme trace,  c’est la manière dont les premiers chrétiens ont tenté de répondre à cette question. Et donc nous avons des écrits de Paul, en particulier, sur ces questions.

Parce que c’est vrai qu’au début du Christianisme, la plupart des premiers adeptes de Jésus sont juifs. Puisque je te le rappelle, Jésus était à 100% juif. Bien sûr, dans un judaïsme universaliste. C’est cela qui va nous toucher, c’est pour cela aussi que son message va dépasser le cadre du judaïsme de l’époque, pour aller toucher aussi des païens. Et donc, dans les premières communautés chrétiennes, on aura des personnes qui seront à la fois issues du judaïsme et puis des personnes
qui sont hors judaïsme. Et donc on va se demander, puisqu’il va y avoir des personnes qui vont choisir d’adhérer à la voix chrétiennes de Jésus, donc ce qu’on va appeler petit à petit ensuite des chrétiens, et puis la question va se poser: qu’est-ce qu’on fait quand on est dans un couple où moi j’ai choisi de devenir chrétien mais pas mon conjoint?

Et à la manière dont on va répondre à cette question, eh bien Paul va énoncer quelque chose, je vais vous lire. En fait c’est donc dans 1 Corinthiens 7, dans une lettre où il va essayer de répondre à cette question et il dit la chose suivante: «Si un frère a une femme non croyante et que cette dernière consent à vivre avec lui, eh bien, qu’il ne la répudie pas.» C’est-à-dire, qu’il ne la renvoie pas. Et de même, en pleine égalité, si une femme a un mari non croyant et que ce dernier consent à vivre avec elle, eh bien qu’elle ne le répudie pas, qu’elle ne le renvoie pas. Pourquoi? Parce qu’il écrit: «Le mari non croyant est sanctifié par sa femme et la femme non croyante est sanctifiée par son mari. S’il en était autrement, vos enfants seraient impurs alors qu’ils sont sains par cette union. Donc si le non-croyant veut se séparer, qu’il le fasse. Et le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ce cas, car c’est pour vivre en paix que Dieu vous a appelé.»

Je vais vous donner encore une autre illustration. Puisque j’ai vu il y a quelques jours une vidéo dans laquelle, on voit un
petit garçon qui va voir le pape et qui est tout chamboulé, tout bouleversé. Il va voir le pape et il lui explique la situation suivante: Qu’est-ce qui se passe pour mon père qui était athée et qui est décédé il y a quelques mois? Est-ce que il sera accueilli par Dieu dans son royaume, dans l’après-mort? Et le pape se tourne vers l’assemblée pour poser la question, partager cette question de l’enfant, en disant: qu’est-ce que vous en pensez? Voilà le père d’Emanuele, qui était un homme athée, mais qui a choisi de baptiser ses enfants, qui les a emmenés au catéchisme, et qui a été donc un père aimant, qui les a entouré de toute son affection. D’après vous, est-ce que Dieu Père rejetterait cet homme? Et le pape répond: eh bien non. Dieu a tant de miséricorde et de compassion, qu’il accueillera certainement en son sein. C’est une manière de répondre, c’est comme un écho
au texte qu’on vient d’entendre.

Moi, j’ai quand même aussi envie de nous rappeler, au-delà de cette parole du pape, que dans la Bible, il y a de nombreux couples, en fait, qui sont mixtes. C’est-à-dire, des personnages qui sont des hébreux, et puis qui vont se marier avec des personnes qui ne sont pas du peuple hébreu. Je pense à Moïse et Sephora. Je pense à Ruth. Donc il y a de nombreux personnages déjà qui signalent quelque chose de très important, c’est qu’en fait, si on croit en Dieu et que Dieu unit des hommes et des femmes et puis des hommes et des hommes, des femmes et des femmes, aujourd’hui puisqu’on va élargir
ce champ de possibilités, puisque, évidemment, notre société avance, donc quand Dieu rassemble des hommes et des femmes ensemble, c’est bien parce qu’il a un projet pour eux. Et d’ailleurs, il les soutient, il les béni, puisque la Bible est parsemée de ces couples qui se sont mis ensemble. Et qu’est-ce qui se passe en fait? C’est que c’est un assemblage de Dieu.
Et je vous l’ai dit souvent, je pense que l’amour est un don de Dieu, puisqu’il est écrit partout et Jésus en témoigne, que Dieu est amour. Donc si Dieu, si l’amour engendre de rassembler deux êtres d’ailleurs, c’est comme Jésus le dit à un moment donné: ce que Dieu a uni, personne ne peut le désunir. C’est-à-dire, là aussi il y a quelque chose d’important, j’en parlerai dans la vidéo sur le divorce, il y a un cadeau que d’assembler deux personnes différentes de toutes manières.

Moi, je peux te le partager aussi, je vis depuis plus de 15 ans maintenant avec un homme qui est agnostique. C’est-à-dire que ce n’est pas qu’il ne croit pas ou croit en Dieu en tout cas, il laisse ce champ ouvert. Et je me souviens un jour d’avoir partagé auprès de personnes de milieu plutôt de type évangélique, en disant que pour moi, c’était une bénédiction d’avoir cet homme dans ma vie. Et je le considère comme un cadeau de la part de Dieu. Parce que ce que, ce que nous avons en commun et ce que nous cultivons au sein de notre famille et de notre couple, c’est précisément l’amour. Et la pratique de l’amour, la pratique de la paix, nous permet de grandir chacun dans le respect mutuel et justement élargit nos horizons. Donc, en ce qui me concerne, je ne suis pas le pape, mais ce que je fais en tout cas, c’est que je m’appuie aussi sur cette même parole dont certains vont dire: non, ce n’est pas le désir de Dieu, c’est désobéir à Dieu que de se mettre en couple avec un non chrétien.

Eh bien, je suis simplement là pour te témoigner du fait que, non. Moi je crois qu’on peut être un chrétien ou une chrétienne
et parfaitement être heureux avec une personne qui serait dans d’autres croyances ou qui serait dans des non-croyances. Parce que si ensemble, notre chemin, notre projet de vie c’est de grandir dans l’amour, eh bien en fait, nous mettons en pratique précisément cet enseignement, cette transmission de la voie de l’amour, du Christ, et donc de Dieu. Et en ce sens-là, si
je reprends les mots de Paul, l’autre est sanctifié par l’amour, en fait. Et donc c’est l’amour qui nous sanctifie, c’est-à-dire, c’est l’amour qui nous donne de grandir en Dieu. Et quelle que soit la manière dont on nomme dieu.

Voilà, c’est un petit peu ce que j’avais envie de partager avec toi, mais j’aimerais bien sûr avoir aussi ton avis là-dessus peut-être ton expérience sur cette voie. Et en tous cas me réjouir de cette mixité que Dieu désire et met ensemble puisque c’est lui qui nous donne ce cadeau qu’est l’amour.

Voilà, tu peux me laisser des commentaires ici en-dessous de la vidéo, j’aurais joie de les lire et d’y répondre si je peux. Et puis bien sûr, je peux t’attendre aussi sur la lettre privée à laquelle tu peux t’inscrire ci-dessous pour qu’on se retrouve chaque semaine à partager ce cheminement justement spirituel dans une voie contemporaine, ouverte, universaliste dans le christianisme. Et puis bien sûr, le groupe Telegram, auquel tu peux adhérer, t’abonner pour qu’on se retrouve chaque jour dans des podcasts, afin de partager ce chemin ensemble. Je me réjouis de te retrouver pour une prochaine vidéo. Et d’ici là, prends bien soin de toi et de ton partenaire.

Si la vidéo t’as plue, tu es libre de la partager 😉

Accessible pour une durée limitée:

Emangile 3.0
Emangile 3.0
Carolina Costa

Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste?

Salut, je m’appelle Carolina Costa. Je suis pasteure et théologienne. Je suis décidée à te faire découvrir l’Amour inconditionnel transmis par Jésus-Christ.