Skip to content

Psaume 121

🙏 Le PSAUME 121, écoute et médite cette prière puissante 🙏 Le PSAUME 121 pour bien discerner le chemin à prendre. 🙏

 

COMPRENDRE LES PSAUMES

Psaume 121   

1- Chant . …. Pour les montées
Je lève les yeux vers les montagnes.
D’où viendra mon secours ?
2- Mon secours vient d’auprès du SEIGNEUR, 
ayant fait ciel et terre.

3- Il ne laissera pas vaciller tes pieds; 
Il ne sommeille pas celui qui te garde
4- Voici ! Il ne sommeille ni ne dort, 
celui qui garde Israël.

5- le SEIGNEUR c’est lui qui te garde, 
le SEIGNEUR est ton ombre à ta main droite.
6- Pendant le jour, le soleil ne te frappera pas, 
ni la lune pendant la nuit.
7- Le SEIGNEUR te gardera loin de tout mal, 
il gardera ta gorge ton être et ta vie;
8- le SEIGNEUR te gardera lorsque tu sortiras et lorsque tu rentreras, 
depuis maintenant et jusqu’à toujours.

Qui a écrit le psaume 121 ?

Une grande partie des Psaumes a été attribuée au roi David dans la tradition biblique qui le décrit avec des talents de poète et de musicien. Mais vous allez découvrir que les psaumes ont plusieurs autres auteurs!

La tradition a organisé les 150 psaumes en 5 parties, et elle signale que c’est pour donner un «pendant spirituel» aux 5 livres de la Loi (= la Torah)

Une lecture attentive montre que la rédaction des 150 psaumes -tels que nous les connaissons aujourd’hui- s’étale sur de nombreux siècles et que leur construction globale et interne est très maîtrisée et également porteuse de sens.

Pourquoi le psaume 121 ?

Le psaume 121 est au début de l’avant-dernière partie, celle qu’on appelle «les montées» ou aussi «les psaumes des pèlerins en chemin vers Jérusalem».

Ici, je vous propose une manière renouvelée de comprendre la construction de ce grand livre des Psaumes ! Regardez comment ce livre est construit et cherchez à comprendre sa structure ! Alors vous pourrez découvrir plus que ce que vous pensiez trouver: un processus intérieur à vivre dans un chemin de foi.

Je vous propose ici d’abord une analyse structurale, montrant aussi une construction en 5 parties. Sans oublier que le mot Psaumes en hébreu signifie louanges chantées.

  • La 1ère partie (= 1 et 2) pourrait s’intituler «résumé de tous les 148 psaumes suivants»
  • La 2ème partie (= 3 à 118) est construite en une alternance de louanges à Dieu et de plaintes décrivant des difficultés et des détresses, comme un parcours de vie.
  • La 3ème partie (= 119) est un récapitulatif, avec des jeux de mots, pour aider à se souvenir , à faire mémoire des bienfaits reçus de Dieu = 119, chaque strophe de 8 versets «jouant» avec l’alphabet pour dire de 22 manières (= nombre de lettres dans l’alphabet hébraïque) l’essentiel à méditer.
  • La 4ème partie (= 120 à 134) permet, après avoir fait un parcours de la vie, de l’enfance à la vieillesse, de se préparer à rencontrer Dieu en montant au Temple… c’est ce qu’on appelle les Psaumes de montée … le psaume 121 étant le 2ème chant des montées.
  • La 5ème partie (= 135 à 150) est un festival de louanges, pour remercier Dieu de ses bienfaits et de son amour
Mur ouest de Jérusalem

Psaume 121 explication

Il est toujours intéressant de commencer par regarder le titre du Psaume, et ce commencement se trouve toujours dans le verset 1.

  • Verset 1 du Psaume 121 Ici, = Chant pour les montées

Prenez le temps d’entendre ce que ce premier verset raconte.
D’abord, c’est un chant!
Ensuite, nous apprenons que ce chant est situé au début des chants de montée lors des pèlerinages vers le Temple de Jérusalem. Pour celles et ceux qui ont eu le privilège d’aller en Israël dans la Cité de la Paix, vous savez que la ville est située en hauteur. Il faut donc littéralement monter à Jérusalem. Certaines personnes partaient souvent de bien plus loin et devaient traverser d’autres montagnes pour arriver à la capitale. Un pèlerinage commence. En chantant.

On peut donc imaginer les pèlerins chantant ces paroles lors de la montée vers le Temple de Jérusalem au cœur de la cité.

  • 1ère strophe = versets 1 à 2
    Je lève les yeux vers les montagnes.
    D’où viendra mon secours?
    2- Mon secours vient dauprès du SEIGNEUR,
    ayant fait ciel et terre.


Tel peut être le cri de toute personne qui cherche du secours… mais ici, c’est avec l’espérance qu’il y a quelqu’un qui protège et ce quelqu’un est nommé: c’est LE SEIGNEUR. Le créateur.

Ce psaume est chanté pour demander de l’aide à celui qui a créé la vie, pour être protégé durant le voyage souvent long, pénible et potentiellement dangereux.

Mer morte
  • 2ème strophe = versets 3 à 8

    3- Il ne laissera pas vaciller tes pieds;
    Il ne sommeille pas celui qui te garde
    4- Voici ! Il ne sommeille ni ne dort,
    celui qui garde Israël.

    5- le SEIGNEUR c
    est lui qui te garde,
    le SEIGNEUR est ton ombre à ta main droite.
    6- Pendant le jour, le soleil ne te frappera pas,
    ni la lune pendant la nuit.
    7- Le SEIGNEUR te gardera loin de tout mal,
    il gardera ta gorge ton être et ta vie;
    8- le SEIGNEUR te gardera lorsque tu sortiras et lorsque tu rentreras,
    depuis maintenant et jusqu’à toujours.

Prenez le temps de vous arrêter au mot « garder » qui signifie en hébreu protéger, prendre soin, préserver.
Ce mot apparait 6 fois … ce qui est très important dans un texte aussi court !
C’est dire sa centralité. C’est le cœur de ce chant, un chant qui en appelle à la protection de l’Eternel dans l’épreuve.

Observez aussi la symbolique du corps, avec un mouvement qui va de bas en haut: d’abord le pied (verset 3) puis la main droite (verset 5) et enfin la gorge (verset 7). C’est comme si ce chant invitait au relèvement, à se remettre debout et en route et ainsi sentir la présence de Dieu autour de soi et en soi tout au long du chemin, de la montée.

Voici encore 3 autres pistes de sens pour interpréter ces paroles autour de «le SEIGNEUR me garde»: (tiré de découvrir les psaumes de Marc Girard)

Ce chant mentionne le soleil et la lune qui frappent… mais comment interpréter cela?… par exemple:

  • Sur un plan psychologique: l’humain qui est exposé au surmoi des lois étouffantes et de la domination autoritaire (symbole du soleil) aussi bien qu’à l’emprise de l’inconscient destructeur (symbole de la lune), cet humain cherche une «vraie» protection.
  • Sur un plan moral, on pourrait synthétiser les dangers de la perversion éthique morale par les deux pôles «orgueil solaire» et «sensualité lunaire»
  • Sur un plan socio-politique, soleil et lune peuvent évoquer tous les systèmes oppressifs qui fonctionnent les uns au grand jour (symbole soleil) et les autres dans la nuit, dans la clandestinité. (symbole lune)

Marc Girard propose de découvrir que le psaume 121 présente le SEIGNEUR YHWH, le créateur, comme lunique antidote contre tous ces poisons potentiels ou réels, qui laissent à découvert le côté faible et vulnérable des personnes et des collectivités humaines.

Oui, le Seigneur est notre secours lorsque ces forces semblent nous assaillir, Il nous permet de retrouver cet espace intérieur de sécurité, de protection.

Le psaume 121 chanté

Comme c’est d’abord un chant, je vous propose de l’écouter. “Psaume 121, Dans la joie, nous irons à la maison du Seigneur”

Psaume 121 en hébreu et traduction littérale

Psaume 121

Psaume 121 dans la Bible parole de Vie (français fondamental)

Chant pour celles et ceux qui montent à Jérusalem.
Je regarde vers les montagnes :
Qui viendra me secourir ?

Pour moi, le secours vient du Seigneur,
qui a fait les cieux et la terre.

Qu’il te préserve des faux pas,
qu’il te garde sans se relâcher !

Voici, il ne somnole pas, il ne dort pas, celui qui garde Israël.

Le Seigneur est celui qui te garde,
le Seigneur est une ombre protectrice à tes côtés.

Pendant le jour, le soleil ne te frappera pas,
ni la lune pendant la nuit.

Le Seigneur préservera ta vie,
il te gardera de tout mal !

Oui, le Seigneur te gardera de ton départ jusqu’à ton retour,
dès maintenant et toujours !

Psaume 121 dans la TOB (Traduction œcuménique de la Bible)

Chant. Pour les montées.
Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?

Le secours me vient du SEIGNEUR,
l’auteur des cieux et de la terre.

Qu’il ne laisse pas chanceler ton pied,
que ton gardien ne somnole pas ! –

Non ! il ne somnole ni ne dort,
le gardien d’Israël.

Le SEIGNEUR est ton gardien,
Le SEIGNEUR est ton ombrage.
Il est à ta droite.

De jour, le soleil ne te frappera pas,
ni la lune pendant la nuit.

Le SEIGNEUR te gardera de tout mal.
Il gardera ta vie.

Le SEIGNEUR gardera tes allées et venues,
dès maintenant et pour toujours.

Psaume 121 dans la Bible nouvelle en français courant

Chant de pèlerinage.
Je lève les yeux vers les montagnes.
Qui pourra me secourir ?

Le secours me vient du SEIGNEUR,
qui a fait le ciel et la terre. 

Qu’il t’empêche de glisser,
qu’il ne dorme pas, ton gardien !

Non, il ne ferme pas les yeux,
il ne dort pas, le gardien d’Israël. 

Le SEIGNEUR est ton gardien,
le SEIGNEUR te protège, il est auprès de toi.

Pendant le jour, le soleil ne te frappera pas,
pendant la nuit, la lune ne te fera aucun mal. 

Le SEIGNEUR te protégera de tout mal,
il veillera sur ta vie.

Psaume 121 dans la Nouvelle Bible Segond

Chant pour les montées.
Je lève les yeux vers les montagnes.
D’où me viendra le secours ?

Le secours me vient du SEIGNEUR, qui fait le ciel et la terre.
Il ne te laissera pas vaciller sur tes jambes ; celui qui te garde ne sommeille pas.
Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.

C’est le SEIGNEUR qui te garde, le SEIGNEUR est ton ombre à ta droite.
Le jour, le soleil ne te frappera pas, ni la lune pendant la nuit.

Le SEIGNEUR te gardera de tout mal, il gardera ta vie ;

le SEIGNEUR te gardera lorsque tu sortiras et lorsque tu rentreras, dès maintenant et pour toujours.

Textes et commentaires du pasteur Bernard Félix

Si l’article t’as plu, tu es libre de le partager 😉

Accessible pour une durée limitée:

Emangile 3.0
Emangile 3.0
Carolina Costa

Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Carolina Costa

Tu veux découvrir un Christianisme ouvert et progressiste?

Salut, je m’appelle Carolina Costa. Je suis pasteure et théologienne. Je suis décidée à te faire découvrir l’Amour inconditionnel transmis par Jésus-Christ.