Carolina Costa https://carolina-costa.com Thu, 13 May 2021 13:06:51 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.7.2 https://carolina-costa.com/wp-content/uploads/2020/08/cropped-CC_Logo-Carolina-Costa_RVB-32x32.jpg Carolina Costa https://carolina-costa.com 32 32 a-desindexer https://carolina-costa.com/a-desindexer https://carolina-costa.com/a-desindexer#respond Mon, 10 May 2021 11:50:35 +0000 https://carolina-costa.com/?p=6133 https://carolina-costa.com/homosexualite-lgbtiqa-un-don-de-dieu https://carolina-costa.com/quelle-eglise-choisir https://carolina-costa.com/la-covid-une-punition-de-dieu https://carolina-costa.com/spiritualite-et-ou-religion   https://carolina-costa.com/cest-quoi-une-societe-inclusive https://carolina-costa.com/dialogue-entre-chretien-et-islam https://carolina-costa.com/homosexuels-le-pape-dit-oui-pourquoi https://carolina-costa.com/lhomosexualite-dans-la-bible-que-dit-vraiment-la-bible https://carolina-costa.com/leglise-aime-t-elle-les-homosexuels https://carolina-costa.com/relation-avec-une-femme-mariee-presque-divorcee-peche-ou-benediction https://carolina-costa.com/masturbation-et-sexe-hors-mariage-peche-ou-benediction Read more

L’article a-desindexer est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/homosexualite-lgbtiqa-un-don-de-dieu https://carolina-costa.com/quelle-eglise-choisir https://carolina-costa.com/la-covid-une-punition-de-dieu https://carolina-costa.com/spiritualite-et-ou-religion

 

https://carolina-costa.com/cest-quoi-une-societe-inclusive
https://carolina-costa.com/dialogue-entre-chretien-et-islam
https://carolina-costa.com/homosexuels-le-pape-dit-oui-pourquoi
https://carolina-costa.com/lhomosexualite-dans-la-bible-que-dit-vraiment-la-bible
https://carolina-costa.com/leglise-aime-t-elle-les-homosexuels
https://carolina-costa.com/relation-avec-une-femme-mariee-presque-divorcee-peche-ou-benediction
https://carolina-costa.com/masturbation-et-sexe-hors-mariage-peche-ou-benediction
https://carolina-costa.com/cest-quoi-les-origines-de-noel
https://carolina-costa.com/dieu-est-humain-la-particule-de-dieu-cest-quoi

 

https://carolina-costa.com/dieu-existe-t-il
https://carolina-costa.com/unite-chretienne-ensemble
https://carolina-costa.com/couple-mixte-puis-je-me-marier-avec-un-non-chretien
https://carolina-costa.com/que-dit-la-bible-sur-le-divorce-chretien

 

https://carolina-costa.com/cest-quoi-la-verite

 

 

https://carolina-costa.com/cest-quoi-la-priere
https://carolina-costa.com/jesus-christ-de-nazareth-a-t-il-vraiment-existe
https://carolina-costa.com/comment-savoir-s-il-m-aime-vraiment
https://carolina-costa.com/comment-lire-la-bible-facilement

 

 

https://carolina-costa.com/souffrance-comment-trouver-du-sens

 

 

L’article a-desindexer est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/a-desindexer/feed 0
Que dit la Bible sur le divorce pour les chrétiens? https://carolina-costa.com/que-dit-la-bible-sur-le-divorce-chretien https://carolina-costa.com/que-dit-la-bible-sur-le-divorce-chretien#respond Thu, 04 Feb 2021 13:33:14 +0000 https://carolina-costa.com/?p=2183 Que dit la Bible sur le divorce pour les chrétiens? Abonne toi Read more

L’article Que dit la Bible sur le divorce pour les chrétiens? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

Que dit la Bible sur le divorce pour les chrétiens?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE LA BIBLE ET LE DIVORCE

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Bonjour à toi, je m’appelle Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne, pasteure dans l’Église réformée et aujourd’hui j’aimerais qu’on parle de divorce. Tu es prêt à t’accrocher ? Allez, c’est juste après le générique. Bienvenue dans cette nouvelle
vidéo sur la question du divorce. Juste avant, je te rappelle que tu as une petite cloche pour activer les notifications sur les prochaines vidéos qui sortent chaque semaine. Tu peux aussi t’abonner à la lettre privée juste en dessous de cette vidéo, tu auras un lien pour recevoir chaque semaine des lettres que je prends la peine d’écrire pour t’accompagner dans ton chemin de foi et tes questions. Et puis bien sûr, le groupe Telegram, quotidien, tu peux aussi t’abonner et me rejoindre.

Alors aujourd’hui, j’avais envie de parler de divorce, parce que je sais que de nombreux chrétiens se posent des questions sur le divorce. Est-ce qu’un chrétien peut divorcer ou pas? À quelles conditions? Comment je peux faire? Le divorce c’est quand même impressionnant quand on regarde les chiffres, il y a un couple sur deux aujourd’hui qui divorce. C’est quand même dire
que c’est un problème à mon avis de société, parce que cela montre bien que nous avons très peu d’outils pour faire face à cette situation. Moi je suis aussi facilitatrice professionnelle Imago, c’est une méthode qui favorise la relation, qui favorise
la communication pour précisément essayer de sortir des crises. Qu’un couple, à un moment donné, se retrouve dans une crise profonde, c’est tout à fait normal, cela arrive absolument à tous les couples. Cela peut se manifester de différentes manières. Peut-être parce qu’à un moment donné une routine s’installe. Parce qu’on a l’impression que finalement on n’est plus trop en connexion avec l’autre. Peut-être qu’on a aussi l’impression de se réveiller un matin en se disant, mais finalement qui est cette personne avec qui je me suis marié·e? Je ne la reconnais plus, depuis le départ, qu’est-ce qui se passe?

On appelle ça aussi le divorce invisible. On va mettre des choses un peu sous le tapis, puis d’un coup on se réveille un matin et on se rend compte qu’il y a une grande distance avec l’autre et cela va évidemment engendrer de la tristesse. C’est peut-être aussi parce que tout d’un coup, il y a eu un épisode d’adultère ou qu’on ressent peut-être de l’attirance pour d’autres personnes, donc c’est symptomatique de quelque chose qui ne va pas. Cela peut être aussi le fait qu’on va se noyer dans le travail, on va s’absenter souvent de la maison ou simplement aussi, on va aller dans des addictions potentielles comme l’alcool, la drogue. Ou, une autre facette aussi, derrière laquelle on peut se cacher, c’est de s’occuper uniquement et beaucoup des enfants.

Voilà un petit peu quelques symptômes qui peuvent apparaître dans un moment de difficulté dans un couple. Et encore une fois, je te le dis, en tout cas dans la méthode que j’utilise, c’est vraiment le signal de quelque chose de positif. Parce qu’évidemment, la première chose qui va arriver en général quand ça ne va plus trop dans le couple, on va se dire: voilà, c’est la merde, en fait ça ne va plus. Et très vite, on risque de glisser dans cette espèce de… et je vais le dire quand même, une forme de facilité de se dire que finalement cela ne marche pas, arrêtons-nous là, il n’y a plus d’amour, on se quitte et comme cela, chacun refait sa vie, c’est beaucoup mieux. Le problème, c’est que, comme le disait mon pasteur qui m’a formé dans mes premières années de stage, il m’avait dit une phrase comme ça, il m’a dit: “tu sais Carolina, en fait, ce qu’on dit c’est que le mariage nous enrichit, mais le divorce nous appauvrit. Et il nous appauvrit autant sur le plan matériel que sur le plan intérieur.” Pourquoi?

Parce que, eh bien en fait, il y a un challenge. Personne n’a dit que la vie de couple allait être quelque chose de l’ordre d’un long fleuve tranquille et qu’une fois qu’on était tout amoureux et tout flamboyant, eh bien les choses allaient rester pérennes. Ce n’est pas vrai. Les scientifiques ont même découvert qu’un couple, au début de sa vie de couple, eh bien oui, il y a de l’excitation, on a l’impression qu’on est dans la fusion, que tout va bien, l’autre nous ressemble tellement, on a les mêmes aspirations, on regarde au même endroit, peut-être qu’on a aussi cette sensation de s’être toujours connu, je l’ai aussi vécu. De même que j’ai aussi vécu ce moment de descente où tout d’un coup, on sent que c’est moins là en fait, ce sentiment très puissant, très fort, perd de l’intensité. Mais autre chose va s’installer.

Et oui, à un moment donné, peuvent arriver les symptômes que j’ai décrit tout à l’heure. Mais ce qui est intéressant c’est qu’en fait c’est symptomatique de quelque chose de positif. Cela veut dire que quelque chose est en train d’évoluer, est en train de bouger. Et donc en Imago, on va dire: la crise, c’est génial. C’est le symptôme que quelque chose doit maintenant grandir, doit évoluer. Et c’est pour quelque chose de positif. C’est-à-dire que l’amour peut grandir. Alors, bien sûr qu’il y a des situations dans lesquelles il faut absolument se séparer. Bien sûr que s’il y a de la violence au sein du couple, s’il y a des addictions beaucoup trop fortes qui mènent à un mal-être profond pour le partenaire ou pour les enfants, s’il y en a aussi évidemment, s’il y a des maltraitances physiques ou psychologiques, tout cela, bien sûr, il faut absolument que vous alliez chercher de l’aide. Cela c’est évidemment vital, parce que là, il y a vraiment quelque chose qui n’est pas possible de continuer. Maintenant, ça ne veut pas dire que cela aboutit aussi en divorce, mais en tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il faut absolument chercher de l’aide et vous verrez par la suite.

Maintenant, en ce qui concerne le divorce chrétien, parce que je sais que certains d’entre vous se posent la question: est-ce que j’ai le droit? En dehors de ce que je viens de dire bien sûr, là sur des difficultés graves dont il faut absolument se sortir. Si vous êtes plutôt dans le cas de ce que j’ai décrit de ces symptômes un peu particulier. Bien sûr que vous le savez, si vous lisez la Bible, que la question du divorce existe depuis, j’ai envie de dire, la création de la Bible. C’est-à-dire, que dans tous les peuples, il y a eu des situations où bien sûr les personnes ont été amenées à divorcer. Mais souvent, on va me brandir ce verset de Jésus qui dit qu’effectivement, qui cite le texte de la Genèse «l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et ils ne formeront qu’une seule chair.» Et Jésus ajoute une phrase dans laquelle il dit: «Et que l’humain ne sépare
pas ce que Dieu a uni.» Alors, il est vrai que moi, en tout cas, dans mon interprétation, parce que je te rappelle que la parole de Dieu est sujette à interprétation. C’est un exercice obligatoire, j’ai envie de te dire, on ne peut pas tout prendre à la lettre, parce que, je l’explique dans d’autres vidéos, sinon il faudrait rétablir l’esclavage, la polygamie, etc. Je ne vais pas revenir là-dessus, mais donc elle est sujette à interprétation. Moi, quand j’entends que l’humain ne peut pas séparer ce que Dieu a uni, qu’est-ce que Dieu a uni?

Si Dieu est amour, cela veut dire que c’est ce cadeau qui a fait qu’un jour, effectivement, tu es tombé·e amoureux·se d’une personne. Et que tu t’es mis en relation avec cette personne. Quelque chose de plus fort que vous, vous a précisément rassemblés. Et cette union, ce n’est pas… Ce que moi j’entends dans cette phrase de ce que Dieu a uni, c’est plus que vous deux. Il a rassemblé deux cœurs pendant un temps donné. Et il est tout à fait possible qu’à un moment donné l’humain puisse choisir de se séparer, de divorcer. Encore une fois, ce n’est pas interdit par la religion. Ça c’est très important, que ce soit dans une situation grave ou pas, quelqu’un est évidemment libre à un moment donné dans son discernement personnel de se dire: mon chemin se sépare. Mais quand bien même les chemins se séparent dans un divorce, je crois qu’il y a quelque chose d’important à se souvenir que ce que Dieu avait uni au départ ne peut pas disparaître. Cela, je pense que c’est quelque chose qu’on peut valablement se dire, aussi en tant que chrétien.

Moi je sais que j’ai eu, évidemment avant mon mari, j’ai eu d’autres partenaires et l’amour que j’ai eu pour ces personnes n’a pas disparu, dans le sens où c’est quelque chose qui a été vrai à ce moment-là et qui m’habite et qui reste à l’intérieur de moi et pour lequel je suis reconnaissante parce que ce sont des personnes que j’ai beaucoup aimé, même si à un moment donné nos chemins se sont séparés. Et moi je préfère interpréter de cette manière-là, de dire oui, ces unions-là, cet amour-là  que Dieu a uni, il n’y a rien qui peut le désunir, le faire disparaître. Mais parfois des chemins de vie vont se séparer et c’est tout à fait quelque chose qui peut être normal. Moi ce que j’ai en tout cas envie de te dire aujourd’hui, parce que je vais proposer prochainement aussi un vidéo livre sur la question du couple, c’est que je crois profondément pour être moi-même passée par là, que quand il y a des crises de couple, moi j’aimerais que tu puisses vraiment découvrir à quel point ce sont des challenges et des invitations à élargir à approfondir l’amour dans ton couple. Et que peut-être ce moment difficile que tu es en train de passer est difficile, mais de ne pas te décourager. Parce qu’il existe des outils qui peuvent vraiment t’aider à te reconnecter profondément au sein de ton couple, même si tu as vécu par exemple cette chose dont je sais parce que, j’ai rencontré beaucoup de couples que j’accompagne dans les mariages, qui se disent que l’adultère, c’est le truc suprême, non. Moi je peux te dire pour avoir aussi consulter des thérapeutes, non, l’adultère il faut le remettre à sa place. C’est comme les autres symptômes que je t’ai décrit, ce sont des symptômes de justement plutôt un désir de quelque chose qui n’arrive plus à se vivre au sein du couple et pourtant qu’on aimerait bien pouvoir vivre.

Parce que si un adultère est momentané ou peut se vivre parfois sur plusieurs années, mais si la personne ne part pas, c’est qu’il y a bien une raison. Parce qu’il peut y avoir un adultère et la personne est partie, bon ok, là ça peut arriver, d’ailleurs, cela peut arriver que quelqu’un décide vraiment de refaire sa vie. Mais si c’est un adultère qui est resté dans quelque chose de suspendu et que l’autre reste, ce petit reste, c’est cela  que moi j’aimerais que tu invites à creuser et à cultiver. Parce que c’est là, qu’il y a quelque chose à faire. Voilà, je ne vais pas développer aujourd’hui parce que je le ferai prochainement dans le vidéo livre.

En tout cas j’espère que cela a pu attiser ta curiosité, peut-être appuyer sur un levier d’espérance, d’encouragement. En tout cas, laisse-moi ton commentaire ici, je serais très intéressée de savoir comment c’est pour toi. Et puis on se retrouve bien sûr pour des prochaines vidéos. Tu peux, je te rappelle, aussi t’inscrire à mes lettres chaque semaine, au bas de cette de cette vidéo. Et puis bien sûr, le groupe Telegram. Voilà, je t’encourage, je te souhaite tout le meilleur pour toi. Et puis on se retrouve prochainement pour d’autres d’autres événements.

Si la vidéo t’as plue, tu es libre de la partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Divorce

L’article Que dit la Bible sur le divorce pour les chrétiens? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/que-dit-la-bible-sur-le-divorce-chretien/feed 0 %%title%% Puis-je divorcer? Étant chrétien, puis-je divorcer? Que dit la Bible sur le divorce? Comment je peux divorcer? Que dit l'église sur le divorce? divorce chrétien,Dieu,Bible,Foi,Amour,divorce,religion,comment divorcer,que dit la bible sur le divorce? Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Couple Mixte – puis-je me marier avec un non chrétien? https://carolina-costa.com/couple-mixte-puis-je-me-marier-avec-un-non-chretien https://carolina-costa.com/couple-mixte-puis-je-me-marier-avec-un-non-chretien#comments Thu, 28 Jan 2021 13:53:46 +0000 https://carolina-costa.com/?p=2008 Couple Mixte, puis-je me marier avec un non chrétien? Abonne toi à Read more

L’article Couple Mixte – puis-je me marier avec un non chrétien? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

Couple Mixte, puis-je me marier avec un non chrétien?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DES MARIAGES MIXTES

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Hello, c’est Carolina. Je suis auteure, théologienne, pasteure de l’église réformée. Et aujourd’hui, je m’interroge: Est-ce que quand on est chrétien ou chrétienne, on peut se marier avec un non croyant ou une personne qui n’est pas chrétienne? On voit cela juste après le générique. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Avant de commencer, te rappeler la petite cloche pour recevoir les prochaines notifications des prochaines vidéos. La lettre privée sur laquelle tu peux t’inscrire juste en dessous que tu reçois chaque semaine, où je partage, eh bien un peu cette expérience de chemin de foi dans cette manière nouvelle, progressiste, moderne, de la foi chrétienne. Et puis bien sûr, le groupe Telegram, dans lequel je publie à peu près tous les jours pour t’encourager aussi dans ton chemin de foi.

Alors aujourd’hui, cette question dont je sais que beaucoup d’entre vous se la pose: Est-ce que, si je suis engagé·e dans un chemin de foi chrétien, je peux être en couple avec une personne qui serait agnostique, athée ou d’une autre religion? C’est une question importante, puisque, évidemment, la vie de couple prend beaucoup de place dans notre vie. C’est une question, à vrai dire, qu’on s’est posé aussi au début du Christianisme. Alors, quand je dis au début du Christianisme, pense bien que je pense à tout ce qui a suivi après la mort de Jésus. Parce que Jésus lui même n’a jamais rien dit sur ce sujet de spécifique, en tout cas, on n’en a pas de trace. Ce qu’on a comme trace,  c’est la manière dont les premiers chrétiens ont tenté de répondre à cette question. Et donc nous avons des écrits de Paul, en particulier, sur ces questions.

Parce que c’est vrai qu’au début du Christianisme, la plupart des premiers adeptes de Jésus sont juifs. Puisque je te le rappelle, Jésus était à 100% juif. Bien sûr, dans un judaïsme universaliste. C’est cela qui va nous toucher, c’est pour cela aussi que son message va dépasser le cadre du judaïsme de l’époque, pour aller toucher aussi des païens. Et donc, dans les premières communautés chrétiennes, on aura des personnes qui seront à la fois issues du judaïsme et puis des personnes
qui sont hors judaïsme. Et donc on va se demander, puisqu’il va y avoir des personnes qui vont choisir d’adhérer à la voix chrétiennes de Jésus, donc ce qu’on va appeler petit à petit ensuite des chrétiens, et puis la question va se poser: qu’est-ce qu’on fait quand on est dans un couple où moi j’ai choisi de devenir chrétien mais pas mon conjoint?

Et à la manière dont on va répondre à cette question, eh bien Paul va énoncer quelque chose, je vais vous lire. En fait c’est donc dans 1 Corinthiens 7, dans une lettre où il va essayer de répondre à cette question et il dit la chose suivante: «Si un frère a une femme non croyante et que cette dernière consent à vivre avec lui, eh bien, qu’il ne la répudie pas.» C’est-à-dire, qu’il ne la renvoie pas. Et de même, en pleine égalité, si une femme a un mari non croyant et que ce dernier consent à vivre avec elle, eh bien qu’elle ne le répudie pas, qu’elle ne le renvoie pas. Pourquoi? Parce qu’il écrit: «Le mari non croyant est sanctifié par sa femme et la femme non croyante est sanctifiée par son mari. S’il en était autrement, vos enfants seraient impurs alors qu’ils sont sains par cette union. Donc si le non-croyant veut se séparer, qu’il le fasse. Et le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ce cas, car c’est pour vivre en paix que Dieu vous a appelé.»

Je vais vous donner encore une autre illustration. Puisque j’ai vu il y a quelques jours une vidéo dans laquelle, on voit un
petit garçon qui va voir le pape et qui est tout chamboulé, tout bouleversé. Il va voir le pape et il lui explique la situation suivante: Qu’est-ce qui se passe pour mon père qui était athée et qui est décédé il y a quelques mois? Est-ce que il sera accueilli par Dieu dans son royaume, dans l’après-mort? Et le pape se tourne vers l’assemblée pour poser la question, partager cette question de l’enfant, en disant: qu’est-ce que vous en pensez? Voilà le père d’Emanuele, qui était un homme athée, mais qui a choisi de baptiser ses enfants, qui les a emmenés au catéchisme, et qui a été donc un père aimant, qui les a entouré de toute son affection. D’après vous, est-ce que Dieu Père rejetterait cet homme? Et le pape répond: eh bien non. Dieu a tant de miséricorde et de compassion, qu’il accueillera certainement en son sein. C’est une manière de répondre, c’est comme un écho
au texte qu’on vient d’entendre.

Moi, j’ai quand même aussi envie de nous rappeler, au-delà de cette parole du pape, que dans la Bible, il y a de nombreux couples, en fait, qui sont mixtes. C’est-à-dire, des personnages qui sont des hébreux, et puis qui vont se marier avec des personnes qui ne sont pas du peuple hébreu. Je pense à Moïse et Sephora. Je pense à Ruth. Donc il y a de nombreux personnages déjà qui signalent quelque chose de très important, c’est qu’en fait, si on croit en Dieu et que Dieu unit des hommes et des femmes et puis des hommes et des hommes, des femmes et des femmes, aujourd’hui puisqu’on va élargir
ce champ de possibilités, puisque, évidemment, notre société avance, donc quand Dieu rassemble des hommes et des femmes ensemble, c’est bien parce qu’il a un projet pour eux. Et d’ailleurs, il les soutient, il les béni, puisque la Bible est parsemée de ces couples qui se sont mis ensemble. Et qu’est-ce qui se passe en fait? C’est que c’est un assemblage de Dieu.
Et je vous l’ai dit souvent, je pense que l’amour est un don de Dieu, puisqu’il est écrit partout et Jésus en témoigne, que Dieu est amour. Donc si Dieu, si l’amour engendre de rassembler deux êtres d’ailleurs, c’est comme Jésus le dit à un moment donné: ce que Dieu a uni, personne ne peut le désunir. C’est-à-dire, là aussi il y a quelque chose d’important, j’en parlerai dans la vidéo sur le divorce, il y a un cadeau que d’assembler deux personnes différentes de toutes manières.

Moi, je peux te le partager aussi, je vis depuis plus de 15 ans maintenant avec un homme qui est agnostique. C’est-à-dire que ce n’est pas qu’il ne croit pas ou croit en Dieu en tout cas, il laisse ce champ ouvert. Et je me souviens un jour d’avoir partagé auprès de personnes de milieu plutôt de type évangélique, en disant que pour moi, c’était une bénédiction d’avoir cet homme dans ma vie. Et je le considère comme un cadeau de la part de Dieu. Parce que ce que, ce que nous avons en commun et ce que nous cultivons au sein de notre famille et de notre couple, c’est précisément l’amour. Et la pratique de l’amour, la pratique de la paix, nous permet de grandir chacun dans le respect mutuel et justement élargit nos horizons. Donc, en ce qui me concerne, je ne suis pas le pape, mais ce que je fais en tout cas, c’est que je m’appuie aussi sur cette même parole dont certains vont dire: non, ce n’est pas le désir de Dieu, c’est désobéir à Dieu que de se mettre en couple avec un non chrétien.

Eh bien, je suis simplement là pour te témoigner du fait que, non. Moi je crois qu’on peut être un chrétien ou une chrétienne
et parfaitement être heureux avec une personne qui serait dans d’autres croyances ou qui serait dans des non-croyances. Parce que si ensemble, notre chemin, notre projet de vie c’est de grandir dans l’amour, eh bien en fait, nous mettons en pratique précisément cet enseignement, cette transmission de la voie de l’amour, du Christ, et donc de Dieu. Et en ce sens-là, si
je reprends les mots de Paul, l’autre est sanctifié par l’amour, en fait. Et donc c’est l’amour qui nous sanctifie, c’est-à-dire, c’est l’amour qui nous donne de grandir en Dieu. Et quelle que soit la manière dont on nomme dieu.

Voilà, c’est un petit peu ce que j’avais envie de partager avec toi, mais j’aimerais bien sûr avoir aussi ton avis là-dessus peut-être ton expérience sur cette voie. Et en tous cas me réjouir de cette mixité que Dieu désire et met ensemble puisque c’est lui qui nous donne ce cadeau qu’est l’amour.

Voilà, tu peux me laisser des commentaires ici en-dessous de la vidéo, j’aurais joie de les lire et d’y répondre si je peux. Et puis bien sûr, je peux t’attendre aussi sur la lettre privée à laquelle tu peux t’inscrire ci-dessous pour qu’on se retrouve chaque semaine à partager ce cheminement justement spirituel dans une voie contemporaine, ouverte, universaliste dans le christianisme. Et puis bien sûr, le groupe Telegram, auquel tu peux adhérer, t’abonner pour qu’on se retrouve chaque jour dans des podcasts, afin de partager ce chemin ensemble. Je me réjouis de te retrouver pour une prochaine vidéo. Et d’ici là, prends bien soin de toi et de ton partenaire.

Si la vidéo t’as plue, tu es libre de la partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Couple mixte

L’article Couple Mixte – puis-je me marier avec un non chrétien? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/couple-mixte-puis-je-me-marier-avec-un-non-chretien/feed 2 %%title%% Que dit la Bible sur les mariages mixtes? Puis-je me marier avec un.e non croyant.e? Couple mixte ou interreligieux est-ce possible? Couple Mixte,mariage mixte,Couple interreligieux,bible,Dieu,chrétien,non croyant Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Unité chrétienne ensemble? https://carolina-costa.com/unite-chretienne-ensemble https://carolina-costa.com/unite-chretienne-ensemble#respond Thu, 21 Jan 2021 10:46:34 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1899 Unité chrétienne ensemble? Abonne toi à la chaîne ! Aujourd’hui, j’aimerai vous Read more

L’article Unité chrétienne ensemble? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

Unité chrétienne ensemble?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE L’EXISTENCE DE DIEU

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Salut à toi, je m’appelle Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne, pasteure réformée. Et aujourd’hui, je me demande: Est-ce que Dieu reçoit toutes les prières de tous les croyants de la Terre? C’est juste après le générique.

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je te rappelle que tu trouveras juste une petite cloche ici en bas si tu souhaites recevoir
les notifications pour les prochaines vidéos. Je lance aussi une lettre chaque semaine qui s’appelle la lettre dans le cercle privé pour t’accompagner dans ton chemin de foi. Et puis, si tu es encore plus gourmande ou gourmand, eh bien j’ai Telegram, tous les jours quelques minutes de podcasts pour t’encourager et partager ce chemin de foi ensemble.

Aujourd’hui, c’est la semaine, peut-être tu le sais, la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Et je me suis posé cette question qui peut paraître un peu stupide peut-être pour certains et pourtant c’est une vraie question qu’on doit se poser: est-ce que Dieu reçoit toutes nos prières? Pourquoi poser la question? Parce que, eh bien, il y a une diversité de chrétiens dans le monde, énorme. Il y a aussi, bien sûr,  une diversité de croyance, d’autres religions dans le monde. Alors, est-ce que cela voudrait dire… Parce que cela peut être des vrais débats théologiques de savoir: est-ce que Dieu accueille et reçoit les prières de tous les chrétiens quelle que soit leur dénomination? Je trouve que cette question est intéressante par ce biais-là.

Mais j’aimerais juste m’arrêter d’abord quelques minutes pour parler de cette semaine de l’unité des chrétiens. Parce qu’elle est très intéressante. Elle est née en 1908, par l’impulsion d’un homme qui était un ministre épiscopalien qui s’est converti au
catholicisme et qui envisageait de vivre une semaine d’unité autour du siège romain. C’est pour cela qu’en fait, la semaine se passe toujours du 18 au 25 janvier, de chaque année, depuis 1908. Au départ, c’est le 18 janvier parce que c’est la fête de ce qu’on appelle la chaire de Saint-Pierre de Rome. Donc autour de la figure de Pierre comme étant le premier à avoir institutionnalisé l’église, si on peut le dire comme cela. Et puis le 25 janvier, c’est la fête de la conversion de Paul qui est l’autre personnage évidemment très important dans l’histoire du christianisme. Je ferai d’ailleurs une vidéo là-dessus, parce qu’il y a beaucoup à dire aussi sur Paul. Et puis, donc en 1908, c’est vraiment une fête, une semaine de prière exclusivement catholique, donc vraiment pour unifier tous les catholiques du monde autour de Rome pendant cette période-là.

Et puis en 1935, il va y avoir l’impulsion d’un autre homme qui s’appelle l’abbé Paul Couturier, qui lui, petit à petit, va l’élargir à tous les baptisés chrétiens. Les catholiques, les orthodoxes, les anglicans, les réformés. Avec un objectif qui n’a pas bougé depuis les années 30 et qui veut que, l’unité que Dieu voudra, par les moyens qu’il voudra. Parce qu’évidemment, les chrétiens
sont confrontés depuis l’origine. Et cela, c’est quelque chose que souvent on oublie. Parce que, peut-être tu le sais, le mot «catholique» signifie «universel». Parce qu’au départ, eh bien il y avait cette idée qu’il y avait un seul christianisme. Mais, là encore, il serait faux de parler de christianisme. Parce que déjà du temps de Jésus, Jésus était entouré d’hommes et de femmes assez différents, mais qui baignaient au sein du judaïsme. Rappelons-nous toujours, pour moi, c’est tellement fondamental de le rappeler, c’est que Jésus était juif. Donc Jésus est de culture juive, c’est son environnement, c’est sa religion, c’est là dedans qu’il évolue. Et tous ces principes, toutes ces citations, si je puis dire, lui-même, lit en permanence
et cite en permanence la Bible. Le: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même.» est biblique, c’est dans la Bible hébraïque. Ce n’est pas une invention de Jésus. C’est vraiment lui simplement qui va dire: cela, c’est le centre, le résumé de tout le reste.
C’est cela qui est original et nouveau chez Jésus.

Et donc, Jésus lui-même au départ est plutôt une sorte de réformateur qu’un chrétien. Jésus n’a jamais été chrétien. On devient chrétien, et le mot «chrétien» va se fabriquer au début du christianisme, parce qu’au cours des premières années
après la mort de Jésus, les premiers adeptes vont s’interroger sur cette mort. Parce que cette mort était inattendue, elle n’était pas prévue, j’ai envie de dire. Les premiers adeptes de Jésus ne s’attendaient pas à cela. Ils avaient d’autres visions,
d’autres perspectives. Et, en fait, au début, on va petit à petit, les premiers adeptes vont être associés à celui qu’on va appeler le Christ. Parce qu’on va faire de la théologie en fait. C’est-à-dire, qu’on va commencer à construire un récit autour de la figure de Jésus. Et on va commencer, de l’extérieur à dire: eux, ce sont les adeptes de celui qu’on appelle le Christ. Et ce mot «Christ» va se dériver en «chrétien». Mais ce n’est pas du tout dans les premières années. C’est vraiment quelque chose qui va venir petit à petit. Et ce qui est très intéressant, ce que les chercheurs sont en train de plus en plus mettre à jour, c’est que les premiers chrétiens eux-mêmes étaient très différents. C’est-à-dire qu’il y avait plusieurs courants. On sait aujourd’hui qu’il y avait le courant justement de Pierre. Pierre étant un des disciples de Jésus et donc on a un peu le courant de Pierre. Pierre étant justement aussi dans le côté hébreu. C’est-à-dire que vraiment ce sont des juifs qui sont… donc juifs, et donc ils vont
commencer à propager cette parole au sein du judaïsme de l’époque.

Mais on va avoir aussi tout un courant qui est peut-être moins connu par le grand public, mais c’est le courant de la famille de Jésus autour de son frère, qui s’appelle Jacques. Et donc eux-mêmes vont être porteurs d’un courant. Et puis il y a aussi le courant qui va venir ensuite de Paul, assez vite quand même. Et Paul est plutôt de culture grecque. Et d’ailleurs, il va y avoir tout un débat dans les premiers temps, juste après la mort de Jésus, entre ce qu’on avait appelé les hébreux et les hellénistes, c’est-à-dire, ceux de culture grecque. Et déjà eux, entre eux, ils vont essayer de se mettre d’accord sur les pratiques. Typiquement, est-ce qu’il faut être circoncis ou pas pour être chrétien? Vous voyez, donc en fait, ce qui me semble
tellement important de se rappeler, c’est que depuis le départ, il n’y a pas d’uniformité dans la suivance de Jésus. Et je pense que cela, c’est très important de le signaler, parce que cela dit, pour moi, deux choses importantes. C’est-à-dire, qu’il y a ce que le cœur nous dit, il y a la rencontre de notre cœur avec Jésus. C’est celui que moi j’ai vécue, par exemple, quand j’étais jeune.

C’est qu’en lisant les évangiles, il y a quelque chose qui a fait écho, qui a fait résonance avec la parole, l’enseignements de Jésus, qui m’a profondément touchée. Et là, il y a une relation personnelle avec le Christ. Et puis ensuite, il y a la pratique. Il se trouve que, bon moi, je suis dans une famille, déjà vous l’avez peut-être entendu, déjà mon père est catholique romain, ma mère est luthérienne et j’ai été baptisée dans l’église réformée. Je suis pasteure dans une église réformée. Mais moi, je me sens justement d’abord, si j’ai envie de dire, chrétienne. Parce que je suis déjà moi-même de multiples influences.Et donc, pour moi c’est tellement évident, ayant grandi là-dedans, qu’il n’y a pas de… comment dire? Les différences sont des différences culturelles, j’ai envie de dire. Des différences rituels. C’est: comment est-ce que je pratique ma foi? Et donc dans ces différences-là, moi je les vois comme une manière qui va correspondre à différentes populations. Je vais même vous dire, les danois luthériens ne pratiquent certainement pas tout à fait de la même manière que luthériens américains. Les catholiques d’Amérique latine ont certainement certaines traditions un peu différentes que des catholiques du nord de la Lituanie. Donc, pour juste déjà se rendre compte qu’en fait depuis toujours, depuis les premiers chrétiens, il y a de la diversité.

Et donc, s’il y a de la diversité, pour moi, c’est simplement aussi la reconnaissance, la beauté du fait que justement, Dieu
est bien conscient du fait que nous sommes des humains différents. Nous avons des besoins différents. Mais ce qui est essentiel, et c’est là qu’on y revient et c’est cela que je trouve très beau dans la semaine de prière pour l’unité des chrétiens.
Et pourquoi je posais cette question au départ: est-ce que Dieu accueille toutes les prières? Parce que, juste si tu prends  cette image de mettre un anglican, un luthérien, un évangélique, un charismatique, un catholique, un orthodoxe, que tu mets toutes ces personnes sous une même chapelle, si je puis dire ou même, sous le ciel étoilé et que chacun, on les invite à prier
dans le secret de leur cœur et dans le silence… qu’est-ce qui va se passer? Dans ce silence, il y a une communion. Parce que tous, on a le regard tourné soit vers le ciel, soit vers l’intérieur. Tous, nous avons le regard tourné vers Dieu. Et n’est-ce pas là tout ce qui compte, j’ai envie de dire?

Donc il n’y a pas une prière orthodoxe qui serait plus valable qu’une prière catholique ou qu’une prière réformée ou luthérienne. Non. Chaque prière va être un élan du cœur d’un humain vers son créateur, sa créatrice. Alors dans cette semaine de l’unité, eh bien, je t’invite à la vivre, à essayer de la goûter peut-être cette semaine. Elle se vit de multiples manières, mais toujours avec une unité. Il y a un groupe chaque année qui va travailler sur une proposition d’un livret. Et j’ai découvert avec surprise et bonheur que cette semaine 2021 est portée par la communauté des sœurs de Grandchamp en Suisse, à Neuchâtel, que je connais puisqu’en fait, j’ai aussi eu l’occasion d’aller chez ses sœurs. Et c’est une communauté œcuménique, donc, il y a des sœurs de différentes confessions justement chrétiennes et aussi de différents pays. Donc elles ont aussi ce challenge de vivre leur foi en différentes langues. Et elles sont, elles, le témoignage à la suite des frères de Taizé aussi d’ailleurs, puisqu’elles sont associées à cette communauté. Elles essaient de vivre de cette réconciliation, de trouver l’unité au sein de leur diversité. Alors, voilà, j’aimerais te souhaiter cette semaine, eh bien, peut-être de t’intéresser à ce mouvement à cette semaine de prière pour l’unité et à prier pour qu’il y ait peut-être plus d’unité qu’on cherche plus l’unité entre chrétiens, que ce qui nous différencie.

Voilà, écoute, je me réjouis de recevoir tes commentaires et tes expériences, peut-être œcuméniques aussi, au bas de cette vidéo. Et de te retrouver prochainement pour de nouvelles vidéos. Bien sûr, tu peux, je te le rappelle t’abonner à la lettre privée chaque semaine donc au bas de cette vidéo, ainsi que bien sûr, le Telegram où je t’encourage et je partage avec toi chaque jour. À très bientôt pour la suite.

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Unité chrétienne ensemble? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/unite-chretienne-ensemble/feed 0 %%title%% Quelles différences entre les chrétiens? Quelles différences entre les chrétiens catholique et les évangélistes? Quelles différence avec les protestants dans la bible? Catholique,évangéliste,protestant,chrétien,différences catholiques et évangéliste?,Bible,Dieu,Amour,Différences entre chrétiens?,meilleur religion Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Kit évangile 3 0 https://carolina-costa.com/kit-evangile-3-0 https://carolina-costa.com/kit-evangile-3-0#respond Wed, 20 Jan 2021 13:42:41 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1877 KIT EVANGILE 3.0 Abonne toi à la chaîne ! J’aide les chrétien.ne.s Read more

L’article Kit évangile 3 0 est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

KIT EVANGILE 3.0

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

J’aide les chrétien.ne.s déçu.e.s blessé.e.s ou en recherche à nourrir leur foi par une approche inclusive et contemporaine!

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Kit évangile 3 0 est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/kit-evangile-3-0/feed 0
Warning: implode(): Invalid arguments passed in /homepages/21/d381011819/htdocs/clickandbuilds/CarolinaCosta/wp-content/plugins/wpseo-video/classes/class-wpseo-video-sitemap.php on line 1015
%%title%% %%page%% %%sep%% %%sitename%% - initiation à la foi Chrétienne Carolina Costa vous vous fait découvrir l'évangil avec son kit 3.0. Une initiation à la foi chrétienne et à l'amour de Dieu. Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Dieu existe-t-il? https://carolina-costa.com/dieu-existe-t-il https://carolina-costa.com/dieu-existe-t-il#respond Tue, 19 Jan 2021 15:17:16 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1835 DIEU EXISTE T-IL ? Abonne toi à la chaîne ! Aujourd’hui, j’aimerai Read more

L’article Dieu existe-t-il? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

DIEU EXISTE T-IL ?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE L’EXISTENCE DE DIEU

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Hello ! Je m’appelle Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne et pasteure réformée. Aujourd’hui, je m’interroge: avons-nous inventé le concept de Dieu? C’est juste après le générique. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je te rappelle en préambule que tu as la petite cloche ici en bas sur laquelle, tu peux activer les notifications pour les prochaines vidéos à venir. J’envoie chaque semaine, tous les mardis à 9 h une lettre dans le cercle privé, tu retrouves les liens juste en dessous, si tu as envie de les suivre. Et puis je suis tous les jours sur Telegram pour quelques minutes de podcast afin de t’accompagner
dans ton chemin de foi.

Aujourd’hui, j’ai envie de m’interroger avec toi sur cette question: est-ce que nous avons inventé le concept de Dieu? Souvent les personnes non croyantes ou les athées, eh bien, nous disent qu’effectivement l’être humain a inventé Dieu pour pallier à ses problèmes et pallier aux questions irrésolues, aux grands mystères. C’est tout à fait une option envisageable.Ce n’est pas la mienne. Et on peut aussi s’interroger, c’est vrai: est-ce que finalement, l’évolution de Dieu au fil du temps n’est pas la démonstration que justement nous avons inventé ce concept de Dieu et qu’au fil du temps, eh bien, nous l’adaptons à notre siècle. Il y a aussi ces gens qui disent: «vous adaptez au modernisme votre foi.» Eh bien, il se trouve que je suis une passionnée de documentaires et de documentaires notamment historiques et que ces dernières semaines j’en ai dévoré quelques-uns dont un très intéressant qui parle justement de la naissance ou de l’évolution du monothéisme.

Et c’est une vraie question. Parce que le monothéisme est né il y a plus de 3000 ans au milieu d’autres peuples qui eux, étaient polythéistes. «Polythéistes», cela veut dire qu’ils vénéraient plusieurs dieux. Et dans l’antiquité, on vénérait les dieux comment? Eh bien, souvent par des figurines. Donc les gens avaient chez eux des petites statuettes de différents dieux. Le dieu de la puissance, la déesse de la fertilité puisque, évidemment, il y avait des dieux et des déesses. Et puis tout d’un coup,
voilà qu’un petit peuple nommé Israël, au milieu de tous ces autres peuples polythéistes, se met à devenir monothéistes. Monothéiste, c’est «monos» du grec, qui signifie «un seul» et «théiste», «dieu», donc. Tout d’un coup, il y aurait un peuple au milieu des autres qui se met à vénérer un seul dieu. Mais la difficulté, ce sur quoi nous devons être honnête historiquement
c’est que le monothéisme d’origine n’est effectivement pas le même qu’aujourd’hui. Parce que c’est vrai que nous évoluons avec l’histoire.

C’est quelque chose que je dis souvent. Nous sommes des êtres dotés d’intelligence, dotés de la pensée et dotés de créativité. Et puis évidemment que nous voyons, c’est simplement un fait, qu’au cours de l’histoire de l’humanité, il y a des évolutions de la pensée. Nous avons élaboré la psychologie, la psychologique continue d’évoluer, les sciences, etc. Donc c’est tout à fait normal pour moi que notre cheminement de foi avec ce dieu évolue aussi au fil du temps. Mais c’est vrai que c’est passionnant de s’interroger sur l’origine, le début, à quel moment est-ce que les humains ont commencé à rentrer dans
cette idée du monothéisme. Et donc dans ce film documentaire que j’ai regardé sur ARTE, qui s’appelle «Les secrets révélés de la Bible», eh bien, il y a quelque chose de très intéressant. Peut-être tu le sais, les recherches historiques dans ce domaine de la Bible, pendant de nombreux siècles, c’est fait en fait sur cette idée qu’on allait faire de l’archéologie avec la Bible à la main. C’est-à-dire, qu’on lisait la Bible, on allait faire des fouilles, donc sur toute la région de la Palestine, Israël évidemment
et on cherchait à retrouver ce qui était écrit dans la Bible. Il se trouve qu’on a découvert certaines choses, mais en fait, on a surtout découvert beaucoup de… En fait, rien. C’est-à-dire, très peu de choses correspondent, en fait, aux écrits bibliques. Et puis, à un moment donné, les choses ont évolué. Parce que la société a évolué.

Il faut savoir évidemment qu’on partait d’une société très «religieusée». Je ne sais pas si on dit cela, mais une société qui était très imbriquée dans le religieux et l’archéologie était aussi financée par des groupes religieux, donc des églises. Et donc, on avait évidemment cette tendance à vouloir rapprocher les faits archéologiques sur la Bible. Et puis, à un moment donné,
on a inversé la chose, puisque, voilà, vous le savez, la société c’est aussi laïcisée. Et donc, on a commencé à chercher autrement. Maintenant, on ne cherche plus à partir de la Bible. On cherche sur les sites archéologiques et ensuite on compare avec la Bible. Et en fait, cela a donné des choses très intéressantes et c’est tout à fait démontré dans ce documentaire dont je vous parlais, je vous mettrais le lien en bas de la vidéo. Et ce que j’ai trouvé de plus intéressant, c’est qu’en fait l’archéologie démontre, aujourd’hui donc, vous entendez bien, c’est l’archéologie qui démontre aujourd’hui qu’en fait, on commence à mieux comprendre ce qui a pu se passer dans l’histoire des premiers Hébreux.

En l’occurrence, autour de la figure de Moïse. Parce qu’on pense, archéologiquement et historiquement que l’histoire la plus
ancienne est probablement autour de celle de la figure de Moïse. Donc juste pour bref rappel: Moïse, c’est un hébreu, un israélite. Et les recherches archéologiques démontrent aujourd’hui que probablement les premiers israélites étaient bien dans la région de Canaan, c’est-à-dire, donc cette région de Palestine. Et que probablement certains d’entre eux vivaient aussi en Égypte pour X raisons, peut-être pour aller chercher du travail, peut-être parce qu’il y a eu des famines, des difficultés, des guerres. Simplement aussi, parce qu’il faut le savoir, les cités cananéennes étaient sous le joug de l’empire Égyptien. Donc peut-être qu’on a aussi ramené des personnes pour venir et vous le savez, avec les grandes architectures qu’il y a en Égypte,
pour construire justement ces grandes architectures. Donc, des hébreux auraient donc résidés en Égypte. Et puis vous le savez, l’histoire  de Moïse raconte que justement, les israélites étaient sous joug égyptiens,  étaient considérés comme des esclaves. Et qu’à un moment donné, il y aurait eu… eh bien Moïse, au fond, aurait tué un dirigeant ou en tout cas une personne avec une certaine autorité égyptienne, et donc a fui l’Égypte.

Et la plupart du temps, on fait fuir Moïse, en tout cas dans la Bible, il va jusqu’au pays de Madiân. Et c’est là qu’on a découvert
quelque chose de stupéfiant tout récemment: il y a un mur en Égypte qui date des environs de 1200 avant notre ère, avant Jésus-Christ. Et sur cette stèle, pour la première fois on a découvert la mention du fait que l’Égypte avait frappé – donc des peuples, ce sont des stèles qui marquent les victoires du peuple égyptien – sur un peuple qui s’appelle le peuple d’Israël. Et il est fait aussi mention d’un peuple, les Shasous qui vivait dans le peuple de Madiân. Et si tu connais un petit peu la Bible, eh bien, tu découvriras que Moïse quand il fuit, il va où? Chez le peuple des Madiâns. Et le peuple de Madiân, en fait, les Shasous sont un peuple de tribu, c’est une tribu qui vit dans le désert. Cela veut dire qu’ils vivent sous le ciel étoilé. Ce sont des bergers, ce sont des nomades. Et ces gens-là, ont un culte unique, vers un dieu unique. Et je trouve que c’est très, très beau. Parce qu’en fait, cela vient expliquer  un certain nombre de choses qu’on est en train de découvrir sur les sites archéologiques. Mais au fond qui nourrissent aussi notre histoire de foi.

C’est-à-dire qu’en fait, il y a bien à l’origine un peuple qui peut être n’est pas sous le joug des autres empires. Et donc j’imagine moi, ces hommes et ces femmes vivant sous le ciel étoilé. Et quand on vit sous le ciel étoilé, bien sûr que comme chaque
être humain, et je le dis souvent, on tourne le regard vers le ciel et on se demande: D’où venons-nous? Qui se sommes-nous?
Pourquoi sommes-nous là? Et que dans ce ciel étoilé, eh bien eux, ils ont probablement vécu quelque chose qui leur a fait avoir ce mouvement de penser, de croire qu’il y avait un dieu unique, source et créateur de toutes choses. Et quand Moïse va vivre au sein de ce peuple, il va se marier avec la fille d’un homme qui s’appelle Jéthro. Cela, c’est écrit dans la Bible. Et cet homme est un prêtre, précisément un prêtre des Madianites. Et donc, probablement que Moïse a fait cette expérience avec eux, de cette foi en un dieu unique. Et lui, va la ramener, la développer. Je ne vais pas en parler maintenant, sinon ma vidéo sera bien trop longue. Mais il va donc la développer, et oui, il y a bien une évolution de l’histoire de Dieu avec les humains.

Mais ce qui est très beau dans le monothéisme, c’est que ce n’est pas juste de dire: je crois en un dieu unique. C’est plus que cela. Le monothéisme, c’est aussi de croire et d’expérimenter précisément que ce dieu unique a une relation avec chacun d’entre nous. Et que forcément cette relation, elle évolue au fil de notre propre âge. Je n’ai pas la même foi dans ce dieu unique quand j’étais enfant, que quand j’étais ado, plus adulte, et aujourd’hui dans ma quarantaine. Cette foi, elle évolue au fil du temps. Mais elle évolue aussi parce que j’ai cette relation intime avec Dieu. Donc, est-ce que l’humain a inventé le monothéisme? Est-ce que Dieu a été inventé par les humains? Je ne le crois absolument pas. Je crois, au contraire, que cette relation de nommer Dieu, «Dieu», vient toujours… vient d’abord d’une relation personnelle, d’une expérience. Qu’ensuite, on met en mots ensemble précisément avec une tribu, avec un peuple, avec des croyants, avec une communauté. Et qu’ensemble, eh bien nous cheminons dans ce mystère qu’est la foi en ce dieu unique.

Voilà, c’est ce que j’avais envie de partager avec toi aujourd’hui. Je me demande ce que tu en penses. Peut-être que tu regarderas aussi ce documentaire et tu verras un petit peu plus loin, j’en parlerai dans une prochaine vidéo de comment, ensuite, cela a évolué effectivement dans l’histoire des hébreux jusqu’au christianisme. On se retrouve pour une prochaine vidéo je l’espère. N’hésite pas à laisser un commentaire à retrouver la lettre privée, toutes les indications que je t’ai donné tout à l’heure, au bas de cette vidéo. Et je me réjouis de te retrouver bientôt.

 

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Dieu existe-t-il? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/dieu-existe-t-il/feed 0 %%title%% Qui est Dieu? Dieu est-il une invention humaine? Quelle preuve que Dieu existe? Comment prouver que Dieu n'est pas une invention? Qui est Dieu? Dieu existe-t-il? dieu existe?,Comment prouver l\'existence de Dieu?,Dieu une invension,Bible,chrétiens,Amour,Qui est Dieu?,preuve de l\'existence de Dieu,je ne crois plus en dieu Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Epiphanie – Les rois mages ont-ils vraiment existé? https://carolina-costa.com/epiphanie-les-rois-mages-ont-ils-vraiment-existe https://carolina-costa.com/epiphanie-les-rois-mages-ont-ils-vraiment-existe#respond Tue, 19 Jan 2021 14:12:31 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1797 Épiphanie – Les rois mages ont-ils vraiment existé? Abonne toi à la Read more

L’article Epiphanie – Les rois mages ont-ils vraiment existé? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

Épiphanie - Les rois mages ont-ils vraiment existé?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE L’EPIPHANIE

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Adieu ! C’est Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne inclusive et pasteure de l’Église réformée. Aujourd’hui, j’ai envie qu’on parle  un petit peu de ces fameux Rois mages. Juste après le générique. Bienvenue à toi ! Cette vidéo est diffusée un 6 janvier. C’est le jour de l’Épiphanie, le jour des Rois mages. Si tu as envie de recevoir les notifications pour les prochaines vidéos, n’hésite pas à appuyer sur la petite flèche juste ici en bas. Tu pourras bien sûr rejoindre aussi, si tu le souhaites, la lettre privée que j’envoie tous les mardis pour nous encourager dans notre vie spirituelle, dans notre foi chrétienne. Et puis tu pourras, aussi bien sûr, rejoindre le groupe Telegram. Cette nouveauté qui me permet d’être active aussi au quotidien et partager toutes mes découvertes avec toi.

Voilà, j’ai envie aujourd’hui parler des Rois mages. C’est l’Épiphanie, c’est le jour où tu vas manger la galette des rois, peut-être, ou que tu vas en Espagne recevoir pleins de cadeaux, de bonbons de la part des Rois mages. Et j’avais envie qu’on s’attarde un petit peu. C’est quand même intéressant de s’attarder sur ces personnages si histo… historiques tu vois, j’allais dire, en tout cas historiques parce qu’effectivement, ils sont très traditionnels dans notre histoire chrétienne et dans notre civilisation, dans notre société. Donc, tu le sais peut-être, l’histoire des Rois mages existe dans un seul Évangile, c’est l’Évangile de Matthieu où il est écrit que ce sont des mages, «magoï» en grec. On peut le traduire par plusieurs mots en fait.
C’est toujours un peu difficile de savoir effectivement à quoi ils font référence exactement, mais donc ce sont des mages,
ce sont des magiciens, on peut aussi le traduire par des prêtres, des astrologues, on a aussi pensé, puisque bien sûr la référence aux étoiles et des sages, tout simplement. Ce qu’on sait en tout cas, c’est qu’ils sont plusieurs, parce que le mot qui est utilisé est un pluriel, mais dans le texte, il n’est jamais dit s’ils sont deux, trois ou quatre. En tout cas, ils sont plus que deux, puisqu’évidemment il faut un pluriel pour être deux.

Peut-être qu’ils sont trois dans l’imaginaire, parce que cela évoque la trinité. Tu sais: le Père, le Fils, le Saint-Esprit. Et puis la tradition a voulu qu’on dise que ce sont des rois. Mais là aussi, le texte ne dit strictement rien sur le fait que ce sont des rois.
C’est quelque chose qui est arrivé dans une tradition chrétienne beaucoup plus tardive où on a commencé un petit peu à essayer d’enrober, de raconter, d’extrapoler un peu sur ces personnages-là. Donc ce qui est intéressant, c’est que cette histoire, elle a vraiment été reprise dans la tradition. On a décidé d’ajouter le… on s’est dit qu’ils étaient trois, parce qu’il y avait trois cadeaux. On s’est dit que c’était des rois à partir du 3ᵉ siècle. Et puis surtout, on leur a aussi donné des noms. Peut-être que tu le connais, c’est Balthazar, Melchior, Gaspard. Le petit jeu c’est d’ailleurs de se rappeler de ces trois prénoms. Et cela, en fait, c’est intéressant, cela vient d’un évangile Arménien de l’enfance, du 6e siècle à peu près, donc tu te rappelles, c’est ces fameux évangiles apocryphes.Voilà un petit peu le contexte.

En tout cas ce qu’on sait dans le récit lui-même si on lit l’Évangile de Matthieu, ce que cela nous raconte, c’est que ces personnages viennent d’Orient. Cela veut dire qu’ils viennent de beaucoup plus loin que la Judée, l’Israël, de l’antiquité. Ils viennent peut-être de Babylonie ou de Perse. On a pensé qu’ils pouvaient peut-être même venir d’Arabie ou de Syrie. En tout cas donc ils sont hors le périmètre israélite. Et c’est très important pour l’auteur parce que c’est une manière de dire dès le début du récit de l’histoire de Jésus de dire, en fait, cette naissance, ce personnage dépasse le cadre géographique de l’histoire d’Israël. Cela touche beaucoup plus loin. C’est une manière de dire que cette histoire est universelle, que cette bonne nouvelle, je te rappelle que le mot évangile veut dire « bonne nouvelle ». Cette bonne nouvelle de l’amour de Dieu est offert à toutes et tous largement au delà des frontières géographiques, au-delà des frontières religieuses. Parce qu’évidemment si on dit que ces personnages viennent de loin et qu’ils ont une dimension de prêtrise, cela signifie aussi qu’ils sont peut-être, probablement imprégnés d’autres traditions religieuses et donc, c’est en train de dire aussi que même dans les autres traditions, on peut retrouver quelque chose de cette bonne nouvelle, qu’elle s’adresse aussi jusque-là.

Et il y a aussi cette image du ciel. Parce que, tu te rappelles peut-être dans le récit les mages sont guidés par une étoile, je vais en parler tout de suite, mais ils sont guidés par une étoile. Et donc, cela veut dire qu’ils sont aussi spectateurs de ce ciel
et que le ciel, le ciel est infini, le ciel ouvre à tout le monde, tout le monde vit sous le ciel. Donc il y a vraiment cette histoire,
cette idée d’universalité, d’universalisme du message de l’Évangile. Cela, pour moi, c’est très important. Donc je disais, les mages sont guidés par une étoile dans le ciel. Et je trouve quand même intéressant juste de savoir qu’il y a des scientifiques qui se sont vraiment pencher sur cette question pour, tu sais même si les récits ne sont pas vrais au sens historiques. ils disent quelque chose quand même de vrai. Et puis il y a peut-être quand même des conjonctions historiques qui peuvent exister. Et je trouve quand même super intéressant, c’est vraiment tout à fait assuré, ce sont des vrais scientifiques qui ont découvert qu’environ dans l’an 7 avant J.-C, il y a eu effectivement quelques phénomènes extraordinaires dans le ciel qui pourraient expliquer la raison pour laquelle cette histoire s’est transmise et qu’on a décidé peut-être de rassembler cela. Pourquoi? Parce que, je te rappelle que Jésus est né probablement entre l’an – 8 avant J.-C. et l’an 4. Cela veut dire que, c’est donc intéressant d’observer ce qui s’est passé dans le ciel dans cette période, parce qu’il s’est passé des choses.

Ils ont découvert que les planètes Jupiter et Saturne se sont rapprochées trois fois de suite dans cette période et que la constellation du poisson se rapprochait et que la constellation du poisson en fait… je t’avoue que je m’embarque un peu  dans truc que je ne connais pas bien mais tout cela pour dire que dans la même période il y a une constellation dans
laquelle la Lune et la planète Mars ont rejoint Jupiter et Saturne sur le soleil couchant et qu’on aurait donc eu ces quatre astres extrêmement proches les uns des autres à tel point que cela n’a pas pu passer inaperçu. Et, il y a eu une tradition qui a dit: quand on a quelque chose d’aussi extraordinaire qui se passe dans le ciel, cela signifie, qu’il y a la naissance d’un nouvel empire. Donc c’est ce fort parce que, je te l’ai dit aussi dans plein d’autres vidéos, l’histoire de Jésus, ce n’est pas l’histoire
d’un roi au sens terrestre du terme. C’est vraiment l’histoire d’un empire, d’un royaume qui est un royaume de l’intérieur, qui est un royaume du cœur, qui est ce royaume de l’amour. Donc c’est quand même assez intéressant. Et moi j’aime bien ces conjonctions quand même aussi dans le réel, de dire: voilà, il y a eu quelque chose d’extraordinaire qui s’est passé dans le ciel à ce moment-là. C’est vrai, c’est un fait scientifique, c’est un fait historique. Et voilà qu’on raconte  aussi que c’est le moment de la période de la naissance du Christ.

Il y a une autre interprétation intéressante aussi dans le texte, ce sont les fameux cadeaux.Tu sais, les Rois mages amènent, le texte le dit, de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Alors on a, toujours comme d’habitude dans les textes bibliques, beaucoup d’interprétations possibles. Mais là aussi, c’est pour essayer de dire quelque chose justement de la nature, de la naissance de ce « roi », je mets entre guillemets, de ce nouveau roi parce que l’or représente précisément la royauté, l’encens représente en fait la prêtrise. Ce qui tourne autour de la prêtrise, du rituel, du religieux. Et puis la myrrhe, c’est ce qu’on met quand on embaume les corps. Donc il y a aussi quelque chose dans l’interprétation qui vise le prophétique. Et au fond Jésus, eh bien
précisément est ce personnage, cet homme qui a mélangé toutes ces trois facettes de royauté, de prêtrise, quelque chose qui est lié avec cette mort et qui est bien sûr l’histoire du dépassement de la mort par la résurrection. C’est-à-dire qu’il y a dans l’histoire de Jésus, quelque chose qui est universel et qui dépasse toutes les dimensions, qui les rassemble, etc.

Voilà, donc pour terminer cette vidéo te dire qu’Épiphanie c’est le 6 janvier, c’est le jour de la fête des Rois mages. Épiphanie, cela veut dire littéralement en grec: qui apparaît, qui se manifeste. Et donc c’est pour moi cette expérience, ces Rois mages sont cette expérience universelle inconditionnelle que tout être humain peut vivre peut faire cette expérience de découvrir la nature, la nature de ce Dieu qui s’incarne en particulier dans le récit de Jésus, de découvrir, voilà cette histoire qui se révèle à nous dans les évangiles en particulier.

Voilà, c’est un peu ce que j’avais envie de partager aujourd’hui. Je me demande ce que tu en penses de se placer devant ce mystère qui une fois apparaît dans ce récit de cette manière-là qui se révèle aussi dans un aspect mystérieux de la science, d’un événement historique. Et je me réjouis de savoir ce que tu en penses. Je te rappelle bien évidemment qu’on peut aussi se retrouver après cette vidéo dans les commentaires. On peut se retrouver dans la lettre privée que tu peux recevoir tous les mardis, tous les liens sont en dessous de la vidéo. Et bien sûr, ce nouveau groupe Telegram dans lequel je me suis lancée dans cette aventure pour te partager chaque jour des petites choses qui peuvent j’espère contribuer aussi à renforcer ton chemin de foi. Je te dis à très bientôt pour une prochaine vidéo et prends bien soin de toi d’ici là.

 

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Epiphanie – Les rois mages ont-ils vraiment existé? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/epiphanie-les-rois-mages-ont-ils-vraiment-existe/feed 0 %%title%% L'épiphanie c'est quoi? Les rois mages ont-ils vraiment existé? Pourquoi une galette pour l'épiphanie? Pourquoi la fête des rois? épiphanie,rois mages,bible,Dieu,chrétien,fête des rois,galette des rois,frangipanne Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Joyeuses Fêtes de fin d’année! https://carolina-costa.com/joyeuses-fetes-de-fin-dannee https://carolina-costa.com/joyeuses-fetes-de-fin-dannee#respond Mon, 18 Jan 2021 10:21:30 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1763 Joyeuses Fêtes de fin d’année! Abonne toi à la chaîne ! Aujourd’hui, Read more

L’article Joyeuses Fêtes de fin d’année! est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

Joyeuses Fêtes de fin d'année!

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DES VŒUX DE NOUVEL AN

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Salut, c’est Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne inclusive et pasteure de l’Église réformée et j’ai envie de te donner
mes meilleurs vœux pour 2021 ! Juste après le générique. Oui, j’ai sorti quand même un peu la robe de soirée. On va réveillonner ce soir, envers et contre tout ! Mais avant de réveillonner, je t’invite si tu le souhaites pour recevoir la notification
des prochaines vidéos à appuyer sur la petite cloche en bas pour t’abonner et puis bien sûr à rejoindre si tu le souhaites pour l’année prochaine en 2021 la lettre privée avec plein de bonnes énergies pour continuer et consolider notre confiance. Et puis bien sûr le groupe Telegram, la grande nouveauté, où je contribue chaque jour aussi à pouvoir nous offrir des élans de douceur, d’amour, de paix, de justice pour une année 2021.

C’est vraiment dans cet élan que j’avais envie d’aller avec toi cette année parce que je sais que tout le monde et certainement les journaux, tout le monde va dire: « cette année 2020, c’était vraiment horrible avec ce COVID qui nous a pourri l’existence. »
Et que, bien sûr, plusieurs d’entre nous on a peut-être perdu aussi des proches. Et cela, mon chéri, ma chérie, j’ai envie de te partager aussi que finalement, quelle que soit l’année, il se passe toujours des choses difficiles en fait dans l’année de chacune et de chacun d’entre nous. Ce n’est pas une nouveauté. On passe au nouvel an, on va réveillonner pour passer d’une étape à une autre. Moi, c’est quelque chose que j’affectionne particulièrement, les rituels. Et en fait, le réveillon est un rituel.
Maintenant, c’est vrai qu’on n’a pas toujours les outils pour vivre ce rituel. Une des manières de vivre le rituel, c’est précisément de marquer un passage. Alors, évidemment tu vas me dire: oui, je te vois venir avec les nouvelles résolutions.
Non, je n’ai pas du tout envie de te parler des bonnes résolutions pour l’instant.

La première chose qu’on fait dans un rituel, c’est de poser les choses et de les regarder avec un peu de distance et de dire: voilà. Voilà ce que j’ai reçu, en fait. Avant de vivre ce rituel, de juste regarder en arrière. Et si je regarde cette année 2020 ou si c’est une autre année, que peut-être cette vidéo va durer des siècles et des siècles, quelle que soit l’année dans laquelle tu es,
il y a un moment donné, tu peux regarder en arrière et prendre le temps de dire: OK, ça c’était difficile. Mais qu’est-ce qu’il y a eu de bien? Parce qu’il y a un proverbe que j’affectionne particulièrement et qui dit qu’un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse. Et nous vivons dans une société où on met souvent l’accent sur ce qui ne va pas. Mais cela peut être
un empêcheur de voir ce qui va bien. Et 2020, en fait, il y a eu aussi des choses qui vont bien. Il y a des choses qui ont été positives. Et donc je t’invite, et moi c’est quelque chose que j’ai commencé à faire depuis un petit moment maintenant, depuis quelques années avec les personnes avec qui je vais vivre le réveillon. On va prendre un petit moment, chacune et chacun pour dire: voilà ce pour quoi j’ai envie de dire merci cette année.

Et petit à petit tu vas voir qu’en fait il y a des belles choses pour lesquelles on a envie de remercier. Et que quand on se place
en fait dans cet état de gratitude, eh bien, on vit des réveillons qui sont assez magiques et assez différents. Et même justement avec des amis, avec quelles que soient les personnes qui sont autour de toi, tout d’un coup, cela active chez nous
quelque chose dans le cœur qui nous réchauffe. Parce que cela nous active la confiance de se dire: oui, c’est vrai en fait, je vis des choses horribles mais, en fait, finalement au milieu de ce chaos au milieu de tout ce merdier, pardon de le dire mais quand même, cette année, on peut le dire, il y a quand même des belles choses. Et moi du coup, j’ai un peu réfléchi à ce que
j’avais envie de te partager aussi dans cette vidéo.

Parce que je n’aimerais pas qu’en cette fin 2020, on oublie quelque chose qui était extrêmement positif, que moi en tout cas j’ai trouvé positif, c’était de remercier toutes ces personnes qui d’un coup, au début de cette pandémie se sont regroupées, se sont mises ensemble pour créer de la solidarité. Bien sûr tous les soignants, les ambulanciers·ères les médecins, les infirmiers·ères les nettoyeurs, les éboueurs, les facteurs, les caissières, les magasinier, les agriculteurs, les concierges, les policiers, les politiciens aussi, tous les enseignants, les éducateurs de crèches, tous les chercheurs, tous les bénévoles, les employés administratifs, les pharmaciens… Il y a eu un élan de solidarité, de générosité et moi, cela je veux le garder dans mon cœur pour 2020. De me dire que je l’ai vu. J’ai vu des gens qui se sont mis ensemble pour essayer de traverser une épreuve collective. Bien sûr qu’après, on se souvient aussi tous qu’il y a eu de la division, il y a eu de l’incompréhension. Il y a eu tellement de conflits qui sont nés dans de multiples endroits, les familles, le milieu professionnel, le milieu politique, etc.
OK, mais au milieu de cela, il y a eu quelque chose de cet élan de solidarité, de générosité. J’aimerais qu’on se souvienne de cela pour que ce soit quelque chose qui nous porte dans la suite. Que cela ne nous décourage pas, parce que c’est cela qui, à mon avis, est ce qui porte notre société qui nous donne l’élan du cœur,  qui nous donne l’élan de continuer de croire que l’humain, ensemble, c’est possible.

Alors, j’avais aussi envie de te remercier toi, parce que pour moi aussi, ce qui était positif cette année, c’est de découvrir tout ce travail du web qui m’a permis de te rencontrer. Parce que je vis avec toi des expériences que je n’aurais jamais pensé
peut-être même possibles à ce niveau-là. C’est-à-dire que  je me suis lancée dans cette rédaction de cette lettre depuis trois mois maintenant. Chaque semaine d’écrire, de partager avec toi précisément ce que je vis dans cette expérience, qui est une expérience de la vie, une expérience qui est une expérience humaine et qui n’est pas exempte de difficulté, de peine et de souffrance. Mais de pouvoir me connecter avec ce qui me porte depuis toujours et qui est cette vie avec ce Dieu d’amour que j’ai découvert à travers les évangiles et qui vraiment nourri mon cœur, nourri ma vie et que je peux partager avec toi. De m’être lancée sur un Telegram, cela c’est aussi des idées que je remercie de mon mari, parce qu’il me lance des défis, il m’invite à explorer des choses complètement atypiques et pionnières et je veux être aussi reconnaissante pour cela. Parce que cela m’a permis d’aspirer à quelque chose qui me correspond, de plus intuitif, de partager.

Je vois à quel point cela contribue aussi pour toi. Et donc cela, c’est juste tellement de la lumière et de la reconnaissance. Et donc je veux te remercier aussi de me faire confiance pour contribuer à cet élan-là. Et aussi te remercier pour tout ce que tu me donnes en retour parce que c’est aussi ce qui évidemment me donne les élans de la générosité. Tu sais que c’est quand
tu donnes que tu reçois aussi. Donc j’avais envie de te partager cela et que dans cette étape, une fois qu’on a été un peu, voilà, au cœur de cette reconnaissance, peut-être que tu le sens là, moi du coup je regarde 2021et j’y entre avec plaisir, j’y entre avec confiance, je sais que cela ne va pas être facile. Parce que ce n’est pas parce que maintenant je rentre dans quelque chose de nouveau. Eh bien que tout va se rétablir, tout va revenir dans un état, que je vais… Tu sais, c’est le fameux piège des bonnes résolutions, c’est de se dire: «Quand je vais faire cela, ça va aller beaucoup mieux.»

Certainement que si tu mets des choses en place, cela va contribuer pour toi et c’est important de le faire, parce que cela nous tire vers l’avant, vers la vie. Mais n’oublie pas que quelles que soient les belles résolutions que tu vas faire quelles que soient les grands changements de vie que tu as envie de faire, le plus important c’est juste d’accepter qu’en 2021, il y aura aussi des difficultés, il y aura aussi des moments difficiles. Mais que ce qui compte c’est toi, c’est moi, c’est les gens qui sont autour de toi. L’essentiel ce sont nos relations. C’est de prendre soin de nous, prendre soin des autres. Parce qu’alors le monde a une meilleure saveur, il est plus tendre, il est plus doux, il est plus généreux. Et alors, il nous permet de goûter à cette magnifique aventure qu’est la vie, hier, aujourd’hui et demain.

Voilà, je t’envoie vraiment une nuit étoilée de bénédiction pour ce réveillon et que demain tu te réveilles sous un soleil de bénédiction et que cela t’accompagne aujourd’hui et demain, pour le reste de l’année. Je t’embrasse très fort et bonne année.

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Joyeuses Fêtes de fin d’année! est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/joyeuses-fetes-de-fin-dannee/feed 0 %%title%% Et meilleurs vœux pour la nouvelle année Carolina Costa vous souhaite ses meilleurs vœux de joyeuses fêtes de fin d'année ! Une initiation à la foi chrétienne et à l'amour de Dieu. Bonne Année !,Joyeuses fêtes,Voeux,voeux de fin d\'année,bible,Dieu,chrétien,protestant,catholique,évengéliste Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe
Kit de Noël https://carolina-costa.com/fr-kit-de-noel https://carolina-costa.com/fr-kit-de-noel#respond Mon, 18 Jan 2021 09:58:38 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1738 KIT DE NOEL Abonne toi à la chaîne ! Noël Spirituel à Read more

L’article Kit de Noël est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

KIT DE NOEL

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Noël Spirituel à la maison pour les confiné.e.s

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

kit-de-noel-carolina-costa-initiation-a-la-foi-chretienne-amour-dieu

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Kit de Noël est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/fr-kit-de-noel/feed 0
Warning: implode(): Invalid arguments passed in /homepages/21/d381011819/htdocs/clickandbuilds/CarolinaCosta/wp-content/plugins/wpseo-video/classes/class-wpseo-video-sitemap.php on line 1015
%%title%% offert %%page%% %%sep%% %%sitename%% - Initiation à la foi Chrétienne Carolina Costa vous offre le kit de Noël pour ceux qui confinent seul. Une initiation à la foi chrétienne et à l'amour de Dieu. Golden wall background Golden wall background kit-de-noel-carolina-costa-initiation-a-la-foi-chretienne-amour-dieu Click here to subscribe
Dieu est Humain? La particule de Dieu c’est quoi? https://carolina-costa.com/dieu-est-humain-la-particule-de-dieu-cest-quoi https://carolina-costa.com/dieu-est-humain-la-particule-de-dieu-cest-quoi#respond Mon, 18 Jan 2021 09:17:17 +0000 https://carolina-costa.com/?p=1709 Dieu est Humain? La particule de Dieu c’est quoi? Abonne toi à Read more

L’article Dieu est Humain? La particule de Dieu c’est quoi? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>

Dieu est Humain?
La particule de Dieu c'est quoi?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE DIEU EST-IL HUMAIN ?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Salut à toi, c’est Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne inclusive et pasteure de l’Église réformée. Et j’ai envie de te parler de: Est-ce que Dieu peut vraiment devenir un humain? C’est juste après le générique.

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur l’histoire de l’incarnation de Dieu. Dieu peut-il être un être humain ? Juste avant de commencer, je t’invite si tu le souhaites, à t’abonner sur la petite cloche pour recevoir la notification des prochaines vidéos.
Il y a la lettre hebdomadaire, la lettre privée à laquelle tu peux t’inscrire où j’écris chaque semaine une lettre d’encouragement
pour cultiver la confiance. Et puis le nouveau groupe Telegram que je suis très contente de sortir de manière hebdomadaire pour te partager au quotidien toutes ces petites choses qui font une différence dans une journée.

Alors aujourd’hui j’ai envie de te partager cette question de: Dieu peut-il être un humain? Parce que c’est une question assez fondamentale, notamment dans le dialogue interreligieux, quand on veut un peu essayer de trouver les différences avec
le christianisme et d’autres religions. Mais pour en parler, j’ai envie qu’on s’arrête un petit moment aujourd’hui sur Marie. Marie, parce qu’on dit qu’elle est la mère de Jésus évidemment, mais j’adore cette expression de dire: «Marie est la mère de Dieu.» Alors c’est peut-être une expression plus en usage dans les églises catholiques par exemple. Mais je trouve c’est tellement une image qui déjà dit tellement de choses, si on la laissait juste raisonner.

Marie est la maman de Dieu.

Et que donc, tu vois bien que dans cette simple phrase il y a un retournement total sur les images que je pourrais avoir de Dieu. Quoi ? Dieu créateur, créatrice de l’univers pourrait avoir une maman ? Cela paraît tellement étrange. Et c’est tout ce que j’aime moi dans l’Évangile. C’est ces paradoxes, c’est que cela nous touche, cela nous fait toucher un paradoxe sur Dieu qui fait que toujours, cela nous échappe, toujours, cela nous met dans un élan, goûter quelque chose d’infini, goûter quelque chose de l’ordre du mystérieux. Et je crois vraiment que c’est cela pour moi en tout cas l’Évangile.

Alors, pour beaucoup en fait, cela a été un scandale et ça l’est parfois même encore d’imaginer précisément que ce Dieu tout puissant créateur du ciel, de la Terre, etc. ce Très-Haut pourrait devenir Très-Bas. Il y a une très belle œuvre qui s’appelle « Le Très-Bas ». Justement d’imaginer ce qu’on appelle l’incarnation. Voilà, ce tout grand, cet infiniment grand puisse finalement quelque part devenir cet infiniment petit à travers un humain. Tu vois bien qu’aux confins de l’univers, si Dieu est le créateur de tout l’univers, de tous les univers et que tout d’un coup, il devient ce petit truc minuscule et insignifiant sur la planète Terre, qu’on appelle un humain. Alors je me suis juste mise dans la peau, si je puis dire, d’essayer d’imaginer ce Dieu-là, devenir un humain. Et je me dis, si Dieu est Dieu, Dieu connaît parfaitement sa création. Il connaît sa nature, s’il est père et mère. Donc il connaît l’état du monde. Il sait très bien ce qui se passe sur Terre. Il ou elle sait très bien la violence, la souffrance, la mort.
Et donc, tu te dis, mais en fait, pourquoi tu viendrais là ? C’est quoi l’intérêt ? En fait, si je suis Dieu, père, mère de tout amour
bien sûr que j’ai envie de venir. Parce que j’ai envie de venir te dire mon chéri, ma chérie, je sais combien il peut y avoir des moments où tu doutes de moi. Oh purée, comment je le sais. Je le vois bien que c’est difficile, que le parcours de la vie, vivre cette vie terrestre, c’est super dur. Je vois bien que tu souffres, je vois bien que tu as mal. Mais en même temps, je veux te dire est-ce que tu vois aussi toute la chance que c’est de pouvoir goûter à ce truc qu’est la vie ? De goûter des saveurs, d’écouter, d’entendre, de chanter, de sentir, de danser, de jouer… Est-ce que tu sens ? Tu vois, j’aurais envie de te dire, mais regarde ce que c’est la vie, c’est quand même génial. Et surtout je veux que tu saches, parce que je suis Dieu tu vois, donc j’ai envie que tu saches, parce que ça c’est déjà ce qu’on peut savoir quand on est parent en fait de nos enfants, c’est déjà quelque chose qu’on peut partager, qu’on peut ressentir, donc imagines Dieu qui doit savoir qu’en même temps… Qui connaît la fin, j’ai envie de te dire. Qui connaît la fin de l’histoire. Qui connaît l’histoire dans son entier. Et cette image tu sais dont on dit « les voies du Seigneur sont impénétrables ». C’est vrai. Et donc j’aurai envie de te dire fais-moi confiance, je ne peux pas tout te dire, mais juste fais-moi confiance, je t’assure. Je t’assure qu’au final tout va bien tout est entouré, tout est porté dans l’amour.

Et cela rejoint un texte qui existe, je t’ai dis dans les quatre évangiles, il y en a deux qui parlent de la naissance de Jésus, il y en a un qui n’en parle pas du tout, qui commence directement au ministère à 30 ans de Jésus. Et puis, il y a le quatrième, c’est l’Évangile de jean. L’évangile de jean s’ouvre sur un magnifique hymne, on pourrait appeler cela un hymne ou un poème. Enfin il y a quelque chose de très beau qui raconte en fait la naissance de la parole. Et le mot parole en grec, c’est le mot «logos». Et logos, cela veut dire parole, discours et cela peut aussi vouloir dire communication ou information et moi je rajouterais presque: murmure. On voit bien que c’est un mot qui induit une relation. Et donc c’est bien cette image que Dieu
à travers en particulier cette histoire de Jésus, vient nous communiquer quelque chose qui est cette parole, pour moi, cette parole d’amour universel et inconditionnel, de nous rassurer. Nous rassurer sur le fait que notre vie est bonne. Nous rassurer sur le fait qu’elle a été désirée par Dieu, Et nous rassurer sur le fait qu’elle est contenue, entourée, accompagnée, bénie, du début jusqu’à notre mort, par ce Dieu d’amour et que nous n’avons pas à craindre cette dernière étape parce que Dieu nous attend pour le rejoindre dans sa maison.

Et dans ces récits de Noël, cette période de Noël aussi, eh bien je crois qu’il y a cette invitation précisément à ouvrir les yeux et les oreilles de notre cœur pour entendre cette parole à travers ce petit bébé qui nous invite à la tendresse, qui nous invite à l’amour, à la protection , à la douceur, à sentir, je disais même cette odeur de la paille dans l’étable, à sentir cette chaleur, ces bergers qui ont envie de chanter ce ciel qui explose d’étoiles, de lumière. Voilà, chanter que Dieu n’est pas  dans le spectaculaire extraordinaire, mais dans cette petite lumière d’amour qui s’allume partout sur la Terre et en particulier à Noël.
On s’en souvient, parce qu’on peut le voir et s’en rappeler.

Voilà, c’est vraiment le message que j’avais envie de te partager en particulier sur ce message de Noël, sur: oui, je crois que Dieu s’incarne, Dieu s’intéresse à nous, Dieu veut faire partie de notre histoire et il est, en fait, dans notre histoire pour nous rappeler combien il ou elle est présent·e avec nous.

Voilà, j’avais envie de te partager cela. J’espère que cela peut contribuer pour toi et j’aimerais bien savoir ce que tu en penses. Tu peux me laisser évidemment ton commentaire en dessous de cette vidéo. Et te rappeler aussi que pour la suite tous les mardis, il y a cette lettre hebdomadaire que j’écris et que je partage  avec bon nombre d’entre vous. Tu peux la rejoindre dans le cercle privé dans les liens juste en dessous. Il y a ce groupe Telegram, cette nouveauté pour moi donc je me lance, qui teste en fait cet accompagnement aussi au quotidien pour partager des choses que j’observe des lectures, des psaumes, des méditations, des prières et qui puissent aussi nourrir ton propre cheminement spirituel. Donc je me réjouis de te retrouver très bientôt.

Si tu vois cette vidéo un 24 décembre, eh bien je te souhaite de très belles fêtes de Noël et vraiment d’aller voir au dedans de toi et autour de toi cette présence de Dieu dans le petit.
À très bientôt.

Si l’article t’as plue, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

L’article Dieu est Humain? La particule de Dieu c’est quoi? est apparu en premier sur Carolina Costa.

]]>
https://carolina-costa.com/dieu-est-humain-la-particule-de-dieu-cest-quoi/feed 0 %%title%% Qui est Dieu? Jésus est-il Dieu? Jésus est-il réellement fils de Dieu? c'est quoi la particule de Dieu? Qui est vraiment Dieu? Jesus,Jésus fils de Dieu,Jésus est-il Dieu?,Bible,Dieu,Chrétiens,Religions,Particule de Dieu,Dieu humain,Dieu une invension?,je ne crois plus en dieu Golden wall background Golden wall background Click here to subscribe