Dieu est-il Légaliste?

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE DIEU EST-IL LEGALISTE ?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Bonjour ou bonsoir, c’est Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne inclusive et pasteure de l’Église réformée. Et aujourd’hui, j’ai envie de te parler de ce Dieu qui n’est pas légaliste. Et c’est juste après le générique. Bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Avant de démarrer sur notre question du jour, je te rappelle que tu peux t’abonner sur la petite cloche pour recevoir une notification pour les prochaines vidéos, t’abonner à ma lettre privée tous les mardis ou bien t’inscrire sur Telegram pour suivre la voie de l’amour par Telegram.

Alors aujourd’hui, j’ai envie de te partager un petit peu ce thème que j’ai trouvé en lisant un des textes des récits de Noël. Dieu n’est pas légaliste. Et comment je peux voir cela? Et je trouve cela extraordinaire, c’était un peu ma trouvaille de la semaine. C’est qu’en lisant le récit de naissance dans l’Évangile de Matthieu, eh bien, j’ai découvert quelque chose d’assez flagrant que toute personne qui lit en fait ce récit va découvrir un Dieu, de nouveau, qui sort complètement de ce que j’imagine. Dans l’Évangile de Matthieu, cela commence, le 1er chapitre, cela commence par ce qu’on appelle une généalogie. Une généalogie, c’est qu’on avait l’habitude de dire «Un tel est fils d’un tel.» Alors, en général on dit d’ailleurs c’est les garçons. On ne cite que les garçons dans les généalogies. Donc David est fils de Joseph. Joseph est fils de Salomon. Salomon est fils de machin, etc. Et ce qui est très intéressant dans la généalogie de Matthieu, c’est que là aussi, contre toute attente, dans cette généalogie, eh bien, cela se termine en indiquant que c’est Marie. Donc on a là une femme qui émerge dans cette généalogie.

C’est déjà très surprenant pour une généalogie juive. Et donc Marie, Myriam, il est dit qu’elle est la mère de Jésus qu’on appelle le Christ. Donc Marie est plus importante, la maman est plus importante que le papa. Bon, pourquoi? Parce qu’en vérité il n’y a pas vraiment de papa biologique. Comme vous le savez sans doute, dans le récit, eh bien il est dit que Marie
est enfantée par l’esprit de Dieu, par le souffle de Dieu. Et je me suis dit, mais si on s’interroge quand même deux secondes sur cela. C’est quand même troublant ce Dieu qui décide de mettre cette jeune Marie, qui est très jeune, le texte suggère l’idée que Marie est vraiment très jeune fille. C’est très troublant ce choix de Dieu d’engendrer une femme en dehors du code de sainteté.

J’en ai déjà parlé dans d’autres vidéos, le code de sainteté c’est vraiment le code de la loi juive qui indique quand on est dedans, quand on est dehors, si je puis dire. C’est-à-dire quand on est pur vis-à-vis de Dieu ou quand on est impur. Et, évidemment que Marie, dans la société dans laquelle elle vit, cette société hébraïque dans laquelle elle vit dans l’antiquité fait que si elle tombe enceinte, tu penses bien que dans le village on ne va pas tous se dire: «Ah bah oui, c’est le souffle, l’esprit de Dieu qui vient d’engendrer Marie.» Non, il faut s’imaginer la même situation aujourd’hui, une jeune fille qui tombe enceinte, on se dit: Eh bien d’accord, soit elle a relation avec quelqu’un en dehors des liens du mariage, soit elle s’est fait violer la pauvre. Donc c’est un peu les deux situations dans lesquelles on l’a. Et ce qu’il va se passer c’est que le récit raconte que Joseph, qui est son fiancé, donc, petit problème si le fiancé lui-même a mis sa jeune fille dans l’embarras, ce que lui sait ne pas avoir été puisque Joseph sait qu’il n’a pas couché avec Marie en gros.

Donc évidemment que dans cette situation la loi voudrait que Joseph répudie Marie. Donc répudier Marie, cela veut dire en fait l’abandonner, la lâcher, sauf que lâcher une jeune femme comme cela dans la nature, dans cette situation, dans cet état, en gros, c’est un petit peu la mettre devant la peine de mort quoi, en gros, parce qu’elle peut risquer, au fond, la lapidation. Donc, abandonner Marie, répudier Marie c’est littéralement la mettre à la mort. Et alors c’est cela que je trouve incroyable. C’est que, qu’est-ce qui va se passer ? Donc Dieu en fait vie quand même cette situation de mettre cette fille dans cette situation-là. Il est possible que Marie se retrouve forcée de mourir à cause de la loi dont lui-même est l’instigateur. A priori, quand on croit en Dieu, on se dit bien que la loi juive vient de Dieu. Donc, il y a quelque chose là d’un Dieu qui en fait transgresse sa propre loi. C’est un peu intéressant. Donc on pourrait se demander au fond, mais pourquoi Dieu fait cela? Pourquoi est-ce que ce que Dieu fait cette situation exister de cette manière-là? Est-ce qu’il est sadique? Est-ce que c’est une épreuve là aussi? Et voilà ce qui va se passer dans le texte.

C’est que Dieu, donc, va complètement assumer bien sûr d’avoir engendré Marie par son esprit. Mais il va aussi réveiller la conscience du cœur de Joseph à travers un rêve. Cela c’est quelque chose dont il y a d’autres récits dans la Bible. De moments où les personnages clés font des rêves, parce que Dieu se révèle aussi à travers les rêves et c’est aussi ce qu’est en train de dire ce récit. C’est qu’il y a un ange qui va parler à joseph dans son rêve. Je trouve, juste, je le souligne quand même juste ici, ce qui signifie déjà, le texte suggère déjà que Dieu ne parle pas seulement à travers la Bible, ou les écritures, ou la loi, que Dieu parle à notre conscience au cœur de nos rêves, c’est possible.

Et donc ce que va dire, Dieu à travers son message et dans le rêve à Joseph, c’est: «N’aies pas peur, fais confiance à Marie.»
Et cela, c’est très surprenant. Joseph va écouter ce rêve, ce message deux fois. Et les deux fois qu’il va faire des rêves où le l’ange va lui donner un message, une proposition, parce qu’il n’y a pas d’obligation pour Joseph à écouter ce message. Joseph va choisir de faire confiance dans une circonstance, qui franchement si on y réfléchit bien, fait vachement peur quand même. Mais Joseph va donc choisir de protéger sa femme et l’enfant envers et contre tout. Et ce qui me fait arriver à cette conclusion que Dieu est en train déjà d’annoncer là que ce n’est pas un Dieu légaliste. C’est-à-dire, que même si c’est écrit dans la loi, ce qu’il aurait dû faire Joseph, Dieu suggère qu’il y a une loi qui est plus grande et c’est pour moi cette loi du cœur. Et c’est exactement tout ce que va être l’enseignement, l’incarnation et la vie de Jésus.

C’est de révéler que Dieu dépasse le religieux, Dieu dépasse le politique, Dieu dépasse la morale pour être un Emmanuel, c’est-à-dire un Dieu avec nous, un Dieu au milieu de nous, un Dieu parmi nous, un Dieu en nous qui toujours va nous inciter
à suivre la loi de notre cœur qui est la loi de la relation des uns avec les autres dans l’amour.

Voilà je suis très heureuse d’avoir partager cette trouvaille du jour. Je me demande ce que tu en penses. Et je me réjouis de lire tes commentaires au bas de cette vidéo. Et puis bien sûr je te rappelles que si tu as donc envie de suivre,  d’être plus proche ensemble, de rejoindre cette communauté du cercle privé par les lettres hebdomadaires, de rejoindre le cercle du Telegram qui donc vient au quotidien te rejoindre. Et puis bien sûr peut-être ailleurs dans d’autres circonstances, on pourra se retrouver aussi. En tout cas former ensemble cette communauté grandissante d’artisans, d’artisanes de la voie de l’amour.
Je me réjouis de retrouver très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.