Covid

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de:
LE COVID, UNE PUNITION ? Comment comprendre le Covid dans la religion ? Comment comprendre la religion aujourd’hui ?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Mais bonjour ! C’est Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne, pasteure de l’Église réformée. Aujourd’hui, on va parler un petit peu de COVID pour savoir si on a été punis. C’est juste après le générique.

Voilà, bienvenue. Je suis très contente de te retrouver. Si tu as envie de me retrouver dans les prochaines vidéos sur d’autres thèmes n’hésites pas à t’abonner sur la petite cloche ici en bas pour recevoir des notifications. Et si tu as envie de recevoir ma lettre hebdomadaire c’est aussi juste en bas, c’est ma lettre privée.

Aujourd’hui j’avais envie de parler un petit peu du COVID. Alors tu vas me dire:
“Oui mais on en a déjà partout, on en a ras-le-bol.”
C’est vrai. Et pourtant on m’a encore posé la question l’autre jour:
“Est-ce que le COVID serait une punition ?”
Et oui, parce qu’il y a quand même quelque chose qui me surprend un petit peu. C’est qu’on n’a pas du tout entendu, en tout cas moi je n’ai pas entendu, de religion dire:
“Oui, le COVID c’est une punition divine.”
Pourtant on aurait pu, parce qu’en tout cas, cela existait dans temps. Déjà dans la Bible on remarque aussi que souvent quand il y a une pandémie ou une catastrophe, etc. Souvent les personnes à l’époque interprétaient ça comme potentiellement une punition divine. Et puis il y a tous ces textes où il est dit que l’humain et le peuple s’était éloigné de Dieu et que par conséquent Dieu s’était fâché et que finalement il envoyait des épreuves pour que le peuple revienne, retourne à Dieu.

Mais ce qui m’a beaucoup frappé dans le COVID, je ne sais pas, tu l’as peut-être remarqué aussi, moi j’ai vu à un moment donné
passer des espèces de vidéos, très bien faites d’ailleurs, très léchées, où on voyait… J’avais vu une vidéo où en fait c’était comme… Cela parlait de du papa, le papa de l’univers qui parlait avec le petit COVID, et qui disait:
“Je vais t’envoyer sur Terre, parce que comme ça tu vas réveiller ces gens et puis tu vas leur faire se rendre compte que, justement, ils font tout mal, en fait.”
Je caricature un petit peu, mais c’était ça le message en fait. Donc il y avait vraiment cette idée qu’au fond, il y aurait comme ça la conscience de l’univers ou ce que l’on appellerait nous en fait Dieu, dans d’autres temps, c’est comme ça qu’on le disait
et bien Dieu a renvoyé ce COVID sur la Terre pour nous punir, pour qu’on puisse revenir au fond à Dieu, ou revenir à l’univers, à la Terre, etc. Et finalement ça m’interpelle et j’avais envie de partager ça avec vous parce que j’ai juste envie de vous dire que moi, en tout cas, je ne crois pas du tout à ça.

Je ne crois pas ça parce que ce serait l’idée qu’effectivement on aurait finalement un créateur ou une créatrice qui aurait désiré tout cela. Même si on dit, c’est le père de l’univers. On aurait quelqu’un qui aurait désiré tout ça. Et puis en fait c’est l’image d’un espèce de Dieu tout puissant qui est assis là sur son trône et puis qui regarde comme ça d’en haut un petit peu sa création en se disant :
“Ils font un peu de la merde quand même, je vais leur envoyer une petite épreuve bien sèche, comme ça, ça va les remettre un petit peu à jour. Oh et puis celui-là il m’énerve, allez toc, celui-là je l’élimine !”

Moi j’ai beaucoup de mal à m’imaginer un Dieu de ce type là. Il est d’ailleurs, je ne sais pas si tu le sens, mais il est quand même très humain ce Dieu là en fait. Je trouve qu’on le rabaisse beaucoup à un niveau typiquement de justice, rétribution. Et moi je crois que précisément le message du christianisme c’est un message complètement inverse en fait. C’est beaucoup plus, de dire, et bien non, il y a un désir au départ d’un Dieu qui est un Dieu de tout amour et si c’est un Dieu de tout amour,
il a désiré cette création. Mais parce que c’est un Dieu de tout amour, tu sais que l’amour ne peut qu’exister. S’il y a une liberté fondamentale. Et par conséquent nous les humains nous faisons partie de ce processus de vie. Nous sommes ici sur cette Terre qui nous a été donné comme un lieu d’habitacle.

Vous savez il y a un enseignement de Jésus dans l’évangile de Thomas où il dit: « Soyez passant. » C’est-à-dire, prenez quand même la mesure du fait que vous allez juste traverser cette Terre pour l’espace de peut-être maximum 100 ans sur des millions. On est en train de parler d’une histoire qui a des millions, des milliards d’années. Vous êtes juste passant. Est-ce que vous pouvez juste prendre acte de cette situation qui est d’être une espèce de petit truc insignifiant au milieu de l’univers? Bon, on est un truc insignifiant et en même on est quelque chose de très signifiant. Puisqu’on le voit bien qu’à notre échelle, quand on regarde, nous, les choses, on peut se voir tout petit. Et en même temps on a un pouvoir immense qu’on a pris sur la Terre et on le voit bien avec le réchauffement climatique.

C’est évidemment le symptôme du fait que l’humain, en même temps, a un pouvoir désastreux. Il a un pouvoir de maltraiter, en fait, sa propre maison. Et il est même capable, en fait, de la détruire et donc de s’autodétruire. Alors, est-ce que, et puis, on a beaucoup dit donc, le COVID c’est une manifestation finalement de ce problème d’environnement. Puisque voilà, si on traitait mieux les animaux, si on traitait mieux notre nourriture, etc. Cela n’arriverait pas.

Alors moi je suis tout à fait d’accord avec cette analyse là et je pense que c’est vrai. Dans le texte de la Genèse d’ailleurs, il est dit que Dieu créé l’humain à son image et puis que notre rôle c’est d’être gardien. Gardien de la Terre. Et donc, nous sommes invités à prendre la mesure du fait que nous ne sommes pas Dieu. C’est-à-dire, nous n’avons pas la possibilité de créer tout ce qu’il y a autour de nous. Même si nous pouvons créer beaucoup de choses. Nous avons aussi cette faculté de créer, comme Dieu l’a. Mais nous avons aussi cette faculté de voir préserver et de maintenir des équilibres. Donc je ne vois pas le COVID comme une punition. Je vois plutôt le COVID comme une conséquence d’un dérèglement, d’un déséquilibre dont nous sommes acteurs. Et je préfère avoir, non pas cette image de ce Dieu tout puissant dont je parlais tout à l’heure, mais plutôt peut-être effectivement de cette Terre nourricière qui est notre maman. Donc il pourrait y avoir le père du ciel et puis la maman de la Terre. Et puis qui là est en train de nous dire:
“Dis donc les gars franchement, Fff… Là je souffre, ça ne va pas. J’ai des symptômes de ma maladie. Je suis malade et j’ai des symptômes. Je ne peux pas contrôler ces symptômes. Simplement si vous, vous continuez de vous comporter comme ça malheureusement. La nature, ma nature, qui est la vie, va faire en sorte de perdurer. Et ce qui m’embête, dit mère Nature, ce qui m’embête c’est que moi je dois vivre en fait. Il faut que cette planète puisse vivre. Donc si vous, vous continuez de vous comporter comme cela, malheureusement le processus de la vie va faire que et bien vous allez peut-être être éliminés. Mais moi par contre je vais toujours être là.”

Et cela devrait nous rendre vachement humble. Et je trouve que le COVID nous a donné un peu cette opportunité. Parce que c’est ça qu’il faut à mon avis faire, c’est de transformer cette situation difficile en quelque chose de positif. De nous donner l’occasion de. Et je sais que nous sommes plusieurs à avoir commencé à goûter, qu’est-ce que c’était cette occasion de retrouver de l’équilibre.

Donc j’avais envie de partager avec toi cette vidéo. Je ne sais pas si tu es d’accord avec moi. Mais j’espère qu’on termine cette vidéo en se disant: Le COVID n’est pas une punition. C’est une conséquence. Et la question nous est adressée: Comment est ce que toi tu veux contribuer pour rééquilibrer les choses malgré ce qui nous arrive? Est-ce que c’est possible? Et bien j’aimerais bien avoir ton avis.

Et j’attends tes commentaires juste en dessous de la vidéo. On peut continuer la conversation. Et puis bien sûr, tu as tous les autres liens. Si tu as envie de découvrir, approfondir quelque chose. C’est avec plaisir que je le fais.

Et puis on se retrouve, j’espère aussi peut-être, pour la lettre dès mardi prochain.

Je te dis à bientôt, et puis on continue de discuter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.