Carolina Costa

Comment savoir s’il m’aime vraiment ?

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de L’AMOUR. Qu’est-ce que l’Amour? D’où vient l’Amour? Quel est son pouvoir? Différents amours? Aimer ses ennemi.e.s possible? L’Amour un muscle?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

God is Love

Et si nous affirmions cela direct: God is Love! On retrouve cette phrase centrale dans le Nouveau Testament dans la première épitre de Jean:

« Dieu est Amour » (1ère lettre de Jean, chapitre 4, verset 8)

Dieu est Amour

Alors commencer ainsi, ça pourrait paraître facile voire sentimentale… Détrompez-vous ! La voie de l’Amour que Jésus enseigne est bien difficile à suivre.  Dans le monde que nous connaissons, nous voyons ou devons faire face tous les jours à la haine, la souffrance, la violence, le jugement et les blessures qui en découlent. Dans notre cœur, nous sommes confrontés à des relations complexes, des événements malheureux d’où peuvent naître des découragements. La voie de l’Amour, c’est donc un chemin qui est exigeant, qui demande de la persévérance tout en étant très simple !

La quête de l’Amour absolu  

Certaines personnes sont en recherche d’un Amour absolu.  Enfant on en est parfois sûr intuitivement, adolescent on peut commencer à en douter, adulte on peut ne plus y croire du tout. Pourtant, aujourd’hui nous le croyons, nous osons le dire et le proclamer : cet Amour existe bel et bien et on peut le goûter à chaque instant.

Ce qui est primordial à noter c’est que cet Amour ne se laisse pas gagner et qu’il n’est pas lié à un quelconque mérite. Il existe pourtant une école pour le découvrir et apprendre à l’accueillir dans sa vie : c’est celle du Christ lui-même.

Tous des débutants de l’Amour

Et oui, il faut se rappeler que nous sommes d’éternels débutants de l’Amour. On voudrait tellement être capable de le maitriser une fois pour toutes: impossible !

Par contre, nous pouvons faire l’expérience de la grâce, c’est-à-dire cet Amour inconditionnel, gratuit et infini de Dieu pour nous, toi, moi. Dans les églises réformées et luthériennes, c’est vraiment un point central de la foi. Cela fait référence au « sola gratia » pensé par Luther.

Nous sommes aimé.e.s de Dieu, comme nous sommes. Bien sûr que nous pêchons, c’est-à-dire que nous manquons la cible d’arriver à aimer toujours à 100% parce que nous sommes humains. Mais nous pouvons nous laisser accueillir par Dieu dans nos échecs et le laisser toujours nous relever pour tenter de faire mieux la prochaine fois. Car oui, nous croyons que Dieu nous accorde sa totale confiance comme un Père ou une Mère infiniment aimant qui nous entoure de tendresse.

Qu’est-ce que l’Amour ?

 Peut-être une semence, pour reprendre une image de Jésus, plantée dans un jardin (symbole de notre intériorité) qui prendra toute une vie à pousser pour devenir un arbre sur lequel les oiseaux viendront faire leur nid pour donner la vie ?

Par la lecture du livre de Jean-Yves Leloup (prêtre orthodoxe, phiolosphe, écrivain) et Catherine Bensaid (psychiatre) intitulé Qui aime quand je t’aime? – De l’amour qui souffre à l’amour qui s’offre  on peut découvrir les différents aspects de l’Amour, du moins mature au plus accompli, tout en sachant que le processus n’est pas linéaire. Il en existe 10 au total. L’Amour enfantin, le « porneia » lié au besoin. A l’image d’un amour qui littéralement dévore, qui est dans une constante dépendance. C’est le bébé qui a besoin d’amour pour survivre. Pratiquement, ça peut se traduire par des personnes très chronophages et énergivores dont on peut dire « Il ou elle me bouffe la vie ! »

Tableau tiré du livre page 128 « Qui aime quand je t’aime ? – De l’amour qui souffre à l’amour qui s’offre »

Qui aime quand je t'aime ?
73 Commentaires
Qui aime quand je t'aime ?
  • BENSAID, Catherine (Author)
Qui aime quand je t’aime ?

Il y a aussi l’Amour possession. La personne aimée est tellement source de réconfort et rempli un besoin de présence par peur de l’abandon. Cette forme-là est portée sur l’extérieur et peut être associé à nos sentiments de jalousie par exemple.

Le cœur de l’Amour est en moi

Mais pas besoin d’aller chercher trop loin ce grand Amour absolu vers l’extérieur. Car le cœur de l’Amour se trouve aussi en soi. Évidemment, comprendre et accepter que cet Amour absolu m’habite est un apprentissage et une découverte, et malheureusement pas de ceux qu’on nous enseigne à l’école traditionnelle. L’initiation à la foi chrétienne, c’est ce long cheminement et processus de transformation. La première étape c’est sûrement de comprendre que chaque personne est enfant de

l’Amour. Pas l’amour humain puisque certains enfants n’ont malheureusement pas été désirés. Mais qu’à l’origine de toute vie, c’est l’Amour lui-même qui l’a engendrée. Jésus prolonge cette idée dans l’Évangile de Jean:

« Tout comme le Père m’a aimé, je vous ai aimé.e.s. Demeurez dans mon Amour. » (Jean, chapitre 15, verset 9)

Nous parlons bien d’un Amour plus grand, qui nous dépasse – certaines personnes le nomment Dieu. Ce Dieu qui est Amour, tout Amour qui est la substance même de l’univers (expression empruntée à Christian Singer dans son livre « Derniers fragments d’un long voyage »).

Ainsi, dans notre humanité, nous partageons tous et toutes cette potentialité d’Amour. Et en même temps, nous sommes des êtres limités ! Et là, la foi chrétienne réformée pose le constat suivant:

Nous sommes simultanément complètement pécheur.euse – maladroit.e et imparfait.e en Amour ET complètement saint.e – contenant toute la profondeur de l’Amour du Créateur lui-même. C’est par l’Amour de Dieu que l’humain est rendu saint et c’est parce qu’Il nous reconnaît faillible et humain qu’Il nous offre cela gratuitement, sans conditions.

Un cheminement dans l’Amour

Un cheminement dans l’Amour

L’expérience et la démarche de la foi chrétienne, c’est de reconnaitre que cet Amour doit aussi passer par soi pour pouvoir ensuite déborder et être offert aux autres. Tout cela est contenu dans la fameuse phrase de l’Évangile de Matthieu qui pour Jésus est le résumé de tous les commandements ou les paroles de vie de Dieu dans la Bible:

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être et de toute ton intelligence.
C’est là la parole de vie (commandement) la plus grande et la plus importante.
Et voici la deuxième parole de vie, qui est d’une importance semblable :
Tu aimeras ton.ta prochain.e comme toi-même. »

 (Matthieu, chapitre 22, versets 37 à 39)

Et toi, quelle est ton expérience ou ton avis sur cette question ? N’hésite pas à laisser ton commentaire en dessous.

Eloïse MICELI d’après la vidéo de Carolina Costa

Si l’article t’as plu, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.