CHRISTIANISME ET ISLAM

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler Y A T-IL DIALOGUE ENTRE LE CHRISTIANISME ET L’ISLAM ?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Salut à toi ! As-Salamu alaykum ! Je suis Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne inclusive et pasteure de l’Église réformée. Aujourd’hui, j’aimerais me demander avec toi si un dialogue, et comment, est possible entre christianisme et islam.
C’est juste après le générique. Bienvenue pour cette nouvelle vidéo. Je te rappelle juste la petite cloche ci-dessous, si tu as envie de recevoir les notifications pour les prochaines vidéos. Et puis bien sûr rejoindre le cercle de la lettre privée où j’envoie
chaque semaine une lettre hebdomadaire avec des astuces, des tuyaux, des expériences.

Alors aujourd’hui j’avais un petit peu envie de parler avec toi de, peut-être, un dialogue possible entre christianisme et islam. J’avais envie de partager avec toi une rencontre que j’ai faite il y a une année maintenant. C’était en avril 2019. Nous avons, ici à Genève, au L.A.B, où je suis pasteure, eu l’occasion d’inviter un imam et pas n’importe quel imam, il s’appelle Ludovic-Mohamed Zahed. C’est un imam gay, donc inclusif. Ce qui est déjà atypique en soi et complétement chamboulant. D’ailleurs, il travaille beaucoup maintenant dans un rayonnement international, il fait un travail extraordinaire que je salue ici. Et j’aimerais te partager ce moment où on s’est rencontrés. Parce que je ne le connaissais pas.

Je l’ai donc rencontré à cette occasion. Et comme souvent dans les rencontres interreligieuses, quand on est pasteur comme moi ou d’autre secteur d’autorité religieuse, eh bien quand on se rencontre avec d’autres religieux, d’autres traditions religieuses, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Et j’ai quelque chose que j’avais déjà envie de partager avec toi parce que
en fait, souvent quand on dit: islam, christianisme ou judaïsme ou Église protestante, Église catholique, on entend souvent un mot finalement très institutionnel. Alors qu’on oublie que finalement, derrière chacune de ces traditions spirituelles, eh bien il y a des personnes. Et que donc une religion ce sont des personnes. Bien sûr, il y a des dogmes, etc. Des signaux rituels, etc. Mais au final, ce sont des personnes qu’on rencontre. Et cela, c’est très important.

Donc, quand je rencontre, même que ce soit un prêtre ou un autre pasteur, où là en l’occurrence, un imam, quand bien même il est gay, quand je le rencontre, je ne sais pas à qui je vais avoir affaire. Donc en général, j’y vais avec confiance, avec l’ouverture du cœur, pour voir comment cela va se passer. Mais, évidemment, ce jour-là aussi, j’étais évidemment un peu habitée par… Il y a forcément cette incertitude: Comment est-ce qu’il se positionne? D’accord il est imam, ok il est gay, mais comment cela va se passer? Et nous étions tous les deux invités à partager sur le sujet de la communauté LGBTI. Et comment on se positionnait, quel était notre travail dans ce secteur-là. Et donc Ludovic a commencé à témoigner de son parcours. Depuis son enfance, en grandissant, ce par quoi il était passé. Et donc je suis là, dans ce temple de Plainpalais, en train de l’écouter et tout d’un coup, il commence à parler de quelque chose qui tout d’un coup m’interpelle en profondeur! Donc je tends l’oreille, c’est qu’il raconte que quand il avait une trentaine d’années, quand il était plus jeune, eh bien il avait fait un voyage qui avait transformé sa vie. Et ce voyage c’était où? C’était au Tibet.

Là, je me dis: «Ah, c’est marrant parce que moi aussi quand j’ai eu 20 ans, je suis aussi partie au Tibet. Je suis aussi partie seule comme lui.» Et il continue de raconter. Il dit que dans ce pays extraordinaire, très fascinant parce que très spirituel, avec un bouddhisme qui est très prégnant dans la société, eh bien il raconte qu’il a fait vraiment une espèce d’expérience profonde. Un peu mystique, très spirituelle, une forme d’expérience d’unité. Alors là, les bras m’en tombent aussi. Je l’écoute et je me dis: c’est fou! J’ai exactement vécu la même chose! J’aurais pu le dire dans les mêmes mots que lui. Et la surprise ne s’arrête pas là. C’est que Ludovic continue en disant qu’ensuite il était rentré à Marseille, là où il habite. Et qu’il avait commencé à lire des livres aussi sur le bouddhisme. Parce que cela le passionnait. Tiens, c’est marrant, moi aussi quand je suis rentré du Tibet, j’ai fait la même chose que Ludovic. Et que, et là vraiment c’était le sommet, et il dit: «Et je suis tombé
sur un livre du Dalaï-Lama.» Et dans ce livre, le Dalaï-Lama disait: «Peut-être que vous êtes un occidental qui s’intéresse au bouddhisme et c’est tout à fait possible. Peut-être que vous vous dites que vous allez devenir bouddhiste. Pourquoi pas?» Et le Dalaï-Lama poursuit en disant: «Mais, il se pourrait que ce que vous ayez vécu comme une expérience spirituelle profonde
en particulier au Tibet. Eh bien il se pourrait que ce que vous ayez vécu là, où trouver là dans le bouddhisme, existe aussi, dans votre propre tradition spirituelle.» Et donc je découvre que Ludovic et moi-même avons lu exactement les mêmes lignes du Dalaï-Lama!

Et qu’est-ce qui s’est passé, pour l’un comme pour l’autre? Eh bien nous sommes retournés chacun, chacune dans sa tradition spirituelle. Ludovic est reparti dans l’islam et à creuser dans cette tradition jusqu’à y retrouver tous les signes au fond de cette expérience spirituelle profonde. Tous les signes de cette expérience à la source du vivant. Et en fait, j’ai fait donc la même chose dans le christianisme. Et ce qui est très fort et qui m’a énormément marquée dans ce moment-là, indépendamment de l’émotion qui m’a submergé de l’entendre raconter cette histoire qui est en fait aussi la mienne, c’est que du coup au moment où je le rejoins et nous devons partager la bénédiction commune que nous allons porter à ce moment-là, eh bien, comme je viens d’entendre son histoire, je lui dis en fait que j’ai exactement pratiquement mot pour mot la même expérience que lui. Et là, ce que je n’oublierai jamais, c’est l’échange de regard, parce que dans ce regard, c’est comme si on avait pu regarder jusque dans le cœur de l’autre. Et en fait, on sait, à ce moment-là, on sait tout simplement sans besoin de le dire, on sait que nous sommes des frères et des sœurs dans cette profondeur humaine et totalement en lien avec celui que lui nomme Allah et que moi je nomme Dieu et qui est en fait la même source.

Et cette expérience je ne l’oublierai jamais parce qu’elle est… elle rejoint aussi cette phrase très belle que j’aime beaucoup de Gandhi, qui écrit que: «celui ou celle qui est parvenu au cœur même de sa religion est aussi parvenu au cœur des autres religions.» Et aussi j’aimerais juste partager cette histoire avec toi pour te dire que au fond soit curieux, soit curieuse de ta tradition religieuse. Que tu n’as pas peut-être besoin d’abandonner si tu en es un peu déçu(e). Mais va scruter les textes, va rechercher à l’intérieur de cette tradition cette source profonde qui existe. Dans chaque tradition spirituelle et tu y rencontreras le cœur de Dieu. Et donc le cœur de tes semblables.

Voilà, j’espère que cela pourra contribuer un petit peu à notre dialogue interreligieux, inter spirituel et peut-être que toi aussi, tu as une belle histoire à me raconter d’un dialogue interreligieux dans cette profondeur-là et dans cette rencontre-là.

Voilà, je te donne rendez-vous pour les prochaines vidéos. Encore une fois, n’hésites pas à visiter, ci-dessous, tous les liens différents. Et si tu as envie de creuser dans le christianisme, bien évidemment, je t’invite à découvrir aussi, l’initiation à la foi chrétienne, qui te permettra un vrai approfondissement tel que moi je l’ai pratiqué dans cette voie spirituelle.
À très bientôt pour de prochaines vidéos !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.