Carolina Costa

C’est quoi la prière ?

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de LA PRIÈRE. Qu’est-ce que la prière? A quoi ça sert de prier? Pratiques religieuses? Différentes prières? Pouvoir de guérison? Louange? Liens avec la méditation ou la musique? La prière du Notre Père?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

Une nouvelle définition de la prière

Difficile de définir quelque chose qui est d’abord une expérience ! La prière, avant tout, ça se vit. Quelles que soient ses convictions et/ou ses connaissances, tout être humain peut prier. Homme, femme, non-binaire, hétéro, homo, bi·e, pan, trans* ou cisgenre, personne n’est trop bien pour prier 😉 … Dans les catacombes des Giordani, à Rome, on a même trouvé une peinture murale du 4ème siècle représentant une orante, c’est-à-dire une femme qui prie.

Orante-art-paléochrétien
Peinture murale représentant une orante. Art paléochrétien du IVsupe ; siècle. (Catacombes des Giordani, Rome.) Ph. © Archives Larbor Source Encyclopédie Larousse

Est-ce que tout le monde prie dans les religions ?

La prière, ce n’est pas le monopole du christianisme ! Les personnes de confession juive disent le Shema Israël. Dans l’islam, on se tourne 5 fois par jour vers la Mecque pour prier. Et dans les religions orientales, une longue tradition de méditation a permis à des gens de progresser spirituellement. Concernant la préhistoire, nous n’avons pas vraiment de traces de la prière. Mais le développement de l’art prouve une chose : nos très lointains ancêtres cherchaient déjà une forme de communion avec la beauté.

Faut-il croire pour prier ?

Et si on n’est pas croyant·e, ou en chemin ? Si on ne sait pas encore très bien en quoi on croit ? Même là, on peut prier. Prier, c’est s’approcher en soi de ce qu’il y a de plus Vivant. Comme tout le monde, tu es composé·e d’un corps, d’un esprit (ou d’une âme) et, au milieu de tout ça, d’une Source. La Source, tu peux l’appeler la Respiration, Dieu, le Royaume ou le chakra du cœur, ça n’a pas beaucoup d’importance. Il y a les choses que tu vis avec ton corps (au travers de tes 5 sens). Il y a ce qui habite ton esprit (tes pensées, tes souvenirs, ton inconscient). Et il y a la Source !

Comment te connecter à la Source ?

Depuis des millénaires, il semble qu’une bonne façon de faire soit de commencer par le silence. Pour ça, tu peux t’isoler ou mettre un casque sur tes oreilles (le bruit de la pluie, ça marche aussi !). En respirant calmement, dans une position confortable et en accueillant ce qui vient en toi, tu as déjà commencé à prier. Peut-être qu’une partie de ton corps va se manifester (le milieu de la poitrine, les épaules…), peut-être pas. Il n’y a pas d’objectif à atteindre, si ce n’est d’être là. Sur le schéma, tu vois deux flèches. Celle qui part de l’extérieur signifie que tout ce que tu vis peut concerner la Source. Celle qui part du milieu veut dire que ce que tu éprouves au sein de la Source rayonne dans ton esprit et ton corps.

Les trois cercles de la personne.

Est-ce que prier c’est seulement demander ?

Bien sûr, quand on pense à la prière, on pense à la demande. Dans la tradition chrétienne, on appelle ça « intercéder ». C’est difficile, parce qu’on s’expose toujours à ce que ça ne « marche » pas. À ce sujet, j’aime bien me rappeler une phrase des diaconesses de Reuilly (des religieuses protestantes) qui dit que quand on intercède, on doit accepter d’être soi-même la réponse de Dieu. Quand je prie pour quelqu’un qui est malade, peut-être que la réponse de Dieu, c’est de m’envoyer la force d’être aux côtés de cette personne avec amour. Quand je prie pour la fin des inégalités, peut-être que la réponse de Dieu, c’est de me donner le courage de me tenir auprès des victimes.

Qu’est-ce que la prière de louange ?

Une autre forme de prière est celle de la louange. Louer, c’est se réjouir de ce qui est bon et beau. On peut chanter sa louange ou la murmurer. On peut la danser ou la dessiner. On peut faire une liste le soir en marquant dessus 3 trucs sympas qu’on a vécu dans la journée. La louange développe la gratitude et aide à reconnaître ce que la Vie nous donne de vivre.

danseur soufi
danseur soufi Source wikipédia

Différences entre prière et mantras ?

Tu le sais peut-être, dans la tradition hindouiste notamment, on prie avec des mantras. Ce sont des invocations que l’on répète lentement pour entrer en méditation. Parfois certaines phrases se présentent à nous dans notre silence intérieur. Comme des messages divins que tu peux te répéter plusieurs fois aussi pour qu’elles t’imprègnent tout l’être.

Si tu veux essayer, je te propose ce mantra : « Toi en moi, Moi en toi ». Tu peux l’utiliser, mentalement ou oralement. Tu peux aussi choisir un ou plusieurs versets de la Bible que tu aimes et les répéter toi ou une prière que tu apprendrais par coeur. A toi de trouver ce qui te correspondras 😉

Tu as commencé ? Bravo, tu pries ! Laisse-moi ton commentaire et ton expérience pour nous enrichir mutuellement !

François THOLLON-CHOQUET, avec Carolina Costa

Si l’article t’as plu, tu es libre de le partager 😉

Click here to subscribe
Carolina Costa

Je suis théologienne, formée à l’Université de Genève, à la faculté autonome de Théologie Protestante (master UNIGE).

J’y ai acquis des compétences historico-critiques et appris le grec et l’hébreu, ce qui me permet de pratiquer mes propres traductions plus contemporaines et accessibles.

J’incarne une théologie réformée progressiste, inclusive, existentielle et joyeuse, en me servant de différents supports comme la vidéo, pour déployer mon énergie et l’Amour contagieux du Christ.

J’écris des livres sur les grandes étapes de la vie et je diffuse chaque semaine des vidéos brèves sur la foi sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.