Bible et homosexualite

Golden concrete wall background
Golden concrete wall background

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler DE L’HOMOSEXUALITÉ DANS LA BIBLE: QUE DIT VRAIMENT LA BIBLE ?

Approfondis et développe ta spiritualité, en découvrant le parcours du vidéo-livre

TRANSCRIPTION

Salut ! C’est Carolina Costa. Je suis auteure, théologienne inclusive, ou «queer» et pasteure de l’Église réformée. Aujourd’hui, j’ai envie qu’on parle de: le péché d’abomination dans la Bible. C’est juste après le générique. Je suis très contente de t’accueillir aujourd’hui pour une nouvelle vidéo. Je te rappelle que tu as la petite cloche juste en bas de ta vidéo pour t’abonner, si tu veux recevoir les notifications pour les prochaines vidéos. Et puis bien sûr, tu peux t’inscrire à la lettre privée dont les liens sont juste en dessous de la vidéo.

Et d’ailleurs justement, j’ai envie de répondre un petit peu parce que j’ai écrit la semaine dernière une lettre au sujet de la question LGBTIQA+ au sein des églises et cela m’a reçu, évidemment, un certain nombre de réactions. Parce que souvent, on va me répondre par: «Madame, lisez quand même la Bible.», «Madame, vous vous prenez pour Dieu.» Alors aujourd’hui j’ai envie de te lire, en fait c’est un extrait d’une lettre qui a été écrite en certaines circonstances aux États-Unis où ils ont aussi vécu ces avancées dans les églises par rapport aux questions LGBTIQA+. Les mouvements évangéliques là-bas, tu le sais sans doute, sont beaucoup plus forts. Avec vraiment aussi des campagnes contre les personnes de la communauté LGBTIQA+. Et aussi parce qu’elles considèrent qu’elles sont malades ou qu’elles ont besoin d’être guéries, puisqu’elles sont déviantes.

Alors il y a un texte qui circule souvent sur Internet et que j’ai envie de te partager, parce que, je trouve que c’est une réponse extraordinaire qui peut te servir toi aussi, si un jour tu te retrouve confronté(e) à cette situation de devoir répondre à ces personnes. Alors, c’est une histoire vraie. C’est que lors d’une émission d’une très célèbre animatrice radio aux États-Unis, elle fait remarquer durant cette émission que pour elle, l’homosexualité est une perversion. Et elle dit: C’est ce que dit la Bible, dans le livre du Lévitique chapitre 18, verset 22, il est écrit: «Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme: parce que ce serait une abomination.» «La Bible le dit, un point c’est tout.» affirme-t-elle. Quelques jours plus tard, un auditeur va lui adresser une lettre ouverte qui dit la chose suivante, il dit:

«Merci. Merci de mettre autant de ferveur à éduquer les gens à la loi de Dieu. Parce que j’apprends beaucoup à l’écoute de votre programme et j’essaie d’en faire profiter tout le monde. Mais justement j’ai besoin de quelques conseils, parce qu’il y a d’autres lois bibliques qui sont un peu plus difficiles à appliquer. J’ai besoin de vous. Par exemple, je souhaiterais vendre ma fille comme servante. Oui, vous savez c’est indiqué dans le livre de l’Exode chapitre 21, verset 7. Et je me demandais: À votre avis, ce serait quoi le meilleur prix? Dans le Lévitique, toujours ce fameux livre au chapitre 25, verset 44, vous savez, il enseigne que je peux posséder des esclaves, des hommes ou des femmes, à condition qu’ils soient achetés dans les nations voisines. Et un de mes amis affirme que c’est applicable aux mexicains mais pas aux canadiens. Alors du coup, je voulais savoir si vous pouvez un peu m’éclairer. Parce que je ne comprends pas pourquoi je ne peux pas me payer des esclaves canadiens en fait. Et puis j’ai un voisin qui travaille le samedi. Je ne sais pas, c’est comme ça, il veut absolument travailler le samedi. Pourtant, vous savez comme moi que dans le livre de l’Exode, chapitre 35, verset 2, il est dit clairement qu’il doit être condamné à mort. Alors, je me demandais: Est-ce que c’est à moi de le tuer? Ou est-ce que peut-être vous pouvez me soulager et me trouver une autre solution? Là, je suis un petit peu perdu. Une autre chose aussi, c’est que le Lévitique chapitre 21, verset 18, dit qu’on ne peut pas s’approcher de l’autel de Dieu quand on a des problèmes de vue. Alors, cela tombe mal parce que moi, j’ai besoin de lunettes pour lire. Donc je me demandais si peut-être on pouvait s’arranger sur ce point. Si on pouvait voir l’exigence un petit peu à la baisse. Parce que cela m’embête un petit peu quand même. J’ai aussi un autre problème. C’est qu’il y a un de mes amis qui pense que c’est abominable de manger des fruits de mer. Vous savez c’est écrit dans le Lévitique au chapitre 11, verset 10. Alors, il dit lui que l’homosexualité est encore plus abominable. Je me demandais en fait: comment est-ce qu’on fait pour comparer ce qui est plus abominable? Peut-être vous pourriez nous aider sur ce désaccord. Voilà, je voulais aussi vous dire que je sais qu’on ne me permet aucun contact avec une femme quand elle a ses règles. Vous savez c’est dans le Lévitique, chapitre 15, versets 19 à 24. Le problème c’est que, comment vous dire? En fait, j’ai essayé de demander moi à ces femmes. J’ai essayé de leur expliquer mais la plupart se sont vraiment beaucoup énervées. Voilà, j’ai un dernier conseil: mon oncle, je l’aime beaucoup, mais mon oncle ne respecte pas ce que dit le livre du Lévitique au chapitre 19, verset 19. Il plante deux types de cultures différentes dans le même champ. Et en plus de cela, sa femme elle porte des vêtements faits avec des tissus différents, du coton et du polyester. Il passe sa journée à médire, à blasphémer. Alors je voulais savoir: est-ce que c’est nécessaire d’aller jusqu’au bout de la procédure embarrassante qui est de réunir, vous savez tous les habitants du village, pour lapider mon oncle et ma tante? Vous savez c’est dans le Lévitique
au chapitre 24, versets 10 à 16. Je me demandais si on ne pouvait pas, peut-être, les brûler vifs au cours d’une simple réunion familiale privée, par exemple, comme cela se fait avec, vous savez dans l’autre loi, ceux qui dorment avec des parents proches… eh bien eux, on peut les brûler vifs. Donc je me demandais si peut-être vous pouvez trouver un petit arrangement avec cela, voilà. Je sais, madame, que vous avez étudié les sujets à fond. C’est pour cela que j’ai confiance
totalement en votre aide. Merci encore de nous rappeler que la loi de Dieu est éternelle et inaltérable. Votre disciple dévoué et fan admiratif. »

Voilà cette lettre qui résume à merveille cette question de: Est-ce que vous vous prenez pour Dieu? C’est la question qu’on se pose. Qui se prend pour Dieu? Et puis surtout à ces personnes qui lisent littéralement la Bible, c’est de leur poser cette question: Mais comment cela se fait qu’eux-mêmes ne mettent pas en pratique tout ce que ce monsieur vient de signaler ici
et qui est effectivement écrit dans la Bible? Puisque comme je vous le dis souvent, si on veut lire la Bible de manière littérale
il faut effectivement rétablir l’esclavage. Il faut rétablir la peine de mort. Il faut donc appliquer tous ces versets que ce monsieur vient de signifier. Donc, comment cela se fait que les lectures littéralistes, rigoristes ne mettent pas cela en application? Au nom de quoi? Moi, cela c’est la question que j’ai envie de leur poser et que tu peux aussi leur poser quand on te renvoie vers ce genre de choses.

Et puis la deuxième chose, c’est que c’est vrai, que nous, ceux que l’on va qualifier de libéraux, de progressistes ou autres, eh bien, nous avons une autre manière de lire la Bible. Nous on lit la Bible de manière à ce qu’elle donne la vie. Parce que nous pensons que Dieu est un dieu de vie et qu’il désire que nous vivions. Et qu’il désire que notre projet de vie soit dans l’amour. Donc, c’est vrai que j’avais un pasteur qui me disait: «Moi, quand je lis la Bible, je mets mes petites lunettes et si je ne vois pas une parole qui me libère, qui m’encourage, qui me relève, qui m’ouvre vers les autres, c’est que Dieu n’a pas encore parlé.»

Alors je me demande ce que toi tu en penses. Et j’attends tes commentaires au bas de cette vidéo. Et puis surtout aussi, si tu as envie d’en savoir plus et d’avoir plus d’outils plus de clés de compréhension de lecture sur toutes ces questions en fait qui sont liées à la communauté LGBTIQA+ en particulier, eh bien je t’invite à aller découvrir mon nouveau vidéo livre qui s’appelle «LGBTIQA+, un don de Dieu.» Pour vivre l’inclusivité en église où je te partage, en fait, mon expérience de ces dernières années au sein de cette communauté, comme alliée et de tous les outils que moi j’ai découverts que j’ai envie de te partager
parce que j’espère que nos églises vont continuer de contribuer à être accueillantes pour toutes et tous. Voilà.

Je t’invite aussi, si tu as envie du coup maintenant que tu as compris dans quel cadre se situe la lettre privée que je rédige chaque semaine. Eh bien je t’invite à t’inscrire et à nous rejoindre pour te donner d’autres conseils, d’autres pistes, d’autres témoignages et partager avec toi sur ce magnifique cheminement qu’est celui de l’évangile radical de l’évangile inclusif d’amour inconditionnel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.